Apple obtient un brevet pour son multitouch

apple

Vous avez une idée ? Trouvez gratuitement des développeurs sur Codeur.com !

Recevez des devis (gratuit)

Il y a 3 ans, la firme de Cupertino a déposé un brevet portant sur les gestuelles tactiles. Depuis plusieurs années, le tactile connait un véritable développement et un engouement de la part des utilisateurs. Jusqu’ici cette technologie semblait appartenir à tous le monde et chaque fabricant l’utilisait pour ces nouveaux produits. Apple en a décidé autrement. Son brevet, déposé depuis plusieurs années, vient d’être validé il y a peu. L’interface tactile multitouch, est désormais la propriété d’Apple. C’est ce type d’interface qui permet de commander avec des gestes, son téléphone, son ordinateur…Une interface devenue familière dans notre monde où le tactile est partout.

Cependant, la concurrence s’inquiète des retombés de ce brevet. En effet, le brevet donne à la marque à la pomme, la paternité sur la technologie qui permet de faire défiler sur l’écran des informations juste en glissant son doigt, ou de zoomer à l’aide de plusieurs doigts. Aujourd’hui la plupart des concurrents d’Apple, par exemple Samsung (il y en a bien d’autre), utilisent cette technologie qui est très agréable pour la navigation et très facile à utiliser.

Grâce à ce brevet Apple pourrait donc faire plier la concurrence ou pourquoi pas imposer des conditions aux fabricants utilisant cette technologie. Tout d’abord, la firme de Steve Jobs pourrait poursuivre ses concurrents pour violation de brevet et ainsi obtenir l’interdiction de vente des produits incriminés. Ce qui ne gênera pas Apple quand on voit le nombre de procès qu’elle a initiés envers ces concurrents.

D’autre part, la mise en place de conditions semble plus favorable. Apple pourrait demander aux fabricants utilisant sa technologie de lui verser des droits de licence. Mais à quel prix ? Les dépenses liées à ces droits de licence se retrouveront sur le prix de vente des mobiles concurrents d’Apple qui augmenteront. Fou, non?

Mais finalement, le problème qui se pose aujourd’hui vient du fait que le brevet ait été validé. Ce brevet englobe trop de chose à la fois,  et son champ d’application est trop vaste. C’est pourquoi je pense que la justice américaine estimera que ce brevet est trop large pour être attribué à une seule entreprise (sinon la concurrence ne pourra exister). En tout cas, je l’espère car sinon le marché du téléphone mobile risque d’être dominé par la firme à la pomme exclusivement, ce qui limitera le choix de mobile.

Source : Business Mobile

L’équipe de WebActus.net vous propose tous les jours des articles sur l’univers des startups, du e-commerce et du growth hacking.

Rejoignez la communauté Webactus

Recevez régulièrement les meilleures actus et ressources

Pas de spam, vous pouvez vous désabonner à tous moment.