Megavideo et Megaupload sur le déclin ?

Vous avez une idée ? Trouvez gratuitement des développeurs sur Codeur.com !

Recevez des devis (gratuit)

Vous connaissez sans doute ces 2 sites pour des raisons plus ou moins légales, mais voilà que depuis plusieurs semaines la société éditrice qui a son siège social basée à Hong-Kong semble revoir son positionnement sur le marché du streaming et du partage de fichiers en supprimant massivement tous les liens de streaming illégal ou de fichiers interdits

Mais, lorsque l’on sait que le nombre de visites (toutes sources confondues) est estimée à environ 21 milliards de visites par an, soit plus de 5 700 000 visites quotidiennes et que les chiffres n’arrêtent pas d’augmenter, pousser par la lutte contre le P2P, on ne comprend pas pourquoi Megaupload a décidé d’agir seulement maintenant alors que de nombreuses pressions ont été faites par les états et l’industrie musicale depuis plusieurs mois sans aucun changement de stratégie de leur part.

La raison qui en ressort est donc que les industries du cinéma et de la musique souhaitent avoir la main mise sur le marché du web afin de pouvoir proposer une offre de streaming illimité payante? La situation semble très probable étant donné les récents problèmes entre Megaupload et Orange (Orange étant le bras droit de l’état et s’étant montré favorable à HADOPI) qui bridait volontairement sa connexion vers MU ou MV. Nul ne sait qui est à la source de ces pressions que semble subir la société Hong-Kongaise mais il est utopique de leur part de penser pouvoir arrêter le fléau du partage de fichiers tant qu’aucune offre concréte n’est mise en place.

En effet, si Megaupload venait à disparaître, beaucoup d’utilisateurs se tourneraient donc vers des services similaires comme fileserve ou hotfile… Je pense donc que l’état et les industriels devraient d’abord se pencher sur une proposition intéressante, comme un accès illimité sur la musique et la vidéo contre quelques euros par mois. A voir le succès de Spotify, il est clair qu’une offre concrète permettrait de réduire le téléchargement illégal de façon significative.

[Source]
L'équipe de WebActus.net vous propose tous les jours des articles sur l'univers des startups, du e-commerce et du growth hacking.
  • Desmagots

    megaupload vit de contenus illicites sans rien redistribuer aux propriétaires de contenus, il est donc logique qu’il se voit attaquer. L’exemple cité de Spotify est vraiment bon et il est vrai que ce genre de solution est pour moi la plus pereine. Depuis que j’ai mon abo spotify, je n’ai plus aucun MP3 illégal.. POurquoi se faire cxx à récupérer des MP3 pas forcement de qualité alors que Spotify met à dispo même en offline le contenu dans un format de qualité.

    Ensuite, Megaupload aussi bride ses usages. Si tu n’as pas un compte premium chez eux, tu te vois attribuer un débit de merde.. Alors pourquoi n’accepterait il pas les mêmes règles avec les autres acteurs du web? Comment peuvent ils penser que seuls eux pourraient augmenter leur chiffre d’affaires en jouant sur les débits…

    • Anonyme

      Je suis assez d’accord avec ce que tu dis, même si les offres légales peines à se faire connaître….

      Sinon Hotfile (qui est pour moi un équivalent des deux cités…enfin je le connais pour ça) suit le même chemin que ses camarades, il vient de nettoyer sa base! Maintenant les pirates trouveront toujours une nouvelle plateforme pour échanger et ce n’est pas parce que ces 3 acteurs tentent de devenir clean que les autres suivront automatiquement.

    • Sami

      Tout à fait d’accord le souci n’est pas d’essayer de « provoquer une guerre » entre Megaupload et les industriels mais il faudrait plutôt penser à une offre Spotify plus élargie (incluant également des films, vidéo clips…) et il est certain que si une société Française se lance sur ce marché, le téléchargement illégal devrait être considérablement réduit.

Rejoignez la communauté Webactus

Recevez régulièrement les meilleures actus et ressources

Pas de spam, vous pouvez vous désabonner à tous moment.