Youtube acquiert le droit de diffusion d’artistes français

Logo de YouTubeVoilà une bonne nouvelle! Youtube, alias Google, était jusque là en pour parler avec certaines maisons d’éditions mais il semblerait qu’ils soient tous arrivé à un partenariat permettant à la plateforme de vidéo du géant du web de proposer le contenu crée par les artistes de trois sociétés de gestion collectives, la SACD (Société des auteurs compositeurs dramatiques), la Scam (Société civile des auteurs multimédia) et l’ADAGP (Société des auteurs dans les arts graphiques et plastiques). Cool, non?

Vous avez une idée ? Trouvez gratuitement des développeurs sur Codeur.com !

Recevez des devis (gratuit)

L’accord signé concerne toutes les vidéos mise sur la plateforme entre  2007 et 2013. Cela n’est pas sans rappeler le partenariat passé avec la SACEM en septembre dernier, ce qui a du joué énormément dans la balance pour celui-ci. Bien évidemment, la rémunération des auteurs (et par la même occasion celle des sociétés) a été au coeur de cette négociation même si aucune information à ce sujet n’a filtré pour le moment. D’après ce qui a été communiqué, Youtube utilise la technologie Content ID qui permet aux ayants droit d’identifier les contenus sur la plate-forme de partage de vidéos et de les gérer en conséquence (bloquer, autoriser la diffusion, monétiser).

Bon alors je ne vais pas vous mentir, il restera toujours des vidéos françaises supprimées ou introuvables à cause de copyrights mais certaines sociétés d’auteurs semblent avoir compris qu’il ne faut pas se battre contre le contenu en ligne mais plutôt avec, ce qui est très difficile à appréhender surtout lorsque cela modifie complètement son métier. Mais Youtube a tous pour les séduire. Il travaille avec les plus grands (notamment maisons éditrices de films américain) et est détenu par Google. Qui ne voudrait pas travailler avec lui, en témoigne les citations des différentes sociétés d’auteurs?

« Cette avancée ouvre de nouvelles opportunités significatives pour nos adhérents », estime Pascal Rogard dirigeant de la SACD

Cet accord « marque la reconnaissance claire par les nouveaux opérateurs et les nouvelles plateformes de diffusion de la valeur de la création et de la propriété littéraire et artistique », explique Hervé Rony, directeur de la Scam

« une démarche pragmatique permettant, pour les plateformes, de sécuriser les mises en lignes opérées par leurs partenaires et les internautes, et pour les auteurs, de bénéficier de la rémunération qui leur est due pour la diffusion de leurs œuvres » y voit Christiane Ramonbordes de l’ADAGP

Bon maintenant que Youtube possède les bons droits donc un catalogue complet, il serait temps qu’il l’exploite et qu’il nous offre une vraie, bonnes plateforme comme le fait de plus en plus son concurrent français Dailymotion. Ce dernier sort des applications thématiques utiles qui lui permettent de se différencier. Il me tarde de voir ce qui va être fait avec car j’espère que toutes ses négociations seront vraiment utiles et ce pour tout le monde…

Source: Silicon

L'équipe de WebActus.net vous propose tous les jours des articles sur l'univers des startups, du e-commerce et du growth hacking.

Rejoignez la communauté Webactus

Recevez régulièrement les meilleures actus et ressources

Pas de spam, vous pouvez vous désabonner à tous moment.