Apple aquière le brevet pour le blocage des SMS injurieux

Brevet censure termes SMS

Vous avez une idée ? Trouvez gratuitement des développeurs sur Codeur.com !

Recevez des devis (gratuit)

Apple vient de se voir autoriser un nouveau brevet qui pourrait en faire sourire plus d’un. En effet, il possède désormais la technologie lui permettant de censurer l’envoi ou la réception d’un SMS contenant des propos injurieux/obscènes. Eh oui vous avez bien lu, vous n’avez pas le droit d’envoyer des SMS contenant des gros mots ou encore des mots cochons directement dans vos SMS. Ne vous inquiétez pas, normalement ce brevet sera décliné sous forme d’une fonctionnalité de contrôle parentale pour les plus jeunes d’entre nous.

Alors voici un extrait du brevet (en anglais) qui explique ce que cela comprend:

In one embodiment, the control application includes a parental control application. The parental control application evaluates whether or not the communication contains approved text based on, for example, objective ratings criteria or a user’s age or grade level, and, if unauthorized, prevents such text from being included in the text-based communication.

If the control contains unauthorized text, the control application may alert the user, the administrator or other designated individuals of the presence of such text. The control application may require the user to replace the unauthorized text or may automatically delete the text or the entire communication.

Alors bien évidemment, Apple s’est empressé d’expliquer que ce brevet n’avait pas pour but de contrôler les conversations mais bien de protéger les individus utilisant ses équipements et notamment les plus jeunes qui peuvent être plus exposés. Apple va donc devoir produire une algorithme complexe capable de comprendre et censurer le mot s’il le juge non adéquate. A voir donc comment cela sera réellement mis en place et quels seront les mots bloqués. D’après ce qui a été laissé entendre, le filtre parental prendra certains critères en compte (sexe, insultes…) pour savoir ce qu’il doit bannir. Au final c’est plutôt une bonne chose pour les plus jeunes qui possèderait un tel téléphone (même si je doute qu’ils possèdent le budget suffisant pour  s’offrir un iPhone et surtout que la plupart du temps les petits jeunes en connaissent plus que les adultes sur les nouvelles technologies).  En tout cas, Steve Jobs doit être assez content d’obtenir ce brevet, lui qui lutte contre cette « catégorie » qu’il ne juge pas très reluisant pour sa marque.

Source: TC

L’équipe de WebActus.net vous propose tous les jours des articles sur l’univers des startups, du e-commerce et du growth hacking.

Rejoignez la communauté Webactus

Recevez régulièrement les meilleures actus et ressources

Pas de spam, vous pouvez vous désabonner à tous moment.