La chute de Yahoo

La chute de Yahoo

Vous avez une idée ? Trouvez gratuitement des développeurs sur Codeur.com !

Recevez des devis (gratuit)

Yahoo! était à l’époque un des sites les plus visités par les internautes. Depuis quelques années, l’ancien géant d’internet souffre de l’arrivée de concurrents de taille l’obligeant, il y a quelques temps, a redéfinir son métier et ses priorités (Yahoo search c’est fini, laissons place à Bing!). Cette infographie reprend donc l’histoire de Yahoo! et explique le déclin important qu’a connu la firme ces dernières années.

  • Janvier 1994 : création de l’annuaire « David and Jerry ‘s Guide to the World Wide Web ». En 3 ans ils deviennent le site le plus consulté d’Internet.
  • Juin 2000 : Yahoo abandonne le moteur de recherche Inktomi pour utiliser Google, ce qui a sans doute surtout profité à ce dernier…
  • Août 2002 : Yahoo propose de racheter Google pour 3 Md$, mais Google n’est pas intéressé.
  • Février 2004 : fin du contrat avec Google, Yahoo utiliser désormais ses propres technologies de recherche : Yahoo Search, son moteur créé à partir des précédents rachats
  • Février 2007 : Yahoo lance Panama, sa nouvelle plateforme de liens sponsorisés, reprenant plusieurs caractéristiques d’AdWords
  • Décembre 2009 : après 4 tentatives échouées dans les réseaux sociaux, son intégration avec les réseaux sociaux repose désormais sur Facebook.
  • Mars 2010 : Yahoo ferme sa régie publicitaire Yahoo Publisher Network (concurrente d’AdSense) et suggère à ses anciens affiliés de rejoindre Chikita.
  • Mai 2010 : Yahoo change de stratégie et investit dans la production de contenu en rachetant la « ferme à contenus » Associated Content. L’objectif est d’atteindre une très forte audience en exploitant la longue traîne avec de nombreux articles ciblés, monétisés par la publicité.

Je vous laisse découvrir le reste de l’image. On se rend compte que Yahoo! a rencontré un succès important à son lancement (le menant leader du web à ce moment grâce  son caractère innovant pour l’époque) mais s’est ensuite reposé sur ces lauriers ne voyant pas la concurrence arriver, ce qui finira par l’anéantir complètement. Google en sera le « responsable » principal et je pense que Yahoo! l’a compris rapidement, notamment lorsqu’il lui fait une offre de rachat…

Par la suite, Yahoo! sera en retard constant sur ce que propose la concurrence et ne fera que suivre ce qui se fait sur le marché. Il va lancer une plateforme de liens sponsorisés pour sa plateforme mais celle-ci très proche de ce que propose Google avec Adwords et n’amène rien d’innovant. Il n’arrivera pas non plus (comme Google) a rejoindre et se faire une place dans le domaine des réseaux sociaux. Bref, une stratégie qui le mènera logiquement à la place qu’on lui connait actuellement.

Cependant dans son déclin, Yahoo! va quand même réussir à préserver un aspect de son entreprise qui fonctionne toujours aussi bien de nos jours. Il reste l’un des portails web les plus consultés quotidiennement et notamment pour tout ce qui touche aux actualités (high-tech, people, bricolage…). D’ailleurs, il ne serait pas étonnant que par la suite l’entreprise concentre ses efforts sur cet aspect, ce qui semble déjà être le cas avec la délégation du fonctionnement du moteur de recherche à Bing, outil de Microsoft.

Source: WRI

L'équipe de WebActus.net vous propose tous les jours des articles sur l'univers des startups, du e-commerce et du growth hacking.

Rejoignez la communauté Webactus

Recevez régulièrement les meilleures actus et ressources

Pas de spam, vous pouvez vous désabonner à tous moment.