Navigation

Toutes les catégories

Voir les derniers articles

Slow content VS Snack content

Il existe différents contenus. Aujourd’hui, nous allons nous intéresser à deux d’entre eux  : le slow content et le snack content. Comme...

Publié par Emeline

Il existe différents contenus. Aujourd’hui, nous allons nous intéresser à deux d’entre eux  : le slow content et le snack content.

Comme leurs noms l’indiquent, il s’agit de deux tendances opposées. Chacune d’entre elles a des avantages et des inconvénients. Comment les différencier  ? Quand les utiliser  ?

Voici quelques réponses  !

 

Le slow content  : des contenus de qualité en petite quantité

A l’heure où 30  % des contenus web n’ont jamais été lus, il est important de nous interroger sur le type de contenu à produire pour déduire notre audience. Le slow content est la grande tendance du moment et pourrait bien être la solution.

Avec le slow content, vous produisez moins de contenus mais vous privilégiez des contenus durables et authentiques. Il ne faut pas essayer de créer le buzz ou de produire des contenus juste pour qu’ils soient partagés. Il faut miser sur des contenus de grandes qualités, bien rédigés et qui sauront séduire l’audience.

 

Slow content  : l’authenticité avant le référencement

Avec le slow content, on oublie le référencement et les algorithmes de Google. Ces éléments impactent considérablement notre façon d’écrire.

Bon à savoir
Il faut rechercher l’authenticité et oublier les statistiques. En faisant cela, et bien sûr si vos articles sont de bonne qualité, vous constaterez un changement des habitudes de votre audience.

Celle-ci passera plus de temps sur vos pages, et non page une minute comme c’est le cas en moyenne. Cette donnée signifie simplement qu’elle lit vos contenus  !

En termes de fréquentation, les chiffres seront peut-être plus faibles mais le taux de conversion est lui plus élevé. Finalement, vous êtes gagnant.

 

Slow content et écologie

Le slow content prône une forme de sobriété numérique.

À l’heure où nous savons que chaque article publié en ligne émet 34 kg de CO2, comme nous vous en parlions dans notre article dédié à la communication écologique, il est important de faire un geste pour l’écologie en réduisant la production de contenus.

On parle souvent d’obsolescence des équipements informatiques, et même de ce pour la maison d’ailleurs. Il faut savoir que pour les contenus web, cette donnée s’applique aussi  !

Prenez les contenus promotionnels ou saisonniers. Ces derniers sont rapidement obsolètes et pourtant bon nombre d’entre eux restent encore et toujours en ligne.

 

La solution  ?

Et si au lieu de produire encore et toujours de nouveaux contenus vous commenciez par trier vos contenus actuels. Il est évident que certains peuvent être supprimés et d’autres recyclés.

Parfois, il faut actualiser ou traiter le sujet sous un angle nouveau.

 

 

Le snack content, l’opposé du slow content

Le snack content est une tendance très différente du slow content. Elle s’est développée il y a quelques années maintenant.

A l’époque, il répondait aux attentes de l’audience et des consommateurs en général qui étaient plus volatiles et qui avaient un temps d’attention réduit.

Le snack content est aujourd’hui encore très utilisé et même très plébiscité y compris par les professionnels.

 

Les caractéristiques et les atouts du snack content

Le snack content tient son nom du fait qu’on le compare à un encas, quelques choses que l’on grignote rapidement entre deux réunions, deux activités ou encore sur le trajet. L’encas est plaisant mais surtout, il est vite consommé et remplit pour quelques temps.

Le snack content se caractérise par des articles courts de moins de 300 mots. Ils sont également bien illustrés avec des photos, des vidéos ou encore des podcasts. Ils captent notre attention quelques secondes le temps de transmettre un message.

Bien que nous venons de vous vanter les mérites du slow content dans la première partie de cet article, il faut savoir que le snack content possède lui aussi de nombreux avantages.

  • Il est plus court.
  • Il est plus divertissant.
  • Il est divertissant.
  • Il est vite assimilé.
Bon à savoir
Le snack content est très utile dans le cadre d’une campagne de marketing viral. Les internautes partagent plus facilement les contenus courts qui seront vite lus. Pour qu’un contenu soit partagé, il doit être divertissant ou créer l’émotion.

 

Diviser les messages pour mieux les véhiculer

Le snack content offre la possibilité de créer des campagnes différentes. Beaucoup d’entreprises, et de grandes marques d’ailleurs, choisissent de diviser leur message afin que chaque idée clé soit parfaitement assimilée par la cible.

video marketing pourquoi youtube

Grâce à ce format, il est possible de  :

Le slow content et le snack content sont deux approches qui possèdent toutes les deux des avantages et qui trouvent chacune leur public.

 

Lorsque vous travaillerez sur votre stratégie de contenus, vous pourrez déterminer le type de contenus qui conviendra le mieux à votre audience.

Ensuite, vous pourrez compter que Redacteur.com pour la rédaction de vos articles  !

5
/
5
(
3

votes

)
Lire la suite de l'article
Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Enquête : ce qu’attendent les développeurs du travail en 2018

À l’occasion de la semaine spéciale développeurs qui commencera à la fin du mois de mars, nous menons une enquête auprès des...

Publié le par Fabian Ropars
Webmarketing

[infographie] – L’état du développement web mobile

S’il y a bien une chose que les smartphones ont démocratisé, c’est l’accès au web. Du coup, de nombreux webmasteurs se sont mis à développer des sites...

Publié le par Team WebActus