Comment définir le bon interligne pour vos textes ?

Que ce soit en webdesign ou pour n’importe quel texte imprimé, il existe un élément graphique qui reste trop souvent oublié : c’est...

Publié par Melanie De Coster

Que ce soit en webdesign ou pour n’importe quel texte imprimé, il existe un élément graphique qui reste trop souvent oublié : c’est l’interligne.

Et pourtant, ces petits espaces, presque transparents, entre les lignes d’un texte sont très importants. Ce sont eux qui permettront sa lisibilité (ou non). Alors, comment trouver le bon interligne, en fonction des situations ?

Pourquoi l’interligne est-il aussi important ?

L’interligne, ce n’est pas anodin. S’il est trop petit, les lignes se toucheront et le texte sera presque illisible. Et s’il est trop grand, les lignes seront trop éloignées… et donc le lecteur devra également faire plus d’efforts pour réussir sa lecture.

Or, les gens n’ont pas envie de faire d’efforts. Surtout s’ils ne vous connaissent pas, ou s’ils sont sollicités par plein d’autres personnes, d’autres contenus, d’autres types de communication.

Interligne exemple

L’interligne est donc une composante de votre présentation. Mais il n’existe pas de règle absolue ou de chiffre d’espacement idéal correspondant à toutes les situations. Ce chiffre dépendra essentiellement de la police de caractères que vous utiliserez.

Rassurez-vous : il existe cependant des astuces pour mieux adapter l’interligne.

Quel serait l’interligne idéal ?

Si l’espacement le plus adapté pour améliorer la lisibilité dépend de chaque typographie, c’est précisément elle que vous devez regarder de près. La plupart des traitements de texte le calculent d’ailleurs automatiquement.

L’interligne est donc basé sur un pourcentage : il devrait dans l’idéal représenter entre 130 et 150 % de la taille des caractères.

Vous pouvez aller légèrement au-deçà ou au-delà de ces chiffres, en fonction de la présentation recherchée, mais sans trop vous en éloigner non plus. D’autant qu’il y a des petites astuces supplémentaires à connaître.

Le saviez-vous ?
De plus petits caractères nécessitent des interlignages sensiblement plus importants. Ils demandent en effet plus d’attention pour être lisibles, et donc cet espace supplémentaire reposera les yeux (le but doit toujours être de penser à l’utilisateur final, et de faciliter sa vie).

Calculez votre interligne pour le webdesign

Pour indiquer de manière précise votre interlignage, et pour qu’il soit toujours pertinent sur les écrans, vous aurez besoin de le calculer en pixels.

Afin de respecter les ratios indiqués précédemment, vous pourrez utiliser la formule 1.6 em sur la commande line-height (qui définira un interligne équivalent à la taille de la police multiplié par 1,6… quelle que soit la police utilisée).

Faut-il toujours utiliser le même interlignage ?

Nous parlons ici de graphisme. Il y a les règles de base, qui permettent d’obtenir des résultats toujours pertinents.

Mais il est parfois intéressant de savoir également s’affranchir des règles. Oui, selon l’impact que vous souhaitez donner à votre texte. Oui, un interligne très restreint ou, au contraire, très espacé, aura un effet très différent et permettra d’attirer, peut-être, plus d’attention.

Mais à condition de limiter cette disposition à un texte très court. Voire même à seulement quelques mots. Car, sinon, l’effort nécessaire pour lire le texte détournera cette attention si durement acquise.

 

Donc, même dans les lettres, il faut du calcul. Et, dans un texte, il faut plus d’espace blanc que de caractères présentés. En respectant ces deux notions, vos présentations seront toujours lisibles… Il ne vous reste plus qu’à trouver ce que vous allez écrire entre les interlignes !

Lire la suite de l'article
Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Graphisme

10 tendances à suivre pour vos visuels sur Instagram

Instagram prend de plus en plus de place sur les réseaux sociaux. Il faut s’y montrer et s’y faire (bien) voir. Pour attirer l’attention, voici dix...

Publié le par Melanie De Coster
Graphisme

Comment utiliser le principe de similitude pour créer de meilleurs designs ?

Vous ne le saviez peut-être pas encore, mais le graphisme, c’est de la science. Parfois, il s’appuie même sur des théories psychologiques,...

Publié le par Leo Chatillon