Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

Quel format audio choisir et pour quels usages

Entre les différents formats et codecs audio disponibles, il n’est pas toujours facile de s’y retrouver. Encore plus en sachant que les caractéristiques de chacun de ces formats...

Publié par Solenne Ricard

Entre les différents formats et codecs audio disponibles, il n’est pas toujours facile de s’y retrouver. Encore plus en sachant que les caractéristiques de chacun de ces formats audio définissent aussi leur mode d’utilisation et peuvent impliquer un matériel différent. Aussi, si le MP3 reste le plus célèbre des formats audionumériques, il est loin d’être le seul sur le marché. AAC, FLAC, WMA, OGG Vorbis… Il existe de nombreux formats développés dans le but spécifique d’offrir à leurs usagers le juste compromis entre quantité de données utilisée et qualité sonore. Dans les lignes qui suivent, découvrez quel format audio choisir en fonction de vos usages.

 

Les critères de choix d’un format audio

De manière simplifiée, un format audio peut être comparé à un conteneur dans lequel est stockée votre musique numérique. Aussi, il est important de bien le choisir puisque ses caractéristiques influent directement sur la qualité de votre fichier audio.

Pour choisir votre format audio, vous devez donc vous assurer :

  • de sa qualité ;
  • de ses fonctionnalités ;
  • de sa compatibilité avec un maximum d’appareils (PC, MAC, Smartphone, autoradio, etc.)

Autre point d’attention incontournable, préférez toujours opter pour le format audio qui offre le meilleur compromis entre qualité du son et espace occupé.

 

Les quatre formats audio (lossy) les plus connus et utilisés

Bien qu’il existe une infinité de formats audio, nous vous présentons ici une liste des plus usités, puisqu’ils offrent aussi une compatibilité large avec un maximum d’appareils. Ce sont d’ailleurs les formats que l’on rencontre le plus couramment sur le Web et auprès des services de streaming. Ces formats à compression forte, appelés lossy, occupent notamment un espace réduit sur vos appareils.

 

1. Le MP3 : le format le plus universel

choisir-le-bon-format-audio

Le MP3 est un format à compression forte. Son débit (ou bitrate) peut être défini entre 32 à 320 Kbps. Lorsqu’il atteint 256/320 kbps, la qualité obtenue est proche de celle d’un CD audio, sans toutefois parvenir à l’égaler. Smartphones, baladeurs, PC, autoradios, lecteurs Blu-Ray… Le MP3 est presque universel. Il est pourtant aujourd’hui considéré comme dépassé. Sa technologie n’est ainsi plus utilisée par les services de streaming (comme Spotify, Apple Music…) qui lui préfèrent la performance de l’OGG ou de l’AAC.

Choisir le MP3

  • S’il n’est qualitativement pas le meilleur, le format audio mp3 est en revanche compatible avec tous les appareils. Il est en effet extrêmement polyvalent et bénéficie du taux d’acceptation le plus élevé qui soit.
  • De plus, le mp3 est idéal lorsqu’on ne profite pas d’un espace de stockage illimité. En effet, il s’agit là d’un format qui prend peu de place.

 

2. L’AAC : le format privilégié par Apple

choisir-le-bon-format-audio

L’Advanced Audio Coding (AAC) n’est en aucun cas un format développé par Apple. L’AAC est en réalité le résultat d’un consortium entre l’institut Fraunhofer (à l’origine du MP3), Sony, Dolby, etc. De fait, l’AAC est utilisé sur les appareils Apple, mais aussi sur les Smartphones sous Android et bien d’autres appareils. Ce format audio offre un excellent compromis entre le taux de compression et la qualité sonore. Sa qualité est ainsi très proche de celle d’un CD audio, avec un débit inférieur à celui du MP3.

Choisir l’AAC

  • L’AAC offre une qualité sonore légèrement supérieure à celle du MP3.
  • Attention, l’utilisation de l’AAC nécessite une licence payante pour les fabricants, ce qui rend ce format bien moins universel que le MP3. De fait, beaucoup moins d’appareils s’avèrent compatibles avec l’AAC. Préférez l’éviter si vous n’êtes pas équipés de produits Apple.
  • L’AAC est notamment utilisé pour l’audio Bluetooth (niveau de compression élevé en raison de la bande passante limitée), et il offre un excellent choix dans ce contexte d’utilisation.

 

3. L’OGG Vorbis : un format compressé et ouvert

choisir-le-bon-format-audio

L’OGG Vorbis est un format audio compressé et open source. Il peut donc être modifié et adapté par tous. Efficace, il offre une qualité supérieure à l’AAC pour un débit équivalent. On le retrouve notamment chez Spotify. Ce format peut aller jusqu’à 500 Kbps, bien qu’à 256 Kbps son niveau de qualité soit déjà assez proche de celui du CD. Des avantages qu’il doit à sa structure de compression sensiblement différente de celle des autres formats, puisque traitée en paquets. Une structure qui lui permet notamment de conserver la même qualité sur tous les types de musique.

Choisir l’OGG Vorbis

  • Entièrement gratuit, l’OGG Vorbis reste toutefois peu rependue, sauf chez les aficionados de l’open source.
  • Ce format offre en revanche une qualité audio supérieure à celle du MP3 et de l’ACC à débit équivalent.

 

4. Le WMA : une bonne qualité, mais peu compatible

choisir-le-bon-format-audio

Le Windows Media Audio (WMA) s’avère plus adapté à l’oreille humaine au niveau du spectre audible, puisqu’il s’attache à supprimer les fréquences inutiles mais conserve, en revanche, certaines hautes fréquences supprimées par le MP3. Le WMA offre également une gestion avancée du DRM (droits d’auteur) et offre certaines options de durée de vie limitée, interdiction de copie, etc.

Choisir le WMA

  • Les options de gestion DRM sont très intéressantes pour les professionnels.
  • Malgré sa qualité, le WMA est très peu répandu et s’avère compatible avec un nombre limité d’appareils.

 

 

Quid des formats lossless et non-compressés ?

Les formats lossless et non-compressés sont aussi nombreux que les formats lossy précédemment évoqués. Cependant, ces formats s’avèrent bien plus gourmands en termes d’espace de stockage, sans pour autant toujours offrir une qualité d’écoute sensiblement supérieure. En effet, pour tirer parti du son haute définition des formats lossless, vous devrez probablement faire l’acquisition d’un matériel audio compatible. Un critère à prendre en compte dans votre choix.

 

Le FLAC : sans doute le meilleur format Lossless

choisir-le-bon-format-audio

Le Free Lossless Audio Codec (FLAC) est un format open source particulièrement apprécié des audiophiles. Il offre notamment un format de compression “sans perte”, ce qui évite d’altérer le fichier original. Sa qualité audio s’en trouve donc bien supérieure, tout en offrant une taille de fichier limité, avec un bitrate pouvant dépasser les 1000 Kbps. Le FLAC s’avère donc aujourd’hui être le format haute définition le plus courant. La majorité des appareils sont ainsi désormais capables de le supporter. En revanche, la taille des fichiers est ici bien plus élevée qu’avec un format lossy. Malgré cet inconvénient de poids, bien des services de streaming (Qobuz, Tidal, Amazon Music, Apple Music, Deezer Hi-Fi) proposent désormais des morceaux en FLAC.

Choisir le FLAC

  • Le FLAC est sans doute le format audio qui offre le meilleur compromis entre compression et qualité, standard et gratuité.
  • Reste cependant qu’il nécessite un espace de stockage bien supérieur aux formats lossy.

 

L’ALAC : la version Apple du FLAC

choisir-le-bon-format-audio

L’Apple Lossless Audio Codec (ALAC) est une version Apple du FLAC. Il s’agit d’un format haute définition qui propose là encore une compression audio sans perte. On lui reproche toutefois d’être légèrement moins performant que le FLAC (compression de 40 à 50 %, contre 60 à 70 % pour le FLAC).

Choisir l’ALAC

  • L’ALAC est un format avec une excellente qualité, mais dont la compatibilité est limitée aux appareils et logiciels Apple.
  • Sa compression limitée ne lui permet pas de réduire suffisamment le poids des fichiers audio qui occupent beaucoup de place dans votre espace de stockage.

 

 

Le WAV : flexible, mais peu adapté à une écoute nomade

choisir-le-bon-format-audio

Le Waveform Audio (WAV) est un format très flexible qui permet d’appliquer ou non une compression des données. Le WAV reprend la structure par blocs de données, ce qui le rend très adapté à l’édition et à la production audiovisuelle et musicale. De très haute qualité, ce format n’est toutefois pas du tout adapté pour une écoute sur smartphone ou autres baladeurs audio en raison du poids des fichiers qui peut aller jusqu’à 100 Mo par morceau non-compressé en Hi-Res.

Choisir le WAV

  • Le Wav offre certes une parfaite qualité audio, mais il s’avère aujourd’hui peu adapté à une utilisation confortable sur tous nos supports nomades.

 

L’AIFF : la version Apple du WAV

choisir-le-bon-format-audio

L’Audio Interchange File Format (AIFF) est très comparable au WAV, mais dans une version dédiée aux produits Apple. Ce format emploie les extensions .aif ou .aiff, et les fichiers audio en AIFF sont destinés aux MAC. Il est parfois possible de compresser les fichiers audio sans perte, avec un rapport de 1/6, mais c’est assez rare. Comme avec le WAV, ce format n’est pas compatible avec nos baladeurs nomades.

Choisir l’AIFF

  • Les utilisateurs Apple préféreront ici utiliser l’ALAC à l’AIFF. En effet, si ce dernier présente tous les défauts de l’original, il ne profite en revanche pas de ses qualités.
  • À noter que l’AIFF permet une gestion intéressante des métadonnées et donc les informations embarquées sur le morceau (artiste, album, pochettes…).

 

Conclusion

Choisir son format audio n’est pas toujours simple, et vous devez garder en tête que votre choix initial peut très bien être amené à évoluer avec le temps en fonction de vos pratiques et votre façon d’écouter de la musique.

Quel que soit votre choix initial, sachez que vous aurez toujours la possibilité de convertir vos fichiers audio dans autre format, et ce de manière gratuite. Il n’est toutefois pas possible de passer d’un format lossy (MP3, AAC, OGG et WMA) à un format lossless (FLAC, ALAC, WAV, AIFF) puisque l’opération aura pour effet d’augmenter la taille du fichier audio sans pour autant en augmenter la qualité.

En définitive, le choix de votre format audio de prédilection se fera en fonction de vos priorités : compatibilité, qualité ou poids.

Besoin d’aide dans vos créations ? Faites vous aider par un freelance qui saura quels sont les formats audio les plus adaptés à votre besoin !

Lire la suite de l'article

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Graphisme

Web design : 5 conseils pour réussir le site d’un restaurant

En tant que propriétaire d’un restaurant, vous n’avez que quelques minutes, voire quelques secondes, pour convaincre un gourmet potentiel de venir manger chez...

Publié le par Melanie De Coster
Graphisme

Typographie : 15 polices d’écritures manuscrites à télécharger gratuitement

Les polices manuscrites, appelées aussi « scriptes » ou « cursives », sont très tendances en ce moment. Elles rappellent...

Publié le par Charlotte Chollat