Facebook va bientôt passer le cap des 500 millions d’utilisateurs

Logo de Facebook

Vous avez une idée ? Trouvez gratuitement des développeurs sur Codeur.com !

Recevez des devis (gratuit)

La réputation de Facebook n’est plus à faire. Le célèbre réseau social ne cesse d’augmenter et devrait dépasser les 500 millions de membres dans les prochaines semaines. A cette occasion, Facebook devrait organiser une petite fête histoire de fêter son succès. Mais difficile de célébrer cet avènement avec les nombreuses critiques sur les failles (Un trou de sécurtié important sur Facebook) et sa gestion de la vie privée (L’évolution du partage de votre vie privée sur Facebook) qui ne cessent de grandir autour de Facebook sans froisser une partie de la population…

Effectivement, des groupes anti-facebook commencent à se faire réunir par-ci par-là sur internet. Depuis l’officialisation de sa dernière API (Open Graph) et sur le fait que Facebook partage de plus en plus d’informations « privées » avec des sites tiers, la gronde ne cesse d’augmenter. Même s’il est possible de supprimer son compte, peu de personnes franchissent le pas. C’est pourquoi un de ses groupes vient de créer un site web vous proposant la date du 31 mai prochain pour quitter facebook.

QuitFacebookDay.com est un site à l’image d’une pétition en ligne. Vous donnez votre pseudo/nom prénom que vous utilisez sur Facebook et ainsi vous  vous engagez à quitter le réseau social en la date symbolique du 31 Mai. Mais alors pourquoi cette action? Le premier but de ce groupe est de montrer à Facebook que tout le monde n’est pas d’accord avec sa gestion de la vie privée. Il semble que Facebook peut faire ce qu’il veut avec nos informations.  Il change les conditions sur sa gestion de la confidentialité, déguise son mode de fonctionnement et la profondeur des informations qu’il diffuse aux fils des années. Du coup, cela agace et fait peur à certains membres qui souhaitent marquer le coup pour se faire entendre. En montant un jour officiel de départ de Facebook, le groupe espère frapper un coup fort (suivant le nombre de personne qui s’engage à le quitter, actuellement 3500 à l’heure où cet article est écrit) et souhaite se faire entendre.

Le deuxième but permet d’éveiller ou faire réagir certaines personnes qui jusque là étaient immergées dans le réseau social sans pour autant savoir, comprendre ou envisager les problèmes que cela peut engendrer. Facebook n’est bien évidement pas maléfique mais il faut faire attention à ce que l’on fait sous peine d’avoir des conséquences qu’on ne pensait pas possible (licenciement, harcèlement…)!

Alors comment Facebook va réagir vis à vis de ce groupe anti-facebook. Va-t-il continuer à ne pas écouter une partie de ses membres et « faire ce qu’il lui plaît »? Où va-il enfin prendre conscience qu’il va trop loin pour certaines personnes et proposer de nouvelles solutions restrictives pour ceux qui le souhaite? Ce qui est sûr c’est qu’il est assez soucieux de ce qu’il pourrait lui arriver d’un point vue juridique puisqu’il vient d’embaucher quelques avocats censés travailler sur sa défense pour des questions de mauvaise gestion de la vie privée.

Source: TNW

L'équipe de WebActus.net vous propose tous les jours des articles sur l'univers des startups, du e-commerce et du growth hacking.

Rejoignez la communauté Webactus

Recevez régulièrement les meilleures actus et ressources

Pas de spam, vous pouvez vous désabonner à tous moment.