Free n’est pas soutenu par les opérateurs téléphoniques

Logo Free Mobile

Vous avez une idée ? Trouvez gratuitement des développeurs sur Codeur.com !

Recevez des devis (gratuit)

Alors que l’on était très enthousiaste quant aux quelques informations qui avaient filtrés sur les réseaux 3G de Free, il semblerait que Free ait du mal à s’entendre avec ses futurs concurrents. En effet, ni Orange ni SFR n’est prêt à aider le nouvel opérateur dans le développement de son réseau 3G. Chose normale me direz-vous?

En effet, Free va avoir du mal à proposer un réseau complet et étendu dès la sortie de ses premiers forfaits. Il a donc essayer de se rapprocher des différents opérateurs actuels pour louer une partie de leur réseau et trouver des accords intéressants. Cependant ni SFR ni Orange n’a répondu dans ce sens. Il reste encore l’alternative de louer une partie du réseau de Bouygues Télécom.

Le PDG de SFR s’est quand même expliquer sur la chose:

« Free a eu le choix entre devenir un opérateur commercial ou un opérateur réseau. Et il a préféré être opérateur réseau. Il doit donc investir en infrastructure. Pourquoi serait-ce gratuit pour lui alors que nous venons d’investir 300 millions d’euros le mois dernier pour acheter des fréquences 3G ? Il n’est pas question que nous entrions en négociation. »

Orange quant à lui a avoué avoir du retard dans les nouvelles infrastructures et donc ne se voit pas louer son réseau à Free:

« Ceux qui ont fait cet  appel d’offre, l’ont fait en connaissance de cause. […] Je suis désolé mais Free avait à se préparer. Nous n’avons pas de capacité à revendre »

Cependant il tempère ses propos puisqu’il vient de passer un partenariat avec un opérateur commercial (MVNO), la Poste, qui devrait se servir de son réseau et en qui il met beaucoup d’espoir. On peut donc voir que les deux opérateurs actuels sont en train d’essayer de mettre des bâtons dans les roues de leur futur concurrent. Ils ne souhaitent pas le voir se développer rapidement pour ne pas gêner leurs habituelles ententes sur les prix/prestations. Il semble donc que Free fasse peur mais malheureusement sans aucune entente, Free ne pourra pas créer l’engouement attendu avec ses nouveaux forfaits. Il est bien évident que si le réseau n’est limité qu’aux grandes villes alors Free ne pourra pas convaincre en tant qu’opérateur téléphonique et au final peu de clients seront au rendez-vous.

A voir si Bouygues Télécom accorde à Free une partie de son réseau car il est évident que si Free arrive à se lancer il devrait tout chambouler. Alors ne vaut-il mieux pas l’avoir dans de son côté? Orange et SFR ne l’entendent pas de cette oreille. A suivre donc…

Source: Lemondeinformatique

L’équipe de WebActus.net vous propose tous les jours des articles sur l’univers des startups, du e-commerce et du growth hacking.

  • Visiteur

    Il faut savoir ce que veut Mr NIEL. Etre opérateur de téléphonie mobile ou simple MVNO. Le prix a payer n’est pas le même, ce qui parait normal. Tout le monde s’en prend aux opérateurs, pourtant ils ont investis dans les nouvelles technologies pour proposer des débits et accès de plus en plus intéressants. Pourquoi Free ne devrait-il pas en payer le prix, pour partager la part du gâteau ? Le beurre et l’argent du beurre… 

  • Shupa

    Tout à fait d’accord, et personnellement je ne crois absolument pas au succès de Free Mobile sur le réseau 3G en début 2012, déjà que les opérateurs actuels on eu du mal à fournir une couverture correcte, je comprend tout à fait leur positionnement par rapport à Free. Je resterai coûte que coûte chez Orange, j’ai toujours eu un excellent service avec eux, et je connais suffisamment de personnes chez Free qui ont droit à des coupures régulière de l’ADSL ! Je n’imagine même pas pour le mobile.

    Shupa

  • Ptiboy

    Tout est faux dans cet article !

Rejoignez la communauté Webactus

Recevez régulièrement les meilleures actus et ressources

Pas de spam, vous pouvez vous désabonner à tous moment.