Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

SEO  : qu’est-ce que le searchdexing  ?

Le searchdexing, pour quoi faire ? Le searchdexing, ou search indexing, est une technique qui permet l’indexation des pages d’un moteur de recherche interne. Son but est...

Publié par Elodie

Le searchdexing, pour quoi faire ? Le searchdexing, ou search indexing, est une technique qui permet l’indexation des pages d’un moteur de recherche interne. Son but est d’améliorer le positionnement dans les résultats de recherche et de capter un trafic organique ciblé.

A y regarder de près, le searchdexing se révèle une technique intéressante mais délicate, plutôt qu’une solution miracle… comme souvent en SEO. On fait le point sur ses spécificités et ses avantages. 

 

Définition du searchdexing

searchdexing
©Natasha Remarchuk

 

Le searchdexing requiert deux choses : d’une part le site doit être important, d’autre part il doit posséder un moteur de recherche interne. C’est pourquoi le searchdexing est indiqué pour le commerce en ligne, ou les médias, dont les sites recensent un très grand nombre de pages. 

De plus, sur ces sites souvent axés sur la vente ou le journalisme, les internautes ont le réflexe de chercher un type d’information ou de produit précis. Par exemple : « pantalon à pinces gris taille 36 ». Le searchdexing rendra indexables les mots clés à fort potentiel dans le moteur de recherche interne d’un site. 

Attention ! Si vous réalisez mal cette étape, il en résultera de nombreuses pages indexées, sans contenu ou en duplicate content avec vos pages. Or les pages vides ou dupliquées signalent la mauvaise santé SEO d’un site et les spiders de Google les interprètent négativement. 

 

Avantages du searchdexing 

Le searchdexing est une pratique délicate, car il peut entrer en conflit avec le référencement naturel. Mais, correctement réalisé, le searchdexing offre deux avantages importants : d’abord l’amélioration du positionnement sur des requêtes de longue traîne, ensuite la consolidation du maillage interne. 

Requêtes de longue traîne 

Miser seulement sur des mots-clés génériques dans votre moteur de recherche interne ne suffit pas, car le taux de conversion est bas sur les pages de résultat. Grâce au searchdexing, vous pouvez positionner certaines de vos pages générant du business sur des combinaisons de mots-clés plus complexes, plus pertinentes. Vos pages sont donc mieux ciblées sur les requêtes de longue traîne et augmentent ainsi nettement leur taux de conversion. 

Maillage interne 

Deuxième avantage : l’analyse des demandes des internautes dans votre moteur de recherche interne va vous permettre de renforcer votre maillage interne. Si l’analyse multiplie les angles d’approche (par exemple les pages crawlées par les spiders Google, ou les pages par catégories, ou encore les pages qui convertissent), elle facilitera l’optimisation du maillage interne. 

Prenons l’exemple du maillage classique en « arbre généalogique » créant des liens vers les pages supérieures, courant sur les sites d’e-commerce. C’est une architecture qui présente l’avantage d’être claire et lisible. Mais l’inconvénient est que dans le cas d’un site d’e-commerce, c’est vers les pages profondes et non vers les pages supérieures que sont attirés les prospects. 

 Le searchdexing devient alors précieux pour donner plus de profondeur au site, sans repasser systématiquement par la page d’accueil. Grâce à l’indexation des pages profondes, on parvient ainsi à un maillage plus fin, de type horizontal et à même d’augmenter le taux de conversion des pages profondes. 

 

 

Techniques pour le searchdexing 

Stats du site
©Natasha Remarchuk

 Comment procéder ? D’abord, il vous faut extraire les requêtes saisies par les internautes sur votre moteur de recherche. 

 Choisissez les requêtes générant du business. 

 Créez dans une partie du menu une page recensant toutes vos pages de searchdexing. Ainsi, Google les explorera et indexera plus rapidement. 

 Favorisez l’identification de vos URLs, par exemple en suffixant un répertoire /sd/ à l’URL. Ceci facilitera ensuite l’analyse des impacts de ces pages sur le référencement du site. 

 Dans ces nouvelles pages de searchdexing comme sur vos pages catégories, le placement de votre contenu doit être pertinent : en haut de page dans l’idéal. 

 Et pour les ancres de liens ? Reprenez simplement les requêtes issues du moteur de recherche interne. 

 Il ne vous reste plus qu’à suivre l’évolution de l’indexation sur la Google Search Console. 

 

 

Nos conseils pour le searchdexing 

 Le mieux est l’ennemi du bien. En effet, s’il est utile d’indexer certaines pages, en revanche il est contre-productif de les indexer toutes. On recommande donc de ne pas indexer massivement. Concentrez-vous sur les seules pages générant du business. 

Les moteurs de recherche actuels ne se contentent plus uniquement des mots-clés. Ils sont de plus en plus attentifs à la qualité rédactionnelle. Il est donc souhaitable d’optimiser le contenu des pages indexées, au même titre que les pages de catégories. 

Enfin, gardons à l’esprit que le searchdexing est une technique intéressante, qui demande toutefois une certaine expertise. Cette pratique doit être menée habilement pour ne pas entrer en conflit avec le SEO, mais au contraire le renforcer. Une alternative existe en termes d’indexation : l’indexation des facettes, plus simple que le searchdexing dans sa mise en œuvre technique. 

5
/
5
(
1

vote

)
Lire la suite de l'article
Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Booster son content marketing grâce aux émotions

Peur, joie, colère, envie… des émotions qui sont à l’origine de 80  % de nos décisions. En content marketing, on les utilise...

Publié le par Audrey Clabeck
Webmarketing

Sosh (Orange) & Red (SFR) très loin derrière Free Mobile

Malgré des chiffres qualifiés d’encourageants, il est clair que Sfr et Orange, qui totalisent à peine plus de 200.000 abonnés chacun à leur service entrée de gamme, ont...

Publié le par Team WebActus