Navigation

Toutes les catégories

Voir les derniers articles

Twitter a un module dans les universités de jounalisme

L’université australienne Griffith a choisi de consacré un module entier aux réseaux sociaux et plus particulièrement d’initier les étudiants à Twitter. Vous...

Logo de Twitter

L’université australienne Griffith a choisi de consacré un module entier aux réseaux sociaux et plus particulièrement d’initier les étudiants à Twitter. Vous n’êtes pas sans le savoir mais le réseau social s’impose comme une référence dans les échanges d’informations. Il va donc être nécessaire pour ses professionnels de savoir utiliser ce genre d’outils.

L’université dit répondre à une demande croissante des futurs employeurs de ses étudiants et dans un souci de perfection accepte de créer un module pour les former. L’université surenchérit en rappelant l’importance des réseaux sociaux dans les élections et prend en exemple les anciennes elections iraniennes. Pour rappel, le pays avait été déchiré en deux et de violentes confrontations avaient eues lieu. Le gouvernement avait essayé d’endiguer ces informations en supprimant les accès à youtube, flickr, facebook et twitter.

En tout cas, voilà un module que j’aimerais bien voir dans ma formation mais bon d’ici qu’on modifie un programme français, je pense que l’on aura changé d’outils :)

Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Gagner une clé pour la Bêta de Twelve Sky 2

En cette fin de semaine je vous propose un petit concours afin de gagner une clé afin d’accéder à la Bêta du MMO « Free to play » Twelve Sky 2 créer par Aeria Games. Ce...

Publié le par Team WebActus
Webmarketing

Parler, le réseau social qui mise sur la liberté d’expression pour concurrencer Twitter

La plateforme, qui est plébiscitée par des personnalités de droite et d’extrême droite, prône une plus grande liberté...

Publié le par Alexandra Patard