Navigation

Toutes les catégories

Voir les derniers articles

Ce soir, je regarde le débat Hollande – Sarkozy

À 4 jours du deuxième tour des élections présidentielles, capitales pour les cinq prochaines année de la France, se tient un ultime débat entre les 2 finalistes. Ce moment est le...

À 4 jours du deuxième tour des élections présidentielles, capitales pour les cinq prochaines année de la France, se tient un ultime débat entre les 2 finalistes. Ce moment est le plus attendu et est incontournable. Voici les 9 raisons qui me poussent à le regarder.

  • On va avoir un face à face entre les deux favoris sans interférence de leurs lieutenants.
  • Ils vont (enfin) nous dire la vérité.
  • On va pouvoir se marrer en suivant les live tweet.
  • C’est idéal pour ma soirée télé Pizza Rémy du mercredi soir.
  • Y a pas Ligue des Champions cette semaine… donc va pour ce match de L1.
  • J’ai envie de savoir qui sera le plus de mauvaise foi.
  • Pour pouvoir briller au bureau demain en participant aux conversations politiques.
  • J’ai du mal à m’endormir le soir donc 2h30 de débat ennuyeux devraient suffir à m’achever.
  • Pour faire de l’audience à Public Sénat-LCP.

Et vous, quelles sont vos raisons de regarder le débat ?

Si vous ne regardez pas le débat, voici un article pour vous : accès direct.

Restez en contact avec nous :

Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Infographie : que rapportent vraiment les chatbots ?

Vous n’avez pas pu passer à côté du phénomène des chatbots. Mais peut-être avez-vous encore du mal à percevoir leur...

Publié le par Leo Chatillon
Webmarketing

ProspectIn : un outil complet pour automatiser et optimiser la prospection LinkedIn

La prospection sur LinkedIn est devenue un levier à part entière pour de nombreux commerciaux, notamment en B2B. Mais pour avoir une efficacité maximale, il...

Publié le par Fabian Ropars