[Interview] – FlagFriend, une application mobile de social gaming

FlagFriend, une application mobile de social gaming

Vous avez une idée ? Trouvez gratuitement des développeurs sur Codeur.com !

Recevez des devis (gratuit)

J’ai été contacté il y a quelques temps pour vous présenter un nouveau projet mobile, FlagFriend. Cette application qui s’installe sur tous smartphones actuels, propose un moyen simple et efficace de jouer à des jeux vidéos « simples » entre amis, transformant votre ville en véritable terrain de jeu. Une application très intéressante lorsque vous vous trouvez dans les transports ou encore assis dans son canapé lors des pubs…

FlagFriend est disponible sur iPhone, Android, Blackberry ou encore Windows Phone et s’offre donc à une large gamme d’utilisateurs/joueurs mobiles. Lorsque vous entrez dans l’application, vous prenez part au jeu hebdomadaire organisé dans l’application et donc vous jouerez contre/avec vos voisins. Un bon moyen aussi de découvrir qui est proche de vous!

Comme à mon habitude, j’ai préféré vous présenté le projet et son équipe via une interview de l’un de ses fondateurs. Je vous retranscris donc l’échange intéressant que j’ai pu avoir avec Olivier:

WA: Pouvez-vous vous présenter rapidement?

Bonjour WebActus, je suis Olivier Dupont-Gatelmand cofondateur de la Flagtory. Nous sommes une jeune start-up française qui développe des solutions web et mobiles pour les entreprises. Nous auto-éditons également nos propres applications. Nous venons de publier notre première application en nom propre : FlagFriend.

WA: Pouvez-vous présenter FlagFriend à ceux qui ne le connaîtraient pas encore?

FlagFriend est un social game géolocalisé, une application mobile qui transforme la ville en plateau de jeu.

WA: D’où vient le nom?

Le nom FlagFriend est lié à un des principes du jeu. 1 Flag (1 Drapeau) = 1 Quizz ; Chaque utilisateur possède son propre flag et peut le déposer où il le souhaite dans la ville. C’est un outil de gain de points et d’interaction entre utilisateurs complètement nouveau.

WA: Comment ça fonctionne?

FlagFriend est une compétition hebdomadaire qui se joue seul ou en équipe. A l’aide d’une map, les joueurs doivent localiser les quizz déposés par les autres joueurs ou conquérir les lieux à proximité en jouant à des mini-jeux.

A la fin les meilleurs joueurs sont récompensés par des cadeaux.

WA: Pourquoi et comment avez-vous eu une telle idée?

L’idée de transformer la ville en immense plateforme de jeu est une idée très ancienne !

La géolocalisation et les smartphones ont rendu la chose possible. L’originalité de FlagFriend réside dans sa conception : Il est très complet et son gameplay intègre de nombreuses fonctions d’interaction avec les joueurs et les lieux.

WA: Comment vous rémunérez-vous?

Nous avons deux modèles de revenus, le premier provient des utilisateurs via un système d’achat in App et le second est un modèle basé sur la publicité.

WA: Le service est lancé depuis quelques temps en béta, quels sont les retours que vous avez eu depuis?

Le jeu a été en bêta privée pendant trois mois. Le retour a été très positif. Nous avons pu confirmer la pertinence de notre gameplay, l’améliorer grace aux retours des utilisateurs et nous avons surtout constaté un nombre de connexions importantes.

WA: Combien de personnes travaillent actuellement sur le projet et quelles sont leurs fonctions?

Nous sommes actuellement 7 personnes.  Des développeurs et des designers qui travaillent en binômes car nous voulons que l’expérience de navigation soit la plus optimale et originale possible et l’équipe marketing qui va grossir dans les mois qui viennent.

WA: Quels sont vos projets à court terme? Long terme?

Notre objectif est de devenir la référence du jeu mobile géolocalisé. FlagFriend est un jeu évolutif et nous avons plein d’idées pour le faire évoluer.

WA: Si vous aviez un conseil pour les gens qui souhaitent se lancer, quel serait-il?

Je m’adresserai surtout aux jeunes encore à l’école ou fraîchement diplômés. Il ne faut pas hésiter car à cette époque de la vie, on a moins de contraintes (pas d’enfants, de conjoints), on peut se contenter de peu et se focaliser sur son projet. On apprend beaucoup par l’entrepreneuriat.

WA: Avez-vous quelque chose à ajouter?

Hakuna Matata

Je remercie en tout cas Olivier de s’être prêter au jeu de l’interview et d’avoir répondu à l’ensemble de mes questions. Je lui souhaite bonne chance dans son projet et je vous dit à bientôt car j’ai moi-même rejoint l’application. N’hésitez pas à me défier!

L'équipe de WebActus.net vous propose tous les jours des articles sur l'univers des startups, du e-commerce et du growth hacking.

Rejoignez la communauté Webactus

Recevez régulièrement les meilleures actus et ressources

Pas de spam, vous pouvez vous désabonner à tous moment.