Inbound Marketing : comment l’utiliser pour générer plus de trafic sur votre site ?

L’inbound marketing a connu un essor important dans sa visibilité auprès des agences et annonceurs ces dernières années. Alors que cette...

Publié par Kevin Dangu

L’inbound marketing a connu un essor important dans sa visibilité auprès des agences et annonceurs ces dernières années.

Alors que cette stratégie est mise en place au sein de plus en plus d’entreprises (essentiellement BtoB), qu’en est-il pour les structures qui ne s’y sont pas encore mises  ? Existe-t-il encore de la place pour s’imposer  ?

C’est en partie à ces questions que nous cherchons à répondre au sein de cet article.

L’inbound marketing et le contenu d’entreprise

Considéré comme une approche totalement différente des approches de « marketing traditionnel  (souvent regroupées dans la catégorie « outbound marketing »), l’inbound se définit comme générateur de trafic entrant, que l’on ne va pas nécessairement chercher, à l’instar de campagnes Google Ads par exemple.

Pour faire simple, l’inbound peut se définir sous 4 grands pivots  :

  • Générer du trafic (via des visiteurs) sur le site web  ;
  • Convertir ces visiteurs en prospects  ;
  • Transformer ces prospects en clients  ;
  • Faire évoluer ces clients en ambassadeurs.

Au final, ce n’est ni plus ni moins qu’une méthodologie pour vous aider à mieux schématiser et cadrer votre système de vente.

En revanche, l’une des différences fondamentales de l’inbound, c’est qu’il repose sur le contenu et le valorise auprès de vos visiteurs.

Chaque étape est jalonnée par des contenus particuliers tels que  :

  • L’article ou la tribune, contenu le plus communément rencontré, et qui va permettre de travailler son activité, son expertise et son référencement naturel  ;
  • L’infographie, qui permet de facilement agréger des informations et chiffres pour les proposer à son audience ou aux audiences d’autres blogs et médias  ;
  • La vidéo
  • Le livre blanc, contenu premium qui donne un intérêt au visiteur de remplir le formulaire pour bénéficier du document  ;

Cette liste est non exhaustive, mais vous permet d’avoir une grossière idée des différentes typologies de contenus existantes.

Mettre en place une stratégie d’inbound marketing efficace

L’efficacité de l’inbound n’est plus à démontrer pour de nombreux acteurs. Qu’ils soient en quête d’augmentation de trafic, d’une amélioration de leur taux de conversion, ou tout simplement de valorisation de la présence en ligne, beaucoup ont pu expérimenter et apprécier les effets d’une telle stratégie.

En revanche, cette stratégie est-elle toujours viable aujourd’hui, alors que l’inbound s’est généralisé à divers secteurs et structures  ?

Comme toujours, la réponse est nuancée. Elle se doit d’être adaptée à la situation du marché et de l’entreprise. Là où une concurrence féroce en matière de contenus, avec des blogs concurrents bien référencés et ancrés dans les habitudes informationnelles des acteurs du secteur, ne va pas permettre d’obtenir des résultats satisfaisants, en tout cas à court-moyen terme.

La solution peut, dans ce cas, se trouver dans l’outbound tel que le référencement payant, l’achat média ou encore d’autres solutions digitales que nous avons pu évoquer au sein de cet article.

Alors qu’une vague anti-outbound avait vu le jour il y a quelques années, la stratégie est davantage à l’équilibre désormais, sous un mix pragmatique qui va se penser en fonction du comportement des internautes.

L’inbound marketing se base sur le comportement des internautes

C’est ce qui peut être oublié dans le travail mené par certaines entreprises, et qui va ruiner tous les efforts engagés. La compréhension du profil et du comportement des acteurs d’un marché est essentielle puisqu’elle va permettre de calibrer la stratégie et tout ce qui en découle (messages, supports, leviers de diffusion).

À travers un travail de personas, qui va permettre de définir les profils types de visiteurs, prospects ou clients, vous pourrez ajuster votre ligne éditoriale ainsi que l’ensemble de votre diffusion par rapport à chacune des typologies.

Ce travail est long et demande d’accepter de ne pas se lancer immédiatement dans l’espoir de bénéficier de retombées immédiates. Il n’est donc pas toujours facile de refréner cette volonté d’accélérer les choses, mais n’oubliez pas que ces bases définiront le succès futur de votre stratégie inbound.

Aussi, et ce sera notre dernier point concernant cet article, pensez donc durable et résilient. L’inbound marketing est une stratégie de long-terme. Que ce soit pour bénéficier de retombées SEO ou d’un travail pertinent en lead nurturing, il faut du temps. Durant ce temps incompressible, vous pourrez mener diverses stratégies ayant des effets à court-terme telles que le SEA (souvent complémentaire du SEO) ou l’article sponsorisé (pour générer du backlink et une visibilité « hors de vos bases »).

 

Ceci met bien en avant la nécessité de construire une stratégie globale ayant différents leviers (dont l’inbound fera partie). Sans solution exacte et définitive, sinon le consultant inbound/génération de trafic/SEO/SEA n’aurait pas de travail, vous devez partir de votre entreprise, de votre marché, de vos personas, de vos objectifs et de votre budget pour définir quel est le meilleur plan d’action.

Si vous souhaite être accompagné dans cette optique, contactez nos meilleurs prestataires sur Codeur.com.

Lire la suite de l'article
Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Comment créer un site WordPress multilingue ?

Créer un site web a longtemps été un périple pour de nombreuses entreprises. Obligées de faire confiance à des agences web qui ne...

Publié le par Thomas Lazzaroni
Webmarketing

11 situations qui favorisent le duplicate content

Le duplicate content (« contenu dupliqué » dans sa version française) fait référence à un texte similaire voire identique...

Publié le par Charlotte Chollat