Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

Développement Android et iOS : comment faire une application hybride ?

Le développement Android et iOS, en simultané, vous permet de réaliser de 60 à 80 % d’économies et d’obtenir un ROI de 234 % supérieur à celui d’une application...

Publié par Celine Albarracin

Le développement Android et iOS, en simultané, vous permet de réaliser de 60 à 80 % d’économies et d’obtenir un ROI de 234 % supérieur à celui d’une application native.

Privilégier l’hybride est donc un véritable gain de temps et de rentabilité ! Vous voulez savoir comment créer une application hybride ? Découvrons ensemble les différences de codage entre ces 2 systèmes, les raisons de les traiter en parallèle et comment se lancer dans le développement Android et iOS !

Quelles différences entre le développement d’applications sur Android et iOS ?

Construire l’application - mobile application IOS

Lorsque vous développez une application spécifiquement pour Android ou iOS, on parle d’application native. Chacune de ces plateformes dispose de son langage de programmation et de spécifications techniques.

Langages de programmation

Alors que les applications Android sont principalement construites avec Java et Kotlin, les applications iOS nécessitent uniquement Swift. La principale différence entre ces deux langages de programmation réside dans la facilité de développement.

Avec Swift, vous avez besoin d’écrire moins de code. Le développement sur iOS s’avère donc plus rapide que sur Android.

Environnement de développement (IDE)

Une autre différence majeure entre le développement Android et iOS réside dans l’environnement intégré (ou IDE).

Pour un développement sur Android, vous devez utiliser Android Studio. Lancé par Google en 2013, cet outil possède une gamme étendue de fonctionnalités. Cet IDE dispose d’un support multiplateforme et de nombreuses options de développement et de débogage. Android Studio permet de générer rapidement plusieurs versions de votre application pour différents appareils mobiles.

Enfin, il offre un système de construction flexible basé sur Gradle, un moteur de production tournant sous Java.

Les développeurs iOS, quant à eux, s’appuient sur l’outil Xcode, proposé par Apple. L’environnement de développement de la marque à la pomme bénéficie également d’une grande variété de composants pour créer votre application, corriger les bugs, éditer les sources et vérifier la compatibilité sur tous les terminaux Apple.

Android Studio et Xcode proposent tous les deux une interface conviviale et intuitive.

En réalité, il existe peu de différence concernant l’IDE Android ou iOS. Certains développeurs privilégient XCode pour sa facilité d’installation, mais peuvent déplorer des limites lors de la création de projets d’envergure. Les fans d’Android Studio l’apprécient pour son éditeur de code avancé et son concepteur de mise en page ergonomique, même si l’outil consomme parfois trop de mémoire.

Gestion des tailles d’appareil

L’une des principales différences entre le développement Android et iOS réside dans la prise en charge des tailles d’écran. Apple ne propose qu’une collection d’appareils limités, et donc peu de différence de résolution ou taille d’écran. Par contre, Android est installé sur de très nombreux supports, aux formats variés.

Autant dire que le codage s’avère plus complexe chez ce dernier. Vous devez adapter les graphiques à tous les appareils, ce qui signifie qu’il faut régulièrement contrôler l’affichage de votre application, via des simulateurs. L’objectif est de proposer une expérience fluide à tous les utilisateurs.

Par conséquent, le développement d’applications Android nécessite d’innombrables révisions et itérations, ce qui peut prendre plus de ressources, ainsi que de temps.

Vitesse de déploiement

Les applications sous Android sont publiées sur le Play Store de Google. Mais avant, elles passent par un processus d’examen comprenant des tests automatisés.

Cependant, la firme de Mountain View simplifie ce processus afin que les app soient référencées rapidement. Elle fait également preuve de souplesse, puisqu’en cas de refus, les développeurs peuvent corriger les erreurs ou problèmes, et reproposer leur application en moins de 24h.

Pour les applications iOS, vous devez patienter au moins 7 jours. Avant d’être publiées sur l’Apple Store, elles sont vérifiées par des experts humains qui contrôle de nombreux points, dont notamment la sécurité. À l’inverse de Google, la soumission répétée d’une application est mal perçue par Apple. Il est conseillé de proposer, du premier coup, un produit répondant à tous les standards de la marque à la pomme.

Pourquoi privilégier un développement hybride Android et iOS ?

Développement application ios

Développer une application pour chaque plateforme exige beaucoup de temps et de travail. Alors qu’un développement Android et iOS en parallèle génère de nombreux avantages :

Une expérience native avec un backend simple

Une application hybride associe une interface utilisateur native à un cadre back-end simple. Résultat : que ce soit sur Android ou iOS, les mobinautes profitent d’une expérience unique. Même si vous effectuez des corrections et des mises à jour sur toutes les plateformes, l’UX reste fluide.

Une vitesse de chargement optimisée

Vitesse chargement application IOS Android

Une application développée pour Android et iOS offre une interface légère qui charge rapidement le contenu et les graphiques. Elle s’adapte aisément aux différents écrans des appareils pour un affichage rapide des données.

De plus, les applications hybrides se servent du système d’exploitation de l’appareil et de ses capacités intégrées, sans ajouter de charge supplémentaire. Ce qui vous permet d’innover avec des fonctionnalités inédites pour votre public cible. Vous pouvez proposer des performances qui vous démarquent des concurrents.

Des coûts de développement réduits

Le développement Android et iOS est moins coûteux, puisque vous ne développez qu’une seule application. Vous réduisez le temps de travail. De même pour les mises à jour ! Inutile de les développer sur des plateformes différentes, vous faites d’une pierre deux coups.

Un développement simplifié

Le développement d’une application hybride ne s’appuie pas sur des langages de programmation complexes comme Java, Objective C, SDK (iOS ou Android). À la place, les professionnels combinent du HTML, JavaScript et CSS, bénéficiant ainsi d’un cadre de développement mobile plus simple.

Cette approche permet de cibler Android et iOS sans avoir à maintenir deux bases de code. Cela réduit considérablement le délai de mise sur le marché, puisque l’application peut être publiée sur plusieurs app stores avec un code unique.

Une utilisation hors ligne

70 % des utilisateurs abandonnent une application parce qu’elle met trop de temps à se charger. La fonction d’accessibilité hors ligne permet de surmonter ce problème.

Les applications hybrides utilisent l’API de l’appareil pour conserver les données importantes même en cas d’absence de connexion internet. Les utilisateurs finaux peuvent donc avoir un accès ininterrompu aux données de l’application, sans problème de performance.

Comment se lancer dans le développement Android et iOS ?

Pour améliorer la rentabilité de votre application, voici quelques règles à respecter pour développer une application hybride !

1. Établir des priorités

Tout commence par l’objectif de votre application et les fonctionnalités essentielles. Qu’est-ce que votre application doit permettre d’accomplir ?

Définir des priorités de conception détermine la complexité du processus de développement pour les deux plateformes. Vous pourrez aussi anticiper les éléments à ajouter ou supprimer, pour que votre application remplisse son objectif sur iOS et Android.

2. Trouver des similarités avec les deux systèmes

developpement environnement android et IOS

Android et iOS se ressemblent sur certains points. Par exemple, les boutons et les notifications push sont relativement similaires. Les icônes suivent le même modèle, ce qui facilite le processus de conception.

Ces points communs signifient que la transition Android et iOS sera simplifiée. Plus vous en trouverez, plus vous pourrez rapidement construire la structure de base de votre application pour qu’elle fonctionne aussi bien sur les smartphones et tablettes Android que sur les terminaux Apple.

3. Contourner les différences d’interface

Tout comme vous avez listé les similarités, il faut maintenant considérer les disparités.

La différence la plus évidente ? Les appareils Apple ne disposent pas du bouton “retour”. Vous devez donc tenir compte de cette particularité. Afin de ne pas entraver l’expérience utilisateur, prévoyez un bouton de retour intégré dans l’interface de votre application.

Les différences entre les deux systèmes concernent aussi les polices de caractères, la structure des menus et l’ergonomie. En anticipant ces disparités, vous pourrez, dès le départ, chercher des solutions pour les gommer et offrir une application intuitive sur iOS et Android.

4. Réaliser des tests sur toutes les plateformes

Le développement hybride Android et iOS double la quantité de tests à effectuer. Ne pensez même pas à faire l’impasse ! Vous devrez vérifier les performances de votre application sur chaque support où elle sera potentiellement installée.

À cet effet, dans votre rétroplanning, pensez à prévoir un délai supplémentaire avant la mise en ligne du produit.

5. Utiliser les bons outils

Il existe des outils destinés spécifiquement à vous aider pour développer une application pour Android et iOS. Parmi eux, on retrouve :

React Native

Reactnative

Framework open source créé par Facebook, React Native permet de développer des applications mobiles complètes pour iOS et Android.

Son langage de programmation ? JavaScript.

Grâce à la prise en charge des fonctionnalités natives de chaque plateforme, React Native aide les développeurs à créer un code utilisable aussi bien sur le web, que sur les appareils Android et les iDevices.

Sous licence libre, ce framework a séduit de grands noms comme Skype, Pinterest, Sound Clound ou Instagram. Parmi ses fonctionnalités principales, on retrouve :

  • Des composants tels que Switch, Picker, Button ou Slider pour créer une interface originale.
  • Des widgets pour ajouter facilement des éléments à votre application, comme une barre de progression, une aide à la saisie, des barres de menu déroulantes, etc.
  • Une communauté dynamique, prête à aider les développeurs de tous niveaux.

Flutter

Flutter

En 2018, Google a lancé Flutter ! Ce kit de développement Android et iOS utilise Dart comme langage de programmation. Vous pourrez donc créer des applications dédiées aux mobiles (Android et Apple), mais aussi au web, aux TV connectées ou au desktop.

Son interface intuitive et ses nombreuses fonctionnalités sont plébiscitées par la plupart des développeurs professionnels. Parmi ses atouts phares, on peut citer :

  • Un temps de compilation quasiment invisible.
  • Des outils de suivi et d’analyse pour suivre les modifications apportées au code (et repérer facilement les bugs ou erreurs).
  • L’étendue de ses widgets, indispensables pour construire une interface optimisée.
  • Une communauté active et à l’écoute.

Notre astuce

Pour une application performante, vous devez vous assurer que le prestataire choisi possède l’expertise nécessaire pour un développement Android et iOS simultané.

N’hésitez pas à poster une annonce sur Codeur avec vos besoins précis, pour trouver le développeur freelance qui vous accompagnera dans votre projet !

Lire la suite de l'article

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Pour recruter de bons développeurs, les entreprises modernisent leurs approches

Le marché de l’emploi des développeurs est particulièrement tendu. Dans ce contexte, que peuvent mettre en place les entreprises pour convaincre les...

Publié le par Thomas Coeffe
Webmarketing

Firefox va bloquer les fenêtres d’inscription aux notifications

Firefox continue de proposer une expérience de navigation la moins dégradée et intrusive possible en bloquant par défaut les fenêtres...

Publié le par Fabian Ropars