Top 30 des erreurs SEO qui pénalisent le référencement de votre site

Les résultats d’une stratégie SEO prennent parfois du temps pour être visibles. Cependant, ces résultats peuvent ne jamais apparaître. Pourquoi ? Parce que vous commettez...

Publié par Celine Albarracin

Les résultats d’une stratégie SEO prennent parfois du temps pour être visibles. Cependant, ces résultats peuvent ne jamais apparaître. Pourquoi ? Parce que vous commettez certaines erreurs qui vous empêchent d’accéder aux premières places des résultats de recherche.

Alors, si votre référencement semble stagner, on vous conseille de vérifier que vous ne commettez pas l’une de ces 30 erreurs courantes !

 

Les erreurs de contenu courantes qui impactent le SEO

1. Du contenu et des informations obsolètes sur le site

Vos anciens contenus peuvent nuire à l’autorité de votre site internet. Si les moteurs de recherche peuvent favoriser des textes plus récents, avec des chiffres et des exemples jeunes, ils le feront.

De manière régulière, pensez à consulter vos anciens articles pour les remettre au goût du jour.

2. Un faible ratio texte et HTML

Le ratio texte/HTML correspond à la quantité de contenu visible par les visiteurs par rapport à la quantité de code sur la page.

Selon Woorank, un bon rapport texte / HTML se situe entre 25 et 70 %.

3. Des coordonnées introuvables

Les coordonnées sont indispensables à votre site internet pour que vos visiteurs puissent vous contacter.

Votre adresse, numéro de téléphone ou au moins votre email doivent être facilement accessibles pour aider à développer un sentiment de confiance chez vos visiteurs et même améliorer votre classement dans les résultats de recherche.

4. Une mauvaise tenue des pages 404

Les pages d’erreur 404 sont néfastes pour l’expérience utilisateur et vos conversions. Elles rendent vos visiteurs frustrés de ne pas pouvoir accéder à la page voulue ou recherchée.

Pour éviter que les internautes ne repartent aussitôt il convient d’apporter quelques améliorations aux pages 404. Rendez-les attractives en jouant sur l’humour par exemple et insérez un call-to-action ou un lien vers la page d’accueil de votre site.

5. Tous vos produits sur une même page

Pour qu’un site soit performant au niveau SEO, chaque page web devrait idéalement se focaliser sur une idée phare (et donc sur un mot-clé principal). Vous avez peut-être eu une idée de design superbe, permettant de présenter tout vos produits et services sur une seule et même page de façon simple et intuitive… Pour les utilisateurs, du moins, car Google risque de ne pas apprécier.

Imaginons une société ayant à la fois des activités de consulting, de développement de logiciels et de formation professionnelle : fourrez tout cela sur une seule page et les moteurs de recherche auront bien du mal à comprendre quelles sont ses activités .

 

Les erreurs d’urls

6. Des liens menant à des pages HTTP sur un site HTTPS

Les liens vers d’anciennes pages HTTP peuvent provoquer un dialogue non sécurisé entre les utilisateurs et un serveur. Ce qui va pénaliser votre SEO.

7. Pas de texte d’ancrage pour les liens internes

Des liens internes avec des phrases comme « cliquez ici » ou « cet article » constituent du gaspillage d’un point de vue SEO. Même si cela peut augmenter le nombre de clics, vous vous privez de la possibilité d’adapter votre texte d’ancrage, l’un des éléments les plus importants du référencement.

8. Des URL contenant des caractères spéciaux

Les moteurs de recherche peuvent mal interpréter les caractères spéciaux de vos URLs. Faites attention à la manière dont votre CMS traduit les titres de vos articles en lien. Mieux encore : pensez à les rédiger vous-même.

9. De longues URL désordonnées

L’utilisation abusive de connecteurs, de tirets ou des caractères spéciaux peuvent rallonger vos URL. Ce qui va les rendre difficilement compréhensibles pour les robots. Pensez à faire court, avec uniquement les termes principaux.

10. Des backlinks dans les communiqués de presse

Avec la dernière version de Panda, Google a clairement déclaré que les communiqués de presse n’aident pas le référencement.

Assurez-vous que tous les liens dans le communiqué de presse sont « nofollow« . Même conseil pour les annuaires ou autres sites de « faible » qualité…

 

Les erreurs SEO techniques

11. Oublier les balises title et les méta-descriptions

Les balises title et les méta-descriptions sont des éléments essentiels pour les moteurs de recherche. Ces derniers s’en servent pour comprendre le sujet de votre contenu et mieux le positionner. Pensez à bien remplir ces champs avec du contenu unique.

12. Omettre la balise H1

Mal utiliser le H1 en omettant d’y insérer ses principaux mots-clés – ou, pire encore, ne pas l’utiliser du tout – revient à se tirer une balle dans le pied en termes de SEO.

Même si le H1 peut parfois compromettre le design rêvé de votre page, par exemple parce qu’il occupe trop de place, il doit absolument être présent. Après tout, à quoi bon avoir un site magnifique si personne ne tombe dessus lors de ses recherches ?

13. Ne pas tenir compte du schema.org

Véritable guide pour les moteurs de recherche, le schema.org est un standard qui permet de baliser votre contenu. Ces balises donnent de précieuses indications aux robots de Google et jouent un rôle prépondérant dans votre positionnement.

14. Des balises de titre trop longues

Les balises title de plus de 60 caractères sont coupées dans les SERP. Cela entrave leur lecture pour l’internaute, ce qui peut diminuer le taux de clics (et donc votre positionnement).

15. Des balises de titre trop courtes

À l’inverse, lorsque vous rédigez une balise title de moins de 60 caractères, vous manquez peut-être une occasion d’optimiser votre référencement.

16. L’utilisation de mauvaises redirections

L’utilisation d’une mauvaise redirection envoie un message erroné aux moteurs de recherche. Si vous voulez une redirection 301, mais que vous utilisez une redirection 302, cela entrave votre SEO.

En cas de doute, consultez notre guide pour bien choisir votre redirection d’url.

17. Le Sitemap.xml non spécifié dans robots.txt

Sans un lien vers votre sitemap.xml dans votre fichier robots.txt, les moteurs de recherche ne comprendront pas pleinement la structure de votre site.

18. Une utilisation excessive de CSS et JavaScript

Vous pouvez ajouter des fonctionnalités à votre site en utilisant des scripts et des add-ons pour vous démarquer de vos concurrents. Mais faites-le avec parcimonie.

En intégrant trop d’éléments CSS et JS vous augmentez significativement le temps de chargement des pages de votre site. Et vous savez à quel point les internautes sont patients de nos jours… Vous perdez énormément d’opportunité de convertir vos visiteurs et impactez négativement votre SEO.

19. Des fichiers JavaScript et CSS non simplifiés

Même si vous avez limité le nombre d’éléments CSS et JavaScript, ceux-ci peuvent augmenter le temps de chargement de votre site.

Ici, l’objectif est de gagner en vitesse de chargement des pages. En effet, réduire la taille des fichiers JavaScript et CSS permet de gagner de précieuses secondes, ce qui va améliorer votre positionnement sur les moteurs de recherche.

 

Les erreurs de webdesign qui nuisent au référencement

Le design de votre site internet contribue au succès de votre entreprise. Votre interface doit d’abord être fonctionnelle et facile d’utilisation pour garder vos visiteurs sur votre site et les pousser à la conversion. Tout cela, vous êtes nombreux à le savoir.

Mais ce que beaucoup oublient, c’est que le design impacte aussi le SEO. Des visiteurs qui restent longtemps sur un site et un faible taux de rebond sont des signes positifs pour Google. Les mots-clés ou encore les backlinks ne sont pas les seuls éléments influençant votre référencement naturel…

Penchons-nous sur le design de votre site web et voyons de plus près les erreurs à ne pas commettre pour booster votre SEO et vos conversions.

20. Un contenu illisible

Le contenu est à la base de votre référencement naturel. Les critères E-A-T de Google exigent aujourd’hui du contenu fiable, provenant d’une source experte et faisant preuve d’autorité dans le milieu. Malgré tous vos efforts pour produire du contenu de grande qualité, si ce dernier est illisible vous obtiendrez peu d’engagement de la part de vos visiteurs.

La présentation a toute son importance, évitez donc :

  • Les polices d’écriture difficiles à lire
  • Les longs paragraphes et les longues phrases
  • Les paragraphes écrit entièrement en gras ou en italique
  • Les couleurs qui diminuent la lisibilité de votre texte

L’entreprise Numara Software a malheureusement commis cette première erreur. Leurs textes étaient difficilement lisibles. Lorsqu’ils ont décidé de passer leur police d’écriture de 10pt à 13pt ils ont vu leurs conversions augmenter de 133 %.

21. Une utilisation excessive des images

Pour capter l’attention des internautes et rendre la lecture d’un long texte plus facile il est bon d’ajouter des images. Mais attention à ne pas trop en faire. Vos images alourdissent votre page et ont un impact sur son temps de chargement.

D’ailleurs, les pages web qui comportent de nombreux graphiques ne sont jamais celles qui sont le mieux référencées, Google pénalisant la lenteur de chargement.

22. Un format d’image inadapté

Faites également attention au format de vos images, faites le bon choix entre un JPG et un PNG. Et si le GIF ajoute de l’animation, et parfois une touche d’humour à votre contenu, il n’en reste pas moins un fichier lourd.

23. Des images non personnalisées

Pour illustrer votre site web ou encore vos articles de blog vous êtes tenté d’utiliser des images libres de droit provenant de librairies en ligne. Ce choix est tout à fait compréhensible car il vous fait gagner du temps dans la production de votre contenu.

Mais avez-vous remarqué que certaine de ces images sont utilisées à travers des dizaines voire des centaines de sites ? Les internautes sont aujourd’hui tellement exposés à ces images « stock » qu’ils finissent par les ignorer.

En personnalisant vos illustrations vous les rendrez plus pertinentes face au sujet abordé dans votre page web et augmenterez vos conversions de 161 %.

24. Des images internes cassées

Lorsqu’un fichier image n’existe plus ou que son URL est mal orthographiée, cela impacte négativement votre référencement.

25. Un infinite scroll inapproprié

Le scroll infinie se retrouve sur les sites one-page et les réseaux sociaux. Ce type de navigation est adapté pour délivrer des informations dites « alinéaires » où l’internaute n’attend pas forcément de fin. Vous comprenez donc qu’il n’est pas forcément judicieux de mettre en place un infinite scroll sur votre site web.

En plus de noyer vos visiteurs dans la masse d’information, cette navigation est lourde et ralenti le chargement de votre site. En terme de SEO, vous éprouverez également des difficultés à vous positionner sur différents mots-clés.

Préférez donc un site structuré en plusieurs pages : il sera plus facile à gérer et vous pourrez développer une véritable stratégie de référencement naturel.

26. Des pop-up intrusives

L’utilisation de pop-ups fait débat : certains les trouvent dérangeantes lors de la consultation d’un site, d’autres voient en elles une véritable opportunité d’accroître ses conversions. Les internautes ont beaucoup de mal avec les publicités qui leurs sautent aux yeux, venant perturber leur lecture.

Évitez donc les pop-up qui prennent de la place sur l’écran et privilégiez des boxes plus discrètes, en lien avec le contenu de la page qui est consultée.

27. Des éléments web remplacés par des images

Les images, lorsqu’elles sont utilisées correctement peuvent optimiser votre page. En revanche, évitez à tout prix de remplacer des éléments de web design (par exemple un bouton) ou un contenu textuel par une image.

Si vous utilisez ce média comme forme première de navigation, les moteurs de recherche auront beaucoup de mal à comprendre sa signification. Votre SEO en prendra forcément un coup…

28. Du texte dans les images

Sur le web, on trouve souvent des images contenant du texte – plus concrètement : des images sur lesquelles du texte a été rajouté directement avec un logiciel de retouche photo.

Si cette pratique est justifiée dans certains cas, par exemple pour des contenus destinés à être partagés sur les réseaux sociaux (image à la une d’un article de blog, etc.), elle doit toutefois être évitée si possible.

En effet, Google ne sait pas « lire » une image comme un humain. Le texte inclus dans l’illustration n’est donc pas analysé par le moteur de recherche et ne contribue pas à votre référencement.

De plus, en intégrant des lettres dans une image de cette façon, le texte n’est pas responsive. Il risque donc d’être illisible sur mobile…

29. Des médias trop lourds

Les images, vidéos et autres GIF ont un intérêt indéniable pour le webdesign : en plus de l’aspect purement esthétique, ils ont une capacité incroyable à capter l’attention des visiteurs et à créer de l’engagement.

Mais leur utilisation est à double tranchant : ces médias peuvent peser très lourd, risquant de transformer votre site en escargot. Or, Google apprécie et récompense les temps de chargement rapides.

S’il est assez simple d’optimiser des images en les redimensionnant et en diminuant légèrement leur qualité, ceci est beaucoup plus délicat avec la vidéo : avec ce type de fichier, la moindre perte de qualité se fait très vite ressentir… À défaut de sacrifier la qualité de vos vidéos, économisez sur la quantité : n’abusez pas de ces fichiers très gourmands en ressources.

 

30. Des méthodes « Black Hat » pour des gains rapides

Bien que très efficaces, les méthodes « Black Hat » sont risquées pour votre référencement. Étant donné qu’elles violent les directives des moteurs de recherche, elles sont sévèrement punies par ces derniers. Les pénalités encourues vont du simple déclassement de quelques places à un déréférencement total.

Parmi les techniques à éviter, nous retrouvons : le bourrage de mots-clés, les liens achetés, les échanges de liens (ou farming), le texte et les liens cachés ou encore le spam de commentaires de blog.

 

Cette liste d’erreurs à ne pas commettre n’est pas exhaustive. D’autres pratiques sont bien entendu à éviter mais en commençant par suivre ces premiers conseils, vous pourrez facilement améliorer votre taux de conversions ainsi que votre SEO.

Vous pensez avoir commis une ou plusieurs de ces erreurs ? Ou vous avez besoin d’aide pour diagnostiquer votre SEO ? Postez une annonce sur Codeur.com pour trouver un expert SEO qui vous aidera à remonter dans les résultats de recherche.

Lire la suite de l'article
Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Mailchimp : comment bien gérer les listes ?

Célèbre outil emailing, Mailchimp permet de créer et de gérer des listes de diffusion, des campagnes automatisées, des newsletters…...

Publié le par Celine Albarracin
Webmarketing

5 aides à l’embauche pour les TPE et PME

Vous souhaitez embaucher des salariés dans votre TPE (moins de 10 salariés) ou PME (moins de 250 salariés)  ? Cela tombe bien, il existe...

Publié le par Leo Chatillon