La SACEM et Youtube arrive à un accord

Logo de YouTubeVoilà une bonne nouvelle qui devrait nous ravir internaute français. Combien de fois êtes-vous tomber sur une vidéo youtube qui venait d’être retirée ou non disponible car les accords avec les majors n’étaient pas bon et donc Youtube ne pouvait pas vous laisser voir la vidéo. De la même manière, il fallait attendre très longtemps voir jamais qu’un clip ou musique soit disponible sur la célèbre plateforme de vidéos (souvent ajouté par un FAN qui trouve le clip ailleurs). Cela devrait être désormais chose réduite puisque Youtube et la SACEM (organisme français veillant aux droits d’auteurs) sont parvenus à un premier accord.

Vous avez une idée ? Trouvez gratuitement des développeurs sur Codeur.com !

Recevez des devis (gratuit)

Eh oui vous avez bien lu, Youtube vient de récupérer les droits de diffuser (dans certaines conditions) des vidéos soumises aux droits d’auteur sans que l’utilisateur s’acquitte d’une taxe. Bien évidemment les auteurs seront rémunérés lors de la diffusion de leurs œuvres sur le site  et basé sur le système mise en place avec Dailymotion. Pour faire simple, la SACEM récupéra une partie des revenus dégagés par la publicité. Elle explique le partenariat:

Les auteurs-réalisateurs, les humoristes, les compositeurs et les éditeurs de musique dont le répertoire est géré par la Sacem vont être rémunérés pour la diffusion de leurs œuvres sur YouTube…Les bases sur lesquelles le contrat avec YouTube est bâti sont les mêmes. On a réfléchi sur les mêmes principe

L’accord a la particularité d’être rétroactif et de s’appliquer sur les vidéos tournée depuis 2006. Youtube doit être très content d’avoir signer cet accord puisque cela lui donne accès à tout le catalogue géré par la SACEM même les œuvres internationales. Cela vient donc compléter considérablement son offre à destination des français:

Nous sommes très contents d’avoir signé cet accord avec la Sacem, qui permettra à ses membres de toucher de nouveaux revenus grâce au site et de faire émerger de nouveaux talents

D’un autre côté, Youtube continue sa négociation envers chaque pays pour récupérer les droits de diffusion ce qui n’est pas une mince à faire. Il semble qu’actuellement il se heurte à quelques pays réfractaires à son offre en ligne qui préfèrent le marché connu qu’ils ont actuellement. Je trouve ça encore choquant qu’à l’air du tout numérique les organisations mettent des freins aussi importants sur ce marché. Il est temps d’évoluer même si cela annoncer la mort de certains acteurs… Actuellement ils perdent beaucoup plus d’argent à ne pas proposer d’offres puisque l’utilisateur final trouve une solution alternative souvent illégale… C’est ce qu’on appelle les révolutions et malheureusement il n’est jamais facile de franchir le cap surtout quand on doit laisser des collaborateurs derrières…

Source: RWW

L’équipe de WebActus.net vous propose tous les jours des articles sur l’univers des startups, du e-commerce et du growth hacking.

Rejoignez la communauté Webactus

Recevez régulièrement les meilleures actus et ressources

Pas de spam, vous pouvez vous désabonner à tous moment.