Le procès d’emule paradise repoussé

Cet article a été rédigé par Alex, un lecteur assidu de WebActus. Je vous demande donc de lui réserver votre lecture la plus attentive. N’hésitez pas à lui laisser un commentaire.

Vous avez une idée ? Trouvez gratuitement des développeurs sur Codeur.com !

Recevez des devis (gratuit)

logo emuleparadise

Aujourd’hui se déroulait le procès symbolique de Vincent Valade. A l’époque où les faits lui sont reprochés, il n’avait qu’une vingtaine d’années et  administrait le site eMule Paradise qui avait au compteur quelque 300 000 visiteurs par jours. Il comparaissait aujourd’hui devant la trente-et-unième chambre du tribunal correctionnel de Paris pour « mise à disposition de films sans l’autorisation de leurs ayants droit ». On lui reproche la mise en libre disposition de quelque 7113 films illégaux, entre 2005 et 2006.

Se trouve en face de ce parfait inconnu des grands noms dans le domaine de l’audiovisuel tels que Universal, Galatée Films, Pathé, Renn ou bien l’humoriste Jean-Yves Lafesse.

Mais ce n’est pas un simple pirate qui était aujourd’hui sur le banc des accusés. Il est en parti sur ce banc pour un affaire de détournement organisé.  Son nombre de visiteurs étant très important aurait amassé, d’après les enquêteurs : 416 000 euros grâce à la publicité présente sur son site. Mais vous vous douté que ce n’est pas tout! Ses revenus étaient reversés sur des comptes bancaires situés à Chypre et Belize. De plus la régie publicitaire Net Avenir était aussi présente aux côtés de Vincent Valade.

A l’heure où j’écris ces lignes, le procès du jeune webmaster est reporté au 13, 14 et 15 Septembre. Les avocats ayant bien entendu évoqué un manque de temps pour la préparation de la défense.

Source: LCI

L'équipe de WebActus.net vous propose tous les jours des articles sur l'univers des startups, du e-commerce et du growth hacking.

Rejoignez la communauté Webactus

Recevez régulièrement les meilleures actus et ressources

Pas de spam, vous pouvez vous désabonner à tous moment.