Linux – Sauvegarder et restaurer son OS

Vous avez une idée ? Trouvez gratuitement des développeurs sur Codeur.com !

Recevez des devis (gratuit)

Sauvegarder votre OS

Sauvegarder votre OS

Le but de ce tutorial est de pouvoir sauvegarder l’image d’un serveur et de le réinstaller facilement sur divers autres serveurs du même type ou lui même. Il se sert essentiellement de la suite logiciel de partimage et gparted disponible sur le cd Sysrescued CD.

Ce dont on a besoin :

  • Du livecd Sysresccd disponible sur www.sysrescd.org
  • D’un serveur type qui sera l’image du serveur à cloner.

A) Procédure de Clonage

1) LiveCd

Tout d’abord commencez par insérer le livecd dans la machine et lancez-le. Bootez dessus au démarrage et attendez qu’il vous donne la main sur un Shell en tant que root.

2) Où stocker l’image que l’on va faire

Si vous possédez une partition assez grande cela est très simple, il suffit de la stocker dessus. Sinon utilisé un mappage réseaux d’une de vos machines via Nfs. Commencez tout d’abord par relancer les démons portmap et nfs :

/etc/init.d/portmap restart

/etc/init.d/Nfs restart

Attention pour que la création de l’image se fasse dans les bonnes conditions, il est obligatoire de monter la partition avec la commande qui suit :

mount –o rw,nolock ip-serveur:/chemin/du/dossier /où/monter/le/mappage

Il est aussi possible de sauvegarder sur un disque dur ou clé USB en NTFS. Il suffit pour cela de la monter avec l’outils ntfs-3g:
ntfs-3g /dev/sdb1 /mnt/custom

3) lancer partimage

Pour lancer partimage depuis le liveCD il suffit de taper partimage dans le Shell et de valider. Une interface graphique devrait se lancer. Il ne reste plus qu’à renseigner les champs. Tout d’abord il est nécessaire de donner le nom de quelle partition vous voulez faire l’image.

Ensuite donnez le chemin complet où sauvegarder les fichiers images. Dans notre cas c’est : /où/monter/le/mappage/nomdufichier

Il vous reste à cocher : faire une image de la partition et appuyer sur F5.

Sur cette nouvelle page différente options sont présentes comme quoi faire lorsque l’image sera terminée ou encore si vous voulez couper l’image en plusieurs fichiers pour pouvoir les graver. Laissez la compression par défaut qui est GZIP et choisissez de vérifier l’image après l’avoir créée.

Appuyez une dernière fois sur F5 et attendez que cela se termine. Cela peut prendre pas mal de temps, cela dépend de la taille de la partition à cloner.

C’est terminer il ne vous reste plus qu’à tout démonter et relancer votre machine.

B) Installation de l’image sur un serveur vierge

1) Attention aux partitions

Il est nécessaire avant l’installation de l’image clonée d’avoir un minimum de place mais aussi d’avoir partitionné ses disques. C’est la première chose à faire sur un serveur neuf qui ne possède pas de partition encore. Pour cela il suffit d’utiliser le livecd précédent (sysresccd) en lançant gparted depuis l’interface graphique (startx depuis le Shell).

Gparted est très simple d’utilisation, il suffit de nommer un device et ensuite de partitionner le disque à sa convenance.

2) Partimage pour restaurer l’image

Là encore il est nécessaire d’avoir le livecd sysresccd ou de posséder partimage installé sur sa machine. De plus si votre image est sur une machine de votre réseau il est nécessaire de monter le disque sur la machine que vous allez restaurer. Pour ce faire utiliser la même commande que précédemment.

Ensuite lancez partimage en tapant dans le Shell la commande partimage.

Indiquez la partition sur laquelle restaurer l’image. Ensuite et de la même manière indiquez le chemin où trouver le fichier. Attention ce chemin doit comporter le nom entier du fichier avec son extension ; c’est-à-dire que le chemin se fini obligatoirement par 000

ex : /où/monter/le/mappage/nomdufichier.000

Il vous reste à cocher : Restaurer la partition à partir d’une image et appuyer sur F5.

Vous arrivez sur une page de dernier réglage comme quoi faire lorsque l’image a fini d’être copiée. Attention si vous restaurez une image sur un serveur non vierge, il est vivement recommandé de cocher tester l’image avant pour ne pas détruire le disque au cas où cela ne marcherait pas. Lorsque tout est bon appuyez sur F5 et la restauration va se lancer. Attendez que cela se finisse, enlevez le cd et relancez la machine.

3) Installer grub

Lancer un terminal, monter le disque dur sda1 généralement en ext3 et ensuite taper la commande suivante : grub-install –root/directory=/où/est/monté/sda1 /dev/sda

Grub s’installe et vous demande de redémarrer ensuite.

C) Régler les derniers détails

1) Nom de la machine

Vous venez de cloner une machine, du coup il existe des petites choses qui se personnalisent. Il y a tout d’abord le nom de la machine et ses adresses IP. En effet, votre nouvelle machine possède le même nom que celle qui a servie de clone. Cela peut être pratique si vous restaurer la même machine mais ça ne l’ai pas si l’image a servi pour une autre machine. Dans ce cas il est nécessaire de se rendre dans le fichier : /etc/hosts et de modifier le nom de la machine. Il faut aussi modifier le fichier /etc/hostname pour que cela prenne effet au redémarrage.

Pour ce qui est des ips il suffit de modifier le fichier : /etc/network/interfaces

2) Changer les numéros d’interface

Le problème qui se pose avec les interfaces lors d’un clonage sur une autre machine, c’est que les adresses MAC des cartes étant différentes il ne va plus les retrouvé et donc en va en crée des nouvelles. Pour modifier cela SOUS DEBIAN il suffit après restauration d’éditer le fichier : /etc/udev/rules.d/z45_persistant-net-générator.rules et de supprimer les lignes des anciennes cartes et de renommer les nouvelles par les anciennes.

Si ce n’est pas le bon fichier, il suffit de taper grep eth * lorsque l’on est dans le dossier /etc/udev/rules.d/

Il suffit ensuite de rebooter pour que les nouveaux réglages prennent effet.

D) En ligne de commande :

Maintenant il serait possible, après quelques recherches de créer un script qui clone tout seul et restaure tout en changeant que certains paramètres qui seraient demandé à l’utilisateur. En ce qui concerne les commandes de partimage à mettre dans le script ce sont celle là :

Sauvegarde en fichier de 650mo :

partimage -V 650 save /dev/hdaX /images/img-hdaX

Et restauration des images :

partimage restore /dev/hdaX /images/img-hdaX.000

E) Documentation

Pour partimage vous trouverez une documentation importante sur internet. Pour ma part je me suis servi essentiellement de ce tutorial :

http://www.archilinux.org/astuces/partimg.html

Pour ce qui est de gparted là encore la documentation ne manque pas, je vous conseille ce lien :

http://gparted.sourceforge.net/larry/generalities/gparted-fr.htm

L'équipe de WebActus.net vous propose tous les jours des articles sur l'univers des startups, du e-commerce et du growth hacking.

Rejoignez la communauté Webactus

Recevez régulièrement les meilleures actus et ressources

Pas de spam, vous pouvez vous désabonner à tous moment.