Illustration digitale : 4 idées pour utiliser les couleurs

Toute personne qui pratique un art graphique est nécessairement confrontée à la difficulté du travail des couleurs. Que ce soit dans le choix de la couleur dominante ou de...

Publié par Louise

Toute personne qui pratique un art graphique est nécessairement confrontée à la difficulté du travail des couleurs.

Que ce soit dans le choix de la couleur dominante ou de l’articulation des couleurs entre elles, il est nécessaire d’avoir de bonnes bases pour proposer une association réussie.

L’illustration digitale n’échappe évidemment pas à la règle et nous vous proposons aujourd’hui quelques conseils afin de travailler vos couleurs efficacement et améliorer votre rendu.

 

Qu’est-ce qu’une illustration digitale ?

Une illustration digitale est une illustration numérique.

illustration digitale couleur

Illustration Digitale par Youcoucou sur graphiste.com

Il s’agit d’une création visuelle qui s’obtient à l’aide d’outils numériques, comme des logiciels, des applications (Adobe Illustrator, Procreate ou Photoshop) que l’on utilise en remplaçant les crayons par la souris ou un stylet sur une tablette à dessin.

Plus facilement modifiable qu’un dessin sur papier, ces illustrations sont très présentes aujourd’hui que ce soit dans la publicité, le cinéma d’animation ou la communication.

 

Comment bien procéder pour une illustration digitale de qualité ?

La base pour bien travailler son illustration digitale est une maîtrise des couleurs. Savoir bien associer les couleurs n’est cependant pas inné : cela s’apprend.

Vous vous êtes sûrement déjà demandé quelles couleurs vous pouvez associer ensemble et lesquelles il vaut mieux éviter. Les possibilités d’association sont infinies mais il faut tout de même connaître quelques principes de base. Ces quelques principes vous aiderons à vous améliorer dans votre travail de la couleur.

illustration digitale decor

Création par Julie Boullier sur Graphiste.com

1. Envisager l’illustration dans son contexte :

Il ne faut jamais oublier le contexte de votre illustration.

  • Il faut vous demander pour quoi (ou qui) faites vous cette illustration ?
  • Qu’y aura-t-il autour ?
  • Quelle sera sa taille par rapport aux autres éléments qui vont l’entourer ?
  • Etc…

On ne va pas réfléchir de la même manière une illustration de la taille d’un timbre et une illustration en A3.

illustration digitale

Illustration par Olivier Zelen sur Graphiste.com

De plus, vous devez réfléchir au message qui va (ou doit) être véhiculé par l’illustration et proposer quelque chose en accord avec ce message. Si on vous demande quelque chose de vivant et de dynamique, il faudra opter pour des couleurs chaudes plutôt que des couleurs froides en couleurs dominantes.

Ne partez pas du principe que le choix des couleurs est intuitif, car il est préférable de faire des recherches en amont afin d’être certains de vos choix au moment de vous lancer. Internet vous permettra de collecter rapidement des références qui pourront vous aiguiller.

N’hésitez pas à vous poser des questions pour resituer votre illustration :

  • s’agit-il d’un univers de fiction ?
  • D’un paysage réel ou fantasmé ?
  • Quelle est l’atmosphère ?
  • Y a-t-il beaucoup de monde ou est-ce calme ?
  • Sommes nous il y a 500 ans ou dans 20 ans ?
  • Les personnages représentés sont-ils connus ?
  • Doivent-ils être reconnaissables ?
  • Quelle émotion se dégage de la scène ?

Après cela seulement, vous pourrez commencer à illustrer.

 

2. Réduire la largeur de votre palette

Pensez à commencer par une palette de couleurs limitée, que vous pourrez étoffer plus tard si le besoin s’en fait sentir.

Cela vous permettra de commencer par des combinaisons qui ne soient pas trop complexes dans un premier temps.

Bon à savoir
Il est conseillé de ne pas travailler avec plus de quatre couleurs car les relations entre elles seront faciles à voir.

En général, n’essayez pas d’associer trop vite des couleurs peu habituelles comme le bleu poudre, le vert olive, le rouge néon, etc…

Ne faites pas carnaval, et restez soft.

 

3. Jouer avec les contrastes

Les contrastes vont permettre à votre public de savoir où poser le regard et vont surtout permettre de faire ressortir les formes, principalement lorsque la palette est minimaliste. Si toutes les couleurs se battent pour attirer l’attention, au final, on ne voit plus rien.

Il est donc très important de jouer sur les contrastes car cela donnera à votre illustration sa qualité. La meilleure technique pour vérifier vos contrastes consiste à apposer un calque de réglage noir et blanc directement sur votre illustration.

La conversion en niveaux de gris va faire ressortir les problèmes liés à des erreurs de luminosité et d’obscurité ou sur les valeurs des couleurs.

Si vous pouvez tout distinguer clairement, alors vous pouvez considérer que vous avez réussi. Si certains éléments se fondent dans le décors, alors il faut les revoir.

 

4. Un dernier conseil pour progresser ?

La clé c’est l’expérimentation et l’exploration. Comme la plupart des pratiques, il est important de s’entraîner à travailler avec la couleur pour comprendre par l’erreur ce qui ne convient pas.

Commencez d’abord par une palette limitée et lorsque vous vous sentirez à l’aise, il sera possible d’ajouter des couleurs petit à petit.

Associez des couleurs étrangers, effacez, recommencez. C’est ainsi qu’on progresse.

 

Pratiquer l’illustration digitale demande des savoirs faire, tout comme l’illustration sur papier. Ce n’est pas parce que vous n’avez pas à mélanger des peintures que vous ne devez pas envisager les couleurs comme un artiste.

Besoin d’une illustration ? Sélectionnez votre illustrateur freelance sur Graphiste.com 

5
/
5
(
1

vote

)
Lire la suite de l'article
Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Graphisme

Comment utiliser le design pour développer votre personal branding ?

Le personal branding, c’est l’art de vous vendre vous-même, de vous présenter comme une marque. Et cet art en implique souvent bien d’autres. Comme...

Publié le par Melanie De Coster
Graphisme

Qu’est-ce que le Age Responsive Design ?

Votre site internet est probablement déjà responsive. Il s’adapte à toutes les tailles d’écran pour un confort de lecture et...

Publié le par Melanie De Coster