Twitter souhaiterait racheter TweetDeck

Logo de Twitter

Vous avez une idée ? Trouvez gratuitement des développeurs sur Codeur.com !

Recevez des devis (gratuit)

D’après le Wall Street Journal, Twitter serait en pourparler avec TweetDeck pour le racheter à hauteur de 50 millions de dollars. Bien évidemment, cette nouvelle n’est qu’au stade de rumeur mais si cela s’avère vrai alors cela devrait faire trembler le domaine des clients twitter… Alors d’après vous, est-ce que effectivement Twitter travaille sur ce rachat?

Cela collerait en tout cas avec la nouvelle stratégie initiée il y a quelques temps par twitter: Twitter ne veut plus que ses développeurs créent des applications clients twitter. En effet, depuis que le développement de son réseau s’est stabilisé, Twitter fait tout ce qu’il est en son pouvoir pour récupérer ses utilisateurs, sur ces applications officielles. Bien évidemment, c’est toujours dans l’idée de pouvoir trouver un moyen de monétisation de sa plateforme et d’avoir les arguments nécessaires pour convaincre.

Eh oui, TweetDeck tout comme Seesmic, sont deux clients Twitter (mais pas que puisqu’ils permettent de gérer aussi son compte Facebook, linkedin…) qui connaissent une popularité importante. Twitter ne peut donc pas les bannir du jour au lendemain comme cela, d’autant plus qu’ils ont clairement participé à démocratiser l’accès au réseau. Du coup, Twitter se propose de racheter ce client alternative et d’intégrer ainsi sa communauté…

Cela aurait pu être aussi simple, si UberMedia n’était pas la raison caché d’une telle rumeur. En effet, on connait tous la guerre que se livre ces deux entreprises. UberMedia, concepteur des applications UberSocial, Twidroyd, Echofon et UberCurrent (qui gére au cumulé 11% des tweets envoyés quotidiennement sur la plateforme), est dans la ligne de mire de Twitter. Après avoir bloqué complètement son API à ces services, il souhaite voir « ce concurrent » a terre. Mais UberMedia ne se laisse pas faire et avait annoncé son intention de rachat de la société TweetDeck pour 30 millions de dollars. Twitter ne souhaitant pas voir « son ennemi » revenir sur le devant la scène propose logiquement plus.

On peut donc voir que les raisons d’un tel rachat s’explique légitiment. Twitter souhaite allier utile (rassembler sa communauté) à l’agréable (ne pas avoir de retour d’UberMedia) en proposant une telle somme. Reste à voir si TweetDeck est prêt à se vendre et si oui, quelle société choisira-t-il? Et vous d’après vous, que va-t-il se passer?

Et qu’en sera-t-il des autres clients comme Seesmic? A l’heure actuelle, Twitter ne semble pas s’intéresser à ce client et Loic Lemeur, fondateur de l’entreprise, a expliqué à plusieurs reprises être en bons termes avec le réseau social, du simple fait que son logiciel a considérablement évolué et n’est plus un client twitter à proprement dit. Il permet surtout de gérer son image et e-réputation. L’avenir nous dira s’il n’aurait pas dû s’inquiéter, même si je pense qu’il a déjà anticipé la question (du simple fait que Twitter est clairement l’un des médias majeurs pour son logiciel)!

Source: Mashable

L'équipe de WebActus.net vous propose tous les jours des articles sur l'univers des startups, du e-commerce et du growth hacking.

Rejoignez la communauté Webactus

Recevez régulièrement les meilleures actus et ressources

Pas de spam, vous pouvez vous désabonner à tous moment.