Les outils pour trouver un repreneur pour votre entreprise

Transmettre son entreprise demande un peu de méthode et d’anticipation. Un certain temps est nécessaire pour trouver et accompagner la ou les personnes qui seront susceptibles de...

Publié par Florian

Transmettre son entreprise demande un peu de méthode et d’anticipation.

Un certain temps est nécessaire pour trouver et accompagner la ou les personnes qui seront susceptibles de reprendre ce que vous avez mis plusieurs années à construire.

Vous devrez aussi sélectionner les options fiscales les plus optimales pour votre transmission.

Votre entreprise est-elle “transmissible” ?

Si certaines sociétés ne font pas débat, la transmission d’une entreprise en France peut être difficile. Il y a plusieurs raisons possibles  :

  • Il y a des entreprises qui sont tellement liées à leur créateur ou dirigeant que cela rend la transmission plus complexe et difficile par la charge émotionnelle et l’implication de son créateur.
  • Lorsqu’une entreprise n’est plus très actuelle, que le carnet de commandes n’est pas suffisamment rempli, que le personnel qualifié arrive en fin de parcours où est déjà parti, cela rend aussi compliqué la cession.
  • En général, une entreprise de petite taille est plus difficile à transmettre.
  • L’âge du dirigeant a aussi une importance. Principalement pour les PME, si le chef d’entreprise à plus de 65 ans, les chances de reprise sont réduites.

Il est donc important de faire un bilan de l’état de votre structure afin de mettre en évidence les points positifs et négatifs qui seront prépondérants pour trouver votre repreneur.

Trouver un repreneur pour son entreprise

Dans le but de trouver un repreneur, le chef d’entreprise pourra mobiliser les réseaux personnels ou professionnels. Cependant, il est aussi possible de passer par des sites qui mettent en relation des chefs d’entreprises avec des repreneurs. Ne pas oublier de regarder vers vos salariés !

S’appuyer sur un réseau personnel

Trouver un repreneur dans le cadre de sa famille ou au sein de ses amis est un moyen assez sûr de trouver un candidat adéquat pour transmettre son entreprise. Si vous envisagez de transmettre votre entreprise à une personne de votre famille et particulièrement à la génération suivante, cela peut avoir un impact psychologique et familial important. Il faut vous posez les questions suivantes :

  • À qui vous pensez déjà ?
  • A-t-elle la volonté de reprendre la suite ?
  • A-t-elle les compétences ?
  • Sera-t-elle assez motivée ?
  • A-t-elle un intérêt pour cette entreprise et le secteur dans lequel elle évolue ?
  • Avez-vous besoin de plusieurs personnes pour cette reprise ?
  • Comment voulez-vous être payé ?
  • En un ou plusieurs fois ?
  • Risquez-vous de créer des déceptions au sein de votre famille en faisant tel ou tel choix ?
  • Comment allez-vous gérer le transfert ?

Faire appel à une personne de la famille peut entrainer des problèmes relationnels et par ricochet avec d’autres membres. Il faut être transparent dès le départ et poser les conditions de manière ferme.

Conseils : Il faut communiquer de façon claire et rester ouvert. C’est le meilleur moyen de réussir la transmission avec une personne de la famille. Vous devez vous assurer de la bonne compréhension des conditions de reprise par le membre choisi.

Pour plus de sécurité, vous pouvez prendre conseil auprès d’un expert dans le domaine.

Céder son entreprise à un ou à des salariés

Le chef d’entreprise, s’il le souhaite, peut se tourner vers ses salariés pour a reprise de son entreprise. Céder son entreprise à un ou plusieurs salariés peut-être intéressant fiscalement. Un salarié est une bonne solution pour une reprise, car il connait le fonctionnement de l’entreprise. Si en plus le salarié est un ancien dirigeant, il a toutes les clés managériales en mains. Il connait bien les collaborateurs et sait comment gérer les différents services.

ATTENTION, lorsque vous choisissez de faire une donation à vos salariés, vous allez devoir suivre quelques conseils pour éviter une fiscalité trop lourde. De plus, pensez à réserver la part de vos héritiers lorsqu’il y en a…

La solution est que lorsque vous céder une entreprise individuelle, commencez par la transformer en société de manière à pouvoir distribuer les titres entre les salariés repreneurs et vos héritiers. Cela vous permet d’accès à des allègements fiscaux. De manière que cela se passe au mieux pour vos salariés repreneurs, prenez le temps de les préparer à la partie managériale. C’est un moment important et un avantage à mettre en avant lors des négociations.

Il existe des facilités en termes de fiscalité pour le vendeur comme pour les acheteurs. Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à contacter un expert de la transmission d’entreprise.

Dans le cas où les salariés n’auraient pas les ressources suffisantes pour la reprise, ils ont la possibilité de créer une Holding. C’est une société qui s’occupe de contracter un emprunt pour le rachat des droits sociaux. C’est, elle aussi, que devra le rembourser. La holding peut prendre n’importe quel statut. SARL, EURL, SAS…

La Scop est une solution pour une reprise par les salariés. C’est une société coopérative et participative gérée par ses salariés. Elle peut avoir indifféremment le statut SARL, SA ou SAS.

Céder son commerce à la concurrence

Si tous les voyants sont au vert… Vendre son commerce à un concurrent peut-être une très bonne affaire. Finalement, choisir un concurrent pour la reprise de son commerce par exemple, c’est peut-être l’idéal. Avec une méthode de négociation bien préparée et adaptée aux circonstances, vous pouvez convaincre votre concurrent d’acheter votre entreprise pour un bon prix. Il connait bien le secteur d’activité, il sait où il met les pieds et cela peut être un plus pour vous

Pour trouver le bon repreneur et préparer votre négociation, voici quelques conseils :

  1. Prendre des informations sur son concurrent Commencer par trouver toutes les informations possibles sur vos concurrents. Situation financière, méthode de vente, informations personnelles sur le responsable, de son niveau de motivation jusqu’à ses ambitions éventuelles. Préparez-vous, et si nécessaire formez-vous à la négociation de ce type. Il existe des de nombreux MOOC sur Internet pour vous aider dans ce sens. C’est à partir de toutes ces informations que vous pourrez sélectionner le meilleur moment pour faire votre proposition ainsi que le prix qui correspond le plus à votre attente.
  2. Mettez en avant les avantages d’acquérir une entreprise existante Il y a un certain nombre d’avantages à reprendre un commerce ou une entreprise existante. En voici quelques uns :

 

  • Les premières années souvent difficiles lors d’une création sont plus faciles à gérer avec la reprise
  • Vous pouvez prendre conseil auprès du vendeur les premiers mois de la reprise
  • Le réseau fournisseurs est déjà en place
  • L’entreprise ou commerce a déjà un portefeuille client existant
  • Les salariés qualifiés souvent déjà en place
  • Le budget s’avère facile à mettre en place, car déjà existant depuis plusieurs années
  • Il est plus facile d’obtenir des prêts lorsque l’entreprise a déjà plusieurs bilans.

Valoriser son business

Si tu ne viens pas à Lagardère, Lagardère ira à toi ! Lorsque le concurrent ne vient pas à vous… Il faudra aller le chercher. Mais pour en obtenir un bon prix, il s’avère le plus souvent préférable que ce soit votre concurrent qui soit en demande.

Pour cela, le mieux est de valoriser votre commerce ou entreprise. Faite en sorte qu’elle attire l’attention de la concurrence pour qu’ils aient envie de venir vous faire une proposition d’achat. C’est alors vous qui serez le « maitre du jeu ».

Faire connaitre votre projet ?

Vous souhaitez faire connaitre votre projet et si vous êtes seuls dans cette démarche, vous pouvez vous appuyer sur un certains nombres de relais qui s’ajoute à votre réseau personnel, familial et professionnel :

  • Consultez les bourses d’annonces puis déposez-y votre projet de vente.
  • Les Chambre de commerce et d’industrie ainsi que les chambres de métiers et d’artisanat peuvent vous aider dans vos démarches. Elles ont la possibilité de vous mettre en relation avec des repreneurs et vous pouvez aussi déposer votre annonce.
  • Les fédérations et syndicat professionnel proposent quelquefois des accompagnements pour ceux qui sont adhérents. – Vous pouvez consulter le site Internet www.transmission-entreprise.fr
  • Déposez votre offre dans la presse spécialisée de votre secteur
  • Il existe aussi des associations qui se sont constituées pour aider les personnes qui cherchent à céder ou à reprendre une entreprise. Par exemple : l’association CREA (cédants et repreneurs d’affaires)

Si les démarches vous semblent complexes ou que vous n’avez pas le temps, vous pouvez vous adresser à un mandataire. Il s’occupera de la recherche pour vous.

Conseil : Prenez soin de bien rédiger votre annonce. Elle doit-être complète de manière que le personne qui est susceptible de s’y intéresser ai tous les éléments pour se faire une idée précise de votre structure.

Astuce pour trouver un repreneur

Si vous souhaitez vraiment trouver un repreneur, et que vous avez du mal, il serait judicieux pour le chef d’entreprise de voir un peu plus loin. Multipliez vos chances en demandant de l’aide à un organisme spécialisé. Les chambres de commerce et d’industrie, ainsi que les chambres de métiers ont la possibilité de vous aider dans votre recherché de repreneur.

Trouver un repreneur à son entreprise est la première étape, processus qui peut-être assez long et fastidieux. Lorsque vous avez trouvé la ou les bonnes personnes, il reste ensuite à accompagner le repreneur dans les premiers temps de son installation. Vous avez mis des années pour arriver à ce que vous avez aujourd’hui. L’objectif est que votre entreprise vous survive… et qu’elle continue à prospérer.

Lire la suite de l'article
Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Entrepreneuriat

Tout savoir sur la signature d’un bail commercial

L’entrepreneur a besoin d’une adresse stable pour fidéliser sa clientèle. La signature d’un bail commercial lui assure la jouissance des locaux...

Publié le par Audrey Clabeck
Entrepreneuriat

Lancement d’activité : 5 astuces pour optimiser votre visibilité sur le web

Le bilan des ventes en ligne a passé un cap historique en 2019. Le e-commerce a plus que jamais le vent en poupe. Si vous souhaitez augmenter votre chiffre...

Publié le par Charlene Lardy-Vella