Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

10 critères importants pour un logo réussi

Vous êtes sur le point de réaliser votre premier logo ou votre première mission de création de logo, après discussion avec votre équipe ou votre client et après une étude poussée...

Publié par Camille

Vous êtes sur le point de réaliser votre premier logo ou votre première mission de création de logo, après discussion avec votre équipe ou votre client et après une étude poussée du cahier des charges, vous voilà fin prêt pour commencer à plancher sur vos premières esquisses.

creation logo sur-mesure graphiste freelance bannière publicité

Mais par où commencer et surtout, quelles sont les composantes d’un logo réussi ?

Pour vous aider dans ce travail, nous avons rassemblé 10 critères parmi les plus importants pour parvenir à construire un logo efficace.

Des clefs qui sont également des arguments essentiels pour expliquer à votre client pourquoi ce n’est pas une bonne idée de confier la réalisation de son logo à son petit cousin même s’« il se débrouille bien en dessin »…

 

1. Un logo orienté client

Votre logo – ou celui de votre client – doit être pensé pour le client final. Vous devez donc continuellement chercher à savoir si le logo que vous allez créer va plaire ou non à la cible de l’entreprise.

C’est probablement l’un des plus gros obstacles à surmonter dès le départ. Vous n’êtes pas forcément la cible pour le logo en question. Vos “goûts” ne sont pas nécessairement les mêmes que ceux des clients finaux. Il est donc important dans un tout premier temps de chercher à répondre à des questions essentielles :

  • Qui sont les clients finaux ?
  • Quels sont leurs goûts ?
  • Quelles sont leurs attentes ?
  • À quoi sont-ils habitués ?

Les réponses à ces questions vous guideront tout au long de votre processus de création.

 

2. Un logo reconnaissable

Le logo que vous allez concevoir sera l’identité de l’entreprise. Il doit donc être reconnaissable au premier coup d’œil. Cela est encore plus vrai pour des entreprises qui auront besoin d’un logo visible de loin et rapidement, amenés par exemple à être présents sur l’espace public.

À l’heure où notre œil est sollicité des milliers de fois par jour par des messages visuels, la quantité d’informations retenue est infime.

Un logo réussi doit rester dans la mémoire, même s’il n’a été aperçu que quelques secondes. Qu’il soit figuratif, typographique ou abstrait, faites attention à ne pas trop vous inspirer de ce qui a déjà été fait, au risque de se retrouver à la limite du plagiat.

creation de logo sur-mesure à la demande graphiste plateforme de freelance

Le logo d’Adopte un mec est si reconnaissable que certaines affiches publicitaires se contentent simplement de ce logo blanc centré sur un fond noir.

 

3. Un logo pertinent

Même si à première vue un logo peut paraitre abstrait, il doit avoir du sens par rapport à l’entreprise et à son secteur d’activité. Le logo doit avoir un objectif et représenter, d’une certaine manière, l’entreprise et la façon dont elle propose une solution à un problème rencontré par les consommateurs.

Lors de la création d’un logo, posez-vous la question suivante : mon logo fait-il allusion au secteur d’activité de l’entreprise ou à un besoin ou à un problème auquel l’entreprise peut répondre ?

De cette manière vous obtiendrez un logo pertinent, qui a vraiment un sens par rapport à l’entreprise.

 

4. Un logo déclinable

Un logo sera amené à figurer sur tous les supports de communication de l’entreprise, écran ou papier, de la plus petite facture jusqu’à la grande affiche. C’est pour cette raison qu’il est indispensable qu’il soit déclinable, non seulement en taille mais également en couleur.

Il doit pouvoir garder toute sa force même réduit aux dimensions d’un timbre.

Si le lecteur a besoin d’une loupe pour pouvoir distinguer le détail qui donne tout son sens au logo, alors il faut reprendre le design pour le rendre plus clair.

Évitez donc les détails minuscules qui ne seront visibles qu’en grand format. De la même manière, gardez à l’esprit que beaucoup d’entreprises impriment en niveaux de gris ou reçoivent des fax en noir et blanc, documents sur lesquels la qualité de votre logo sera très dégradée.

Le logo Google, reconnaissable et déclinable selon les services proposés

Le logo Google, reconnaissable et déclinable selon les services proposés

Votre logo doit pouvoir rester lisible et reconnaissable même dans ces conditions.

 

5. Un logo durable

Ne vous fiez pas aux modes ! Il est bien sûr assez difficile de réaliser un logo qui soit réellement intemporel, cependant s’il a été pensé pour durer dans le temps, alors vous vous épargnerez la peine de devoir le retravailler dans 1 ou 2 ans.

De plus, dans le cas où un petit coup de jeune serait envisagé (après bien sûr plusieurs années de bons et loyaux services) il sera bien plus facile de faire accepter aux clients de la marque quelques petites modifications plutôt qu’un changement radical de visuel.

Le logo Starbucks Coffee

Le logo Starbucks Coffee

 

6. Un logo simple

Pensez simple. Inutile de commencer un travail en cherchant la complexité dès les premières ébauches.

Demandez-vous ce que vous évoque l’entreprise et son domaine d’activité, tant en termes de visuels que de champs lexicaux.

N’hésitez pas à laisser libre cours à votre pensée en couchant sur papier certains termes ou formes qui vous semblent représentatives. Notez qu’il est bien plus facile d’ajouter une foule d’éléments à un logo que de travailler une forme simple pour en faire un élément qui ait du sens.

C’est cette simplicité réfléchie qui fera que le logo sera percutant. Il sera aussi beaucoup plus facile à retenir dans l’esprit des gens.

On évitera donc un nombre trop élevé d’effets, de couleurs ou de typographies.

Le logo Nike

Le logo Nike

 

7. Un logo lisible

Dans le cas par exemple d’un logo incluant des lettres, il est courant de jouer avec les formes et contre-formes typographiques pour leur donner un aspect figuratif.

Cependant, si le figuratif prend totalement le pas sur la typographie, le logo perdra de son sens.
Il est aussi toujours utile de montrer le logo à d’autres personnes, pour vérifier sa lisibilité et sa bonne compréhension de la part d’un public extérieur.

La flèche du logo Fedex:

La flèche du logo Fedex

 

8. Un logo en accord avec les codes graphiques du secteur

Un logo étant avant tout un symbole, il est primordial de bien veiller à ce qu’il soit cohérent par rapport au secteur d’activité de l’entreprise.

Il serait par exemple assez incongru de proposer un logo rose vif à une entreprise de pompes funèbres.

Prenez le temps de vous renseigner sur la signification et connotation des couleurs (qui peut d’ailleurs évoluer dans le temps mais en général c’est un processus assez lent).

Le logo Botanic

Le logo Botanic

Enfin, pensez à vous accorder un moment de pause pendant lequel vous vous obligerez à ne pas regarder votre logo, pour ne le ressortir que plus tard et ainsi le voir sous un regard neuf.

Cela pourra vous éviter de grosses erreurs qui peuvent sembler évidentes au premier coup d’œil.

 

9. Un logo crédible

Bien sûr, il y a des secteurs plus conventionnels que d’autres. Mais si vous partez sur quelque chose de trop tendance ou fantaisiste, cela peut nuire à la perception de la fiabilité ou de la crédibilité de l’entreprise qu’auront les consommateurs.

N’oubliez pas
La perception d’une marque est en grande partie une question de confiance. Si ce logo est le premier contact de quelqu’un avec votre entreprise, inspire-t-il la confiance que vous souhaitez inspirer ?

La crédibilité et la pertinence varient beaucoup d’un secteur à l’autre. Ce qui peut être tout à fait acceptable pour un salon de coiffure peut ne pas convenir à une banque. Les clients et futurs clients ont des attentes et des automatismes concernant certains types d’entreprises. Vous devez projeter quelque chose qui soit crédible.

 

10. Un logo unique

Il peut sembler étrange de le préciser, mais un logo se doit d’être unique. C’est lui qui va vous différencier de toutes les autres marques. Si toutes les compagnies aériennes utilisaient des avions et que toutes les chaines de restauration rapide utilisaient des petits hamburgers comme symboles, les clients auraient du mal à les distinguer.

Votre logo ne doit pas être confondu avec ceux de vos concurrents. Lorsque vous développez une identité d’entreprise, évitez les clichés (ciseaux pour un salon de coiffure, bouteille de vin pour une cave…) et assurez-vous que l’image que vous communiquez soit unique.

Que faire si vous avez trouvé une image ou une idée qui vous plait, mais qui est assez similaire – bien que non identique – à une autre entreprise ? Devez-vous abandonner directement votre idée ?

Notre conseil
Pour le savoir, vérifiez simplement si le marché et le public cible de vos deux entreprises sont les mêmes. Si c’est le cas, il vous faudra une nouvelle idée. Sinon, foncez.

Attention, une idée similaire ne signifie pas recopier intégralement le logo d’une autre entreprise !

 

C’est parti ! Vous avez toutes les clés en main pour créer le logo dont vous avez besoin. Un dernier petit conseil avant de partir ? Préférez un graphiste plutôt qu’un générateur de logo. Le résultat sera bien plus professionnel et votre logo unique. Pour cela, déposez gratuitement votre annonce sur Graphiste.com

Lire la suite de l'article
Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Graphisme

UI Design : 8 principes typographiques à connaitre en 2021

La typographie ne se résume pas à choisir simplement la police parfaite de votre projet ! Une typo bien utilisée permet aussi d’améliorer la lisibilité, l’accessibilité, la...

Publié le par Solenne Ricard
Graphisme

Web design : comment utiliser Google Analytics pour améliorer votre interface ?

Comprendre le comportement des visiteurs d’un site est essentiel pour identifier les améliorations à apporter, tant au niveau du contenu qu’au design de...

Publié le par Charlotte Chollat