8% des Français ont déjà lu un e-book

Vous avez une idée ? Trouvez gratuitement des développeurs sur Codeur.com !

Recevez des devis (gratuit)

Les révolutions technologiques sont souvent synonymes de changement d’habitude et de bénéfices pour les entreprises… Mais s’il est bien un objet qui n’arrive pas à conquérir le coeur des Français, c’est bien le livre électronique. En effet, selon un sondage réalisé par Ipsos pour livres Hebdo, 8% des Français affirment avoir déja lu un e-book, pire encore, seulement 61% affirment savoir ce qu’est un livre électronique.
Même si ces chiffres sont en fortes hausse par rapport à une même étude réalisée en 2009 et ou seulement 47% des Français savaient ce qu’étaient un livre électronique, cette étude démontre à quel point les e-books ont du mal à s’imposer dans l’hexagone.

Pourquoi une si faible popularité ?

La raison principale qui en ressort est tout d’abord le fait qu’il existe très peu de support de lecture. Hormis le Kindle d’Amazon (et le FnacBook), il n’y a pas eu de véritable investissement de la part des entreprises. Certes Samsung, LG et d’autres concurrents ont affirmé vouloir développer de nouveaux modèles pour conquérir le marché des e-books, mais force est de constater qu’à l’heure actuelle il n’y a aucun engouement pour les liseuses.

Autre raison, les jeunes Français lisent de moins en moins de livres en général, cela explique donc pourquoi les liseuses ne sont pas très recommandées par les jeunes, pourtant les premiers acheteurs d’objets électroniques.

Certes me direz-vous que les tablettes tactiles, qui vont envahir le marché en 2011, permettront de lire des e-books et de faire autre chose en même temps. Mais, lorsque l’on sait que seulement la moitié des personnes ayant déjà lu un e-book l’ont lu en entier (la majorité s’arrête en cours de lecture), un grand doute plane sur le possible essor du livre électronique en France.

Enfin, étant moi-même un grand lecteur de e-book, je pense qu’il y a un véritable effort à faire de la part des éditeurs qui devraient baisser le prix de leurs livres, lorsque l’on voit un livre numérique coûter quasiment aussi cher qu’une version papier, cela influence peu de monde à tenter l’achat d’un e-book et préfère rester sur le livre « à l’ancienne ».

[Source]

L’équipe de WebActus.net vous propose tous les jours des articles sur l’univers des startups, du e-commerce et du growth hacking.

Rejoignez la communauté Webactus

Recevez régulièrement les meilleures actus et ressources

Pas de spam, vous pouvez vous désabonner à tous moment.