Facebook déçoit (déjà) ses futurs investisseurs malgré 901 millions d’utilisateurs

La Claque WebActus du jour : Journée difficile pour Facebook hier. Après avoir ouvert le Korbel (célèbre Champagne californien) pour fêter le passage de la barre des 900 millions d’utilisateurs, la bouteille à été rapidement rebouchée suite à la communication du chiffres d’affaires trimestriel en dessous des attentes des observateurs et en baisse d’un trimestre à l’autre pour la première fois depuis de nombreuses années.

Vous avez une idée ? Trouvez gratuitement des développeurs sur Codeur.com !

Recevez des devis (gratuit)

En vue de son introduction en bourse le mois prochain, Mark Zuckerberg est tenu de communiquer un grand nombre de données sur son business et force est de constater que, même si les sommes sont importantes, la croissance n’est pas au rendez vous en ce début d’année.  Avec 1,058 milliards de dollar sur le premier trimestre 2012, le site constate une baisse de -6,5% par rapport au trimestre précédent.

Son résultat est lui aussi en baisse en valeur absolue 205 millions (vs 302 millions) et en pourcentage du CA avec 19,37% de rentabilité (vs 26,7%). Ces données révèlent un autre chiffre clés : chaque inscrit rapporte en moyenne actuellement 45 cents de CA par mois à Facebook pour 8 cents de bénéfices… soit environ de 6 centimes d’euros par mois et par utilisateur !

Ces chiffres sont en dessous de ce qu’attendaient les analystes et les futurs investisseurs mais peuvent s’expliquer car Facebook est dans un modèle de commercialisation d’espaces publicitaires (82% du CA) et c’est un secteur très concurrentiel où il doit affronter des géants bien installés (Google) et des challengers ultra-dynamiques (Twitter). La saisonnalité a aussi un impact bien sur.

Dans le même temps il doit protéger son savoir faire et continuer d’accroître son attractivité sociale… Ce qui lui coûte extrêmement cher en dollars sonnants et trébuchants ! En quelques mois, le site a dépensé presque 3 milliards de dollars en brevets (Ibm & Microsoft) ou en sites/applis qui commençaient à lui faire de l’ombre (Instagram). Par ailleurs, Facebook a aussi recruté massivement (1.000 personnes) ce qui a bien sur pesé sur ses coûts de fonctionnement.

L’avis de WebActus : Facebook est une machine à cash sans aucune contestation possible et continue de séduire à travers le monde. Mais son modèle est scruté de près et attaqué de manière frontale par l’ensemble de sa concurrence. Les revenus unitaire par inscrit ont encore de la marge de progression à l’étranger où ils sont nettement plus faibles qu’aux États-Unis. Ces chiffres mettent aussi en avant le décalage entre la valorisation de Facebook, qui dépasserait les 100 milliards de dollars, et un CA de 4 milliards pour un résultat de 974 millions de dollars sur les 12 derniers mois… soit potentiellement moins de 1% de retour sur investissement.

Restez en contact avec nous :

L'équipe de WebActus.net vous propose tous les jours des articles sur l'univers des startups, du e-commerce et du growth hacking.

Rejoignez la communauté Webactus

Recevez régulièrement les meilleures actus et ressources

Pas de spam, vous pouvez vous désabonner à tous moment.