WOW made in China risque bien de fermer.

image wow

Vous avez une idée ? Trouvez gratuitement des développeurs sur Codeur.com !

Recevez des devis (gratuit)

         Le MMORPG de Blizzard risque de fermer ses serveurs en Chine puisque la GAPP (General Administration of Press and Publications) qui s’occupe des licences d’exploitation de jeux vidéo en ligne interdit au nouvel exploitant, NetEase, de collecter des inscriptions et paiements pour le jeu.

         Pourtant, aprés voir ôter le contenu violent du jeu, l’exploitant l’avait de nouveau ouvert en ce mois de Septembre et la GAPP n’avait pas proféré d’interdiction officielle. Suite à cela la GAPP affirme ne pas avoir été mis au courant de la réouverture des serveurs et considère l’action de l’exploitant comme une conduite illégale. En fait, c’est bien l’extension Wrath of The Lich King qui est remis en question pour son contenu malgré les changement opérés. Pour rappel, l’extension précédente, Burning Crusade, avait elle aussi subit des retards lors de son lancement pour le même motif.

         Afin de calmer le jeu, le Ministre de la Culture chinoise s’est exclamé que le comportement de la GAPP n’était pas approprié. Bref, l’affaire est loin d’être close et le bras de fer entre les deux parties risque de ne pas finir. Au final ce sont les quelques 6 millions de joueurs chinois (soit 50% des joueurs au monde) qui restent sans amusement vidéoludique. Au vu du nombre de gamers chinois, la question financière est importante puisqu’ils représentent 10% des recettes pour World Of Warcraft.

L'équipe de WebActus.net vous propose tous les jours des articles sur l'univers des startups, du e-commerce et du growth hacking.

Rejoignez la communauté Webactus

Recevez régulièrement les meilleures actus et ressources

Pas de spam, vous pouvez vous désabonner à tous moment.