Un pirate condamné à 373 500 euros et 9 mois de prison avec sursis

cinéma

Vous avez une idée ? Trouvez gratuitement des développeurs sur Codeur.com !

Recevez des devis (gratuit)

La justice vient de condamner un homme de 40 ans à verser 373 500 euros de dommages et intérêts aux parties civiles et à une peine de prison de neuf mois avec sursis. La raison? Il a enregistré en salle 27 longs-métrages pour ensuite les diffuser sans autorisation sur Internet. Bien évidemment, il va faire appel…

La Fédération nationale des distributeurs de films, les distributeurs Studio Canal et Metropolitan ainsi que les sociétés de production Columbia, Disney, Gaumont, Fox, Paramount, Universal et Warner Bros voulait une condamnation exemplaire et demandaient pas loin de 1,28 millions d’euros de dédommagement… Aberrant, non?

Alors certes, le monsieur, il a piraté 27 longs-métrages (je n’ai pas trouvé la liste) avec sa caméra et s’est fait prendre. Le tribunal lui tape sur les doigts et lui demande déjà 375 000 euros, ce qui est une somme énorme. Cela devrait le mettre sur la touche un petit moment, surtout s’il n’a pas tiré profit de ces films et les a juste distribué illégalement. Alors de là à lui demander 5 fois la somme, c’était juste impensable!

L’homme a fait appel et son avocat se défend d’une justice trop sévère avec son client, surtout au vue de la qualité si médiocre de la copie. Il faudra donc attendre quelques semaines avant d’avoir le verdict final dans cette histoire mais une chose est sûre, qu’importe le dénouement, l’homme ne devrait pas re-filmer dans un cinéma de si tôt!

Source: Numerama

L'équipe de WebActus.net vous propose tous les jours des articles sur l'univers des startups, du e-commerce et du growth hacking.

Rejoignez la communauté Webactus

Recevez régulièrement les meilleures actus et ressources

Pas de spam, vous pouvez vous désabonner à tous moment.