Comment faire une analyse concurrentielle en 4 étapes

Indispensable pour rester compétitif, l’analyse concurrentielle permet d’identifier quelles sont les entreprises de votre domaine d’activité qui...

Publié par Audrey Clabeck

Indispensable pour rester compétitif, l’analyse concurrentielle permet d’identifier quelles sont les entreprises de votre domaine d’activité qui peuvent vous prendre des parts de marché.

Mieux, elle vous aide à découvrir les points forts de vos concurrents  ! Vous n’avez pas envie de vous laisser distancer par vos concurrents  ?

Découvrez comment réaliser une analyse concurrentielle en 4 étapes.

1. Identifier ses concurrents

Il est impensable d’espérer se démarquer de la concurrence si vous n’étudiez pas les pratiques des entreprises proposant des services identiques aux vôtres. Cela peut paraître évident pourtant énormément de sociétés sont tellement centrées sur leurs objectifs, qu’elles en oublient de tenir à l’œil les autres acteurs du marché.

Première étape d’une analyse concurrentielle  : établir la liste de vos concurrents.

Recherchez sur internet quelles sont les entreprises qui apparaissent dans les premiers résultats sur votre requête principale. Faites le test sans localisation si vous vendez des services ou des produits via internet.

Vous êtes un commerçant et avez une clientèle locale  ? Testez votre requête en incluant la localisation de votre entreprise. Répétez aussi cette étape en incluant la région, les grandes villes proches, les villages alentour.

2. Analyser la stratégie de contenu de ses concurrents

Une fois vos principaux concurrents identifiés, vous devez parcourir leur site internet et analyser  :

  • Le type de publications récurrentes
  • La fréquence des publications
  • Le type de médias utilisés  : texte, vidéo, audio…
  • Les sujets traités
  • La présence de formulaire d’inscription à une newsletter…

N’oubliez pas d’analyser leurs offres. Qu’est-ce qui les différencie de votre société  ?

3. Contrôler le SEO des sites

L’utilisation d’un outil SEO tel que SEObserver ou SEMRush dans une analyse concurrentielle est utile pour découvrir sur quel type de requête se positionnent vos concurrents.

Vous pourrez savoir s’ils optent pour la publicité payante via Google Adwords ou s’ils se basent uniquement sur le référencement naturel.

Vous devez également analyser les éléments SEO de leurs pages. Comment sont leurs URL  ? Quels types de Title utilisent-ils  ? Leurs metadescriptions sont-elles vendeuses ou descriptives  ? Quels mots-clés ont-ils choisi d’optimiser  ? Travaillent-ils sur de la longue traîne ou sur des requêtes concurrentielles  ?

4. Suivre ses concurrents sur les réseaux sociaux

Enfin, le gros défi des entreprises qui souhaitent se démarquer est de se faire connaître sur les réseaux sociaux.

Vos concurrents y sont aussi. À vous d’examiner leur stratégie. Est-elle payante  ? Ont-ils des abonnés actifs  ? Quelle approche privilégient-ils  : décalée ou plus sérieuse  ?

 

Une fois que vous aurez terminé votre analyse concurrentielle, rédigez une liste des bonnes pratiques de vos concurrents. Que font-ils que vous ne faites pas  ? Établissez la liste des choses que vous ne faites pas pour votre entreprise. Supprimez-en les pratiques qui ne peuvent s’appliquer pour votre société.

Grâce à cette analyse concurrentielle, vous disposez maintenant d’idées pour améliorer votre positionnement sur internet (SEO) mais aussi pour vous imposer comme acteur incontournable de votre domaine d’activité.

Enfin, sachez que l’analyse concurrentielle se pratique au quotidien. Il convient donc de réaliser une veille attentive sur les actions marketing, la stratégie de contenu et les offres de vos concurrents.

Lire la suite de l'article
Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

62 % des sites Internet utiliseront bientôt une version de PHP non sécurisée

La branche PHP 5.x, très répandue sur les sites web à travers le monde, ne recevra plus de mises à jour de sécurité à la fin de...

Publié le par Ludwig Herve
Webmarketing

Paypal ajoute le support NFC

  Paypal vient d’annoncer lors de la conférence MobileBeat 2011 que ces applications, notamment mobile, supportent désormais la technologie NFC. Cela a pour bonne...

Publié le par Team WebActus