Quand un datacenter se fait pirater, c’est 700 000 sites compromis

datacenter

Vous avez une idée ? Trouvez gratuitement des développeurs sur Codeur.com !

Recevez des devis (gratuit)

Il y a des piratages qui ont des conséquences très lourdes comme celui du hacker TiGER-M@TE qui prétend avoir réussi à pirater le datacenter complet de la société  InMotion Hosting. D’après ces dires, il aurait ainsi accès au contrôle total du datacenter et aux 700 000 sites hébergés sur la totalité des serveurs présents dans le centre de données… Ouf!

En effet, il aurait pu infecté pas loin de 700 000 sites. Aucun vol de données n’a été recensé mais il s’est quand même amusé à modifier le ficher index par simple message de revendication du pirate (défaçage). Il a effectué ce changement sur 200 000 sites avant d’arrêter. Il explique que c’était trop facile et fourni la liste des 700 000 domaines auxquels il avait accès. Il espère ainsi que son hack devienne un record du monde…

L’hébergeur de son coté a reconnu le piratage et explique avoir recensé de nombreux soucis chez ses clients. L’hébergeur tente de remédier à cela mais les 24 heures de travail n’ont pas encore suffit.

Le hacker n’est pas à son premier coup puisqu’il semblerait que ce soit la personne à l’origine du piratage des serveurs de Google, au Bangladesh en janvier 2011. Ce n’est donc pas un novice, d’autant plus qu’il explique avoir utiliser des logiciels maisons exploitant des failles découvert par ces soins ou des failles 0-days (trouvé dans les derniers jours).

Source: Silicon

L'équipe de WebActus.net vous propose tous les jours des articles sur l'univers des startups, du e-commerce et du growth hacking.

Rejoignez la communauté Webactus

Recevez régulièrement les meilleures actus et ressources

Pas de spam, vous pouvez vous désabonner à tous moment.