Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

Que faire quand votre campagne email fait flop ?

Vous avez l’impression que vos emailings fonctionnent moins bien que prévu ? Vous n’arrivez pas augmenter votre taux d’ouverture et, pire encore, vous constatez que vos...

Publié par Celine Albarracin

Vous avez l’impression que vos emailings fonctionnent moins bien que prévu ? Vous n’arrivez pas augmenter votre taux d’ouverture et, pire encore, vous constatez que vos campagnes sont de moins en moins performantes ?

C’est qu’il est temps de prendre des mesures pour améliorer les retombées de vos emails !

 

Les points d’échec d’une campagne emailing

Réussite ou flop ? La réponse est subjective. Elle dépend de vos objectifs et de vos ambitions. Commencez par définir ce qui caractérise un échec, selon vous :

  • Un faible engagement
  • Un taux d’ouverture bas
  • Beaucoup de désabonnements
  • Un taux de rebond en augmentation
  • Les signalements pour spams
  • Aucune conversion

Si possible, en amont, veillez à fixer des objectifs chiffrés, comme un :

  • Taux d’ouverture de 25 %
  • Taux de clics de 5 %
  • Taux de conversion de 1 %

C’est ce qui vous permettra de prendre les bonnes mesures pour vos futures campagnes emailing !

 

Identifier les raisons de l’échec de votre campagne

Maintenant que vous avez identifié les performances à améliorer, vous devez comprendre la cause du flop. Voici quelques éléments qui peuvent entraver les performances de vos emails :

  • Un objet mal écrit ou peu captivant
  • Un mauvais timing d’envoi
  • De l’humour inapproprié
  • Un texte de pré-header manquant ou mal formulé
  • Un design peu soigné
  • Une liste de diffusion mal entretenue
  • Des informations peu intéressantes ou erronées
  • Des liens brisés
  • Une offre pas assez personnalisée

Si votre équipe marketing ne comprend pas d’où vient le souci, pensez à faire tester vos emails auprès de toute l’entreprise. Demandez aussi à vos clients fidèles ce qu’ils pensent de vos newsletters. Ils auront tous des idées et conseils pour améliorer vos campagnes !

 

3 solutions immédiates pour remédier à l’échec d’un emailing

Le remède à l’échec de vos campagnes dépend de la situation. Cependant, voici 3 solutions que vous pouvez tester, en premier lieu, afin d’améliorer les retombées de vos emailings.

1. Envoyer un email de correction

Si votre email original contient des informations erronées ou des liens brisés, envoyez immédiatement un erratum. Excusez-vous pour l’erreur.

Notre conseil
Vous pouvez même le faire sur le ton de l’humour, cela passera beaucoup mieux auprès de votre cible !

2. Changer l’objet du message

L’objet de votre message est un facteur essentiel pour le succès de vos campagnes. Pensez à être dynamique, concis et intrigant. Vous pouvez même utiliser une émoticône pour attirer l’œil de l’internaute.

Recréez votre campagne avec un meilleur objet renvoyez-la à ceux qui n’ont pas ouvert le premier email.

3. Analyser le profil des destinataires muets

Votre campagne est-elle correctement ciblée ? Vérifiez le profil de ceux qui n’ont pas ouvert le message ou cliqué sur un lien. Avaient-ils un réel intérêt pour l’information transmise ?

Si ce n’est pas le cas, réfléchissez à leur renvoyer un email qui se préoccupe davantage de leurs besoins.

Cependant, vous pouvez aussi lâcher prise. Cette campagne n’a pas fonctionné, cela arrive ! Analysez ce qui cause le flop afin de restructurer vos processus pour éviter que cela ne se reproduise. Ce qui nous amène au point suivant…

 

Comment éviter de futurs échecs de vos campagnes ?

Bien qu’il n’existe pas de moyen éprouvé de rendre chaque email parfait à 100 %, vous pouvez mettre en œuvre quelques bonnes pratiques pour atténuer le risque d’échec :

A/B testez vos emails

Il n’est pas toujours facile d’identifier la véritable cause de l’échec. Le mieux reste d’effectuer des tests A/B de chaque variable :

  • Objet,
  • Contenu,
  • Design,
  • Horaire d’envoi.

Cela peut paraître long et fastidieux, mais c’est nécessaire pour accroître durablement vos performances.

N’oubliez pas
Vous ne devez tester qu’un seul élément à la fois !

Révisez votre copie

Cela semble assez simple, mais les spécialistes du marketing oublient parfois de jeter un deuxième ou un troisième coup d’œil à leur contenu.

Notre conseil
Votre première copie est rarement la meilleure. Donnez à votre email quelques lectures supplémentaires avant d’appuyer sur le bouton d’envoi.

Segmentez votre base de données

Si ce n’est pas fait, pensez à bien classer chaque groupe de prospects. La réussite de vos emailings dépend de la pertinence des offres ou informations transmises.

Basez-vous sur l’historique d’achat ou les contenus précédemment téléchargés pour envoyer des emails personnalisés et donc, plus pertinents pour votre audience !

 

Les échecs servent d’expérience. Utilisez-les pour mieux comprendre votre cible et améliorer vos futures campagnes. En suivant les bonnes pratiques de cet article, vous éviterez le flop pour, au contraire, atteindre le top !

Et pour vos projets de création de site internet, développement d’une application web, marketplace ou tout autre projet web, pensez à déposer votre projet sur Codeur.com. De nombreux prestataires freelances professionnels attendent de vous envoyer leur devis !

5
/
5
(
1

vote

)
Lire la suite de l'article
Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Un nouveau design pour le logo Yahoo !

La firme américaine, sur le déclin depuis de longues années, vient de dévoiler un logo revu. The post Un nouveau design pour le logo Yahoo !...

Publié le par Flavien Chantrel
Référencement

SEO : 5 étapes pour organiser votre référencement naturel

Vous voulez booster la visibilité de votre entreprise sur internet mais ne savez pas vraiment comment et par où commencer ? Voici une série de conseils pour vous aider à bien...

Publié le par Camille