Tumblr

Les développeurs Android vont pouvoir se rémunérer grâce au paiement in-App

C’est désormais officiel, Google vient d’autoriser et d’introduire un système de paiement in-App permettant aux développeurs d’applications de pouvoir se rémunérer. Mais que se cache-t-il sous ce mot anglophone? Il s’agit simplement de permettre au développeur d’utiliser un système pour vendre facilement des biens virtuels directement dans l’application, in-App. En somme, une source de revenus supplémentaires pour eux.

Paiement in-App Android

Cela commençait à manquer sur Android, d’autant plus que le système devient de jour en jour de plus en plus populaire. Les marques concurrentes le proposaient déjà et comme toujours, c’est un critère de choix important lorsque le développeur choisi une plateforme pour décliner son application. C’est donc un confort supplémentaire qui vise à l’attirer. Mais comme son concurrent premier (Apple), Google a annoncer prendre 30% de chaque transaction effectuée.

Pour donner plus de poids à la sortie de cette fonctionnalité, Google propose sur son market dès aujourd’hui quelques applications qui utilisent déjà ce système. Il s’agit, entre autre, de Disney’s Tap Tap Revenge, ComiXology’s Comics et Glu Mobile’s WSOP Hold’em Legend.

C’est donc une nouvelle importante pour les développeurs android qui devraient donc étoffer leurs applications dans l’idée d’avoir un nouveau moyen de rémunération, d’autant plus quand on connait les chiffres estimés du marché des biens virtuels. Android rejoint donc Apple et propose ce qui se fait de mieux actuellement dans le domaine de la monétisation pour attirer les développeurs. Avec les statistiques d’utilisation et maintenant cet aspect, les développeurs devraient de plus en plus lorgner sur cette plateforme qui séduit de nombreux nouveaux utilisateurs chaque jours.

Source: Blog Google

A propos de admin
Administrateur de WebActus.net
N'hésitez pas à me contacter et à commenter cet article. N'hésitez pas à me remonter toute suggestion et à nous suivre sur Twitter @WebActus.