Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

Quelles sont les différences entre Photoshop et Illustrator ?

Illustrator et Photoshop sont tous deux des logiciels PAO issus de la Suite Adobe Creative. Bien que l’ensemble des logiciels de cette suite soient conçus pour être parfaitement...

Publié par Solenne Ricard

Illustrator et Photoshop sont tous deux des logiciels PAO issus de la Suite Adobe Creative. Bien que l’ensemble des logiciels de cette suite soient conçus pour être parfaitement complémentaires, chacun d’entre eux offre toutefois des fonctionnalités qui lui sont propres. On les utilise donc dans des situations bien distinctes.

Aussi, si Photoshop est un logiciel de traitement d’images incontournable dans les secteurs de la retouche photo et du photomontage, Illustrator est un logiciel de création graphique omniprésent dans l’univers de la communication d’entreprise.

Découvrez ici quelles sont les différences entre Photoshop et Illustrator, tant du point de vue de leurs fonctionnalités que de leurs destinations.

Photoshop et Illustrator : les notions de bases

Créé en 1990, Photoshop est un logiciel de traitement d’images destiné à la retouche photo ainsi qu’au photomontage. Le résultat de votre travail sous Photoshop est ainsi composé d’images Bitmap, c’est-à-dire d’images matricielles, et donc de pixels.

Sorti en 1987, Illustrator est pour sa part un logiciel de créations graphiques. Ici, votre travail fait intervenir courbes et droites générées par des formules mathématiques. C’est ainsi que vous obtenez des images vectorielles.

En tout état de cause, ces deux outils se destinent à des utilisations différentes. Aussi, si Photoshop s’avère être le logiciel le plus utilisé par les artistes pour concevoir des graphiques basés sur les pixels, Illustrator est davantage sollicité par les designers pour créer des graphiques vectoriels.

 

 

Comparatif des fonctionnalités

Illustrator :

  • zoom net et clair à 900 % ;
  • plans de travail multiples ;
  • masque d’écrêtage au-dessus de l’objet ;
  • sélection d’objet ;
  • couche contenant de multiples objets ;
  • multiples retours en arrière avec Ctrl+Z ;
  • possibilité de travailler en dehors de l’espace de travail ;
  • durée d’enregistrement des fichiers rapide ;
  • formats PDF, EPS, AI, SVG.

Photoshop :

  • zoom à 300 % flou et désordonné ;
  • plan de travail unique ;
  • masque d’écrêtage au-dessous de l’objet ;
  • sélection de zone ;
  • couche contenant un seul objet ;
  • un seul retour en arrière par Ctrl+Z ;
  • intervention à l’intérieur de l’espace de travail ;
  • temps d’enregistrement des fichiers lent ;
  • formats JPG, GIF, PNG, TIFF, RAW, PSD.

Zoom sur Adobe Photoshop

logiciel adobe photoshop

Adobe Photoshop s’impose comme le logiciel PAO de base des graphistes professionnels, mais aussi des amateurs éclairés. En effet, cet outil est très souvent sollicité par les débutants et graphistes en herbe qui ont une certaine attirance pour les logiciels de création. Attention, Photoshop n’en est pas moins complexe à maîtriser, et il nécessitera un véritable apprentissage pour parvenir à l’utiliser de manière approfondie. En effet, il faut souligner que Photoshop offre une boîte à outils colossale, et ses fonctionnalités ne cessent de s’accroître à chaque nouvelle version.

Comme nous l’avons vu, la particularité de cet outil est de travailler à partir d’images Bitmap (ou matricielles), c’est-à-dire d’images pixellisées.

Il permet ainsi notamment :

  • le détourage de formes ;
  • le changement de fond d’une image ;
  • la retouche des couleurs ;
  • etc.

Par exemple, si vous prenez la photo d’un paysage, Photoshop vous permet de la modifier de façon à ce que ses couleurs paraissent plus estivales. Une transformation possible grâce aux outils de teinte et de saturation qu’il est possible de moduler selon les besoins, ou encore grâce aux outils d’exposition et les nombreux filtres disponibles.

La grande force de Photoshop, c’est donc d’être capable de générer n’importe quelle image grâce aux pixels. Mais cette pixellisation est aussi sa plus grande faiblesse, puisque plus l’image est agrandie, plus elle perd en qualité et devient floue. Mais si l’affichage XL est ici à proscrire, vos créations sous Photoshop ont toute leur place dans le paysage numérique, comme sur le web.

Zoom sur Adobe Illustrator

Logiciel Adobe Illustrator

Adobe Illustrator fait lui aussi partie des logiciels les plus reconnus, et s’impose comme une référence en matière de création et d’illustration.

Contrairement à Photoshop, Illustrator n’utilise pas de pixels, mais il permet de générer des images vectorielles qui ne souffrent d’aucune déformation, quel que soit leur format. De fait, il permet de travailler de façon extrêmement précise et sans risque de pixellisation. Dans le milieu professionnel, il est ainsi notamment privilégié pour la création des éléments de branding, ces derniers étant souvent amenés à être modifiés selon leurs dimensions.

Par exemple, si vous prenez le logo de n’importe quelle enseigne, celui-ci a très probablement été travaillé sur Illustrator pour être ensuite utilisés dans différents contextes et formats d’affichages. Illustrator permet dans ce cas de conserver une image nette de ce même logo en toute situation, que celui-ci soit déployé sur la façade d’un bâtiment, sur un véhicule, des affiches en 4×3, etc.

Mais là encore, la plus grande qualité d’Illustrator est aussi sa principale limite. En effet, si les images vectorielles peuvent être modifiées à volonté sans jamais être altérées, les vecteurs ne permettent en revanche pas les dégradés de couleurs, ni même les effets d’ombres complexes. Le rendu des créations Illustrator est ainsi bien plus plat qu’une image matricielle.

Quid d’Indesign ?

Logiciel Adobe Indesign

Afin de créer un support de communication à partir de vos éléments créés sous Illustrator, vous devrez nécessairement utiliser un autre logiciel en complément, à savoir Indesign. En effet, Indesign a pour principalement fonction la mise en page de documents, comme :

  • les catalogues ;
  • les magazines ;
  • les plaquettes commerciales ;
  • et les dépliants.

Indesign permet ainsi d’aligner automatiquement textes et images afin d’offrir un agencement précis à chacun de vos documents, et ainsi leur conférer un rendu professionnel.

Notons ici qu’Indesign est également parfaitement compatible avec les fichiers générés sous Photoshop. La mise en page qu’il permet ne se limite donc pas aux seuls éléments produits sous Illustrator. Toutefois, l’outil est bien plus souvent employé en complément d’Illustrator que de Photoshop.

 

 

Comprendre quand utiliser Photoshop ou Illustrator

Très basiquement, mieux vaut utiliser Photoshop pour le traitement de vos photographies, et favoriser Illustrator pour la création de vos illustrations.

Quand utiliser Photoshop ?

Changement de luminosité, de saturation, ajout ou suppression d’éléments sur une photo, correction des imperfections… Privilégiez toujours Photoshop pour retoucher une photographie. En effet, Photoshop se destine idéalement au photoréalisme. En d’autres termes, il est idéal pour traiter les photos réelles. De même, privilégiez toujours Photoshop si vous êtes amené à concevoir un photomontage. Enfin, n’hésitez pas à utiliser cet outil pour concevoir des visuels destinés au web, comme des maquettes de site internet, par exemple.

En résumé, les images matricielles obtenues sous Photoshop peuvent être utilisées pour :

  • la photographie et les compositions contenant des photos ;
  • l’illustration et la peinture numérique ;
  • la création d’icônes photographiques ;
  • toutes conceptions de sites web et d’applications mobiles ;
  • toute autre utilisation numérique (réseaux sociaux, bannière publicitaire, etc.)

Quand utiliser Illustrator ?

Utilisez prioritairement Illustrator pour créer entièrement les éléments de votre charte graphique. De cette façon, vous n’aurez à prévoir qu’une seule version de votre création qui pourra ensuite être réutilisée à loisir sur tous vos supports de communication.

En résumé, les images vectorielles obtenues sous Illustrator se destinent à la création de :

  • logos ;
  • illustrations ;
  • packagings ;
  • brochures ;
  • affiches ;
  • t-shirts ;
  • signalétiques.

Ce qu’il faut éviter

Évitez absolument de créer les éléments de votre identité visuelle sous Photoshop. Par exemple, un logo conçu sur ce logiciel PAO offrira sans doute une taille parfaite pour être intégré à vos réseaux sociaux ou encore à vos factures, mais il ne sera absolument pas adapté à vos autres supports de communication, comme les tee-shirts floqués de vos employés, vos affiches en 4×3, ou encore le marquage de vos véhicules de société. Sur ce type de supports, le logo apparaîtra complètement déformé en raison de sa pixellisation extrême.

À noter : il est parfaitement inutile de créer un immense logo sur Photoshop pour tenter de pallier le problème de pixellisation. Même comme cela, votre création ne pourra en aucun cas être utilisée sur vos supports de grande taille, car le poids de votre image s’en trouvera excessivement alourdi !

Notre astuce pour choisir entre Photoshop et Illustrator

Vous l’aurez compris, Photoshop et Illustrator s’utilisent dans des situations bien distinctes. Ainsi, là où Photoshop permet de retoucher une photographie au point de la transformer complètement, Illustrator est en mesure de produire des visuels de communication détaillés et parfaitement nets.

Il est toutefois intéressant de rappeler ici que ces deux outils possèdent des formats de fichier compatibles entre eux. Tout ce que vous créez sur le premier peut donc être transposé sur le second, et inversement. Les logiciels de la Suite Adobe Creative sont ainsi conçus en parfaite complémentarité.

Vous êtes à la recherche d’un designer qui maîtrise brillamment Photoshop et Illustrator ? Jetez donc un coup d’œil aux portfolios et profils des professionnels Graphiste.com

Lire la suite de l'article

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Graphisme

Refonte de site internet : le guide complet pour réussir

La refonte d’un site internet permet de modifier en profondeur sa structure et son apparence. Elle a ainsi pour objectif d’améliorer les performances et les services offerts par...

Publié le par Solenne Ricard
Graphisme

UI/UX : 8 principes pour jouer sur le Motion Design

Afin de fidéliser un internaute, un site web se doit de proposer une navigation optimale et d’offrir une expérience à la fois stimulante et intuitive....

Publié le par Jerome Dajoux