Comment développer votre visibilité grâce aux réseaux sociaux?

Développez votre visibilité sur les réseaux sociaux

Vous avez une idée ? Trouvez gratuitement des développeurs sur Codeur.com !

Recevez des devis (gratuit)

Les réseaux sociaux sont devenus en l’espace de quelques moins omniprésents dans notre vie. On les compte par dizaine et on retrouve des communautés autour d’innombrables domaines. Ce nouveau mode de communication, dérivé plus complet de ce qu’on appelait à l’époque les forums,  est donc devenu un nouveau support de communication et un formidable outils de développement de visibilité pour les marques mais aussi tous les sites internet (pour le peu qu’ils veuillent construire une réelle communauté). Cependant ce nouveau mode possède des règles bien spécifiques qu’il faut avoir à l’esprit pour profiter pleinement des forces de cet outils

J’avais déjà partagé à l’époque 16 méthodes vous permettant d’accroître la visibilité de votre site web. Je reviens sur ce sujet avec un article consacré au réseaux sociaux. De plus, cette fois j’ai sondé mes camarades blogueurs et community manager pour qu’ils partagent avec vous leurs 3 meilleurs astuces/conseils et à l’inverse les 3 pièges à éviter en terme de développement de visibilité. Commençons déjà par voir ce qu’il est conseillé de faire si l’on veut utiliser les réseaux sociaux comme vecteur de visibilité pour son site.

Les bons conseils des professionnels

Pour cela, j’ai donc posé la question suivante à chaque personne contactée. Toutes les personnes sondées n’ont malheureusement pas répondu, ce qui est dommage. Les réponses données ci-dessous n’en sont pas forcément moins intéressante. Alors pour connaitre leurs meilleurs conseils, ils ont gentiment accepté de répondre à cette question:

Quels sont tes trois meilleurs conseils pour développer son activité sur les réseaux sociaux?

Je vous retranscris les réponses comme ils me les ont données:

D’après blogmotion:

Pour développer son activité sur les réseaux sociaux il faut que cela ait un intérêt. C’est à dire qu’il ne faut pas utiliser les réseaux sociaux uniquement pour faire du relai d’information. Il faut offrir de l’information à forte plus value ou qui ne sera pas dispo ailleurs. Ensuite il faut rester à l’écoute et observer les messages concernant la marque, la société grâce à des outils dédiés qui permettent de surveiller des mots clés, etc. Enfin, il faut être sois-même, les réseaux sociaux ne fonctionneraient pas avec des machines ou des automates, la dimension humaine est primordiale.

  • Se rendre compte que cela n’a rien à voir avec des outils
  • Être tourné vers les autres
  • Partager

FredZone explique:

Trois conseils… Hum… Bon, déjà je suis blogueur, hein, et pas community manager donc je ne maitrise sans doute pas toutes les arcanes de l’e-marketing, mais je pense qu’il faut surtout :

  • Rester naturel, adopter un ton intimiste. Si c’est pour se contenter de relayer du CP, c’est franchement pas la peine, les gens iront très vite voir ailleurs. Ce qui caractérise les réseaux sociaux, aujourd’hui, c’est la notion de proximité.
  • Ne pas chercher à vendre des produits ou des services. Là encore, tu as beaucoup de firmes et même certains blogueurs qui utilisent les réseaux sociaux pour vendre et uniquement pour vendre. C’est redondant et inutile, il n’y a rien de pire que de voir sa timeline bouffée par les annonces en tout genre.
  • Inviter, et ne pas forcer. Aujourd’hui, les gens veulent avoir le choix. Il ne faut pas les forcer à aimer votre page Facebook ou à vous suivre sur Twitter. Ouvrez les portes, laissez les venir, c’est la meilleure chose qu’il y a à faire.

Kriisiis conseille:

  • Adapter ses partages en fonction de sa cible
  • Chercher à accentuer l’engagement via des appels à l’action (questions/réponses, jeux, etc.)
  • Définir des indicateurs pertinents et des formes de reporting adaptées (dépendent de chaque activité, de chaque cible, de chaque objectif)

Naro propose:

  • Faire grandir ses oreilles : apprendre et maitriser Google blogsearch, Google alerts, twitter search, backtype, disqus, alerti et syndiquer l’ensemble dans un agrégateur comme Google Reader
  • Aider les autres, ses lecteurs ou clients : l’objectif n’est pas la publication, la diffusion. Un contenu utile est lu, aimé et partagé. Il convient d’abandonner la croyance que la diffusion d’infos corporate est utile.
  • Créer un contenu original : analyser l’existant, identifier des zones de progrès, trouver des systèmes pour crer ces contenus rapidement. Ce que certains appellent « hacker le système », ce qui est tout sauf du piratage.

Pour Reyt, il faut:

  • Comprendre qu’on ne communique pas sur les réseaux sociaux comme dans une pub.
  • Sortir des sentiers battus. Chercher à surprendre sans arrêt des internautes qui sont en recherche de distraction.
  • Persévérer, persévérer, persévérer!

Keeg pense que:

  • Présence : Il est impératif d’être présent régulièrement.
  • Sens du contact : Le sens du contact n’est que rarement inné. Il faut savoir le travailler. Ca s’appelle l’expérience, d’où le fait d’avoir une véritable présence.
  • L’information avant tout : Pour développer son activité sur les réseaux sociaux, il est impératif de parler d’autres choses que son propre nombril. Sauf si vous êtes une mega-référence, mais je doute que vous lisiez cette réponse si tel est le cas (sait-on jamais) 😉

Pour finir, Blog du moderator explique:

Tout dépend de ce que l’on souhaite y faire ! Veille, publication du blog, personal branding, discussions… A chacun sa stratégie et ses envies. Cela peut également dépendre du type de blogs que l’on tient, de ses objectifs, de sa communauté (ou de son absence). Mais globalement, il est important de respecter ces trois points.

  • Réfléchir en amont à ses objectifs et à sa stratégie pour bien cibler les réseaux sociaux sur lesquels on va être présent et ce que l’on va y faire
  • Avoir un discours et une ligne éditoriale en accord avec le blog
  • Y être présent sur le long terme et s’armer de patience. Les réseaux sociaux sont une course de fond quand il s’agit de développer son trafic, cela n’arrive pas du jour au lendemain (comme pour le blog)

Alors je suis assez d’accord avec tout ce qui c’est dit ici. Il y a une certaine cohérence dans leur propos même s’ils n’accordent pas tout la même importance à chaque aspect. Cela est tout a fait naturel puisque ils adaptent complétement leur communication au projet sur lequel il travail et c’est aussi un moyen de différenciation entre plusieurs concurrents. Je pense également que la première clé est celle-ci. Suivant le projet, il est nécessaire d’adapter ce que l’on fait. Les stratégies de développement pour une marque seront complétement différentes à ce que pourrait faire un blog. L’enjeu et la cible n’est pas au même niveau et c’est pour ça qu’il faudra adapter les outils à son utilisation.

Après il faut être effectivement en cohérence avec ce qu’on partage habituellement. Un respect d’autrui, un partage régulier, un domaine clair et défini sont des aspects obligatoires pour pouvoir prospérer sur les réseaux sociaux. Je pense aussi qu’ajouter une pointe de communication personnelle est obligatoire aussi. Il faut montrer son implication, ne pas hésiter à utiliser le « je » pour favoriser les échanges avec votre lectorat/clientèle/internaute. En effet, c’est une chose essentielle à comprendre et à faire puisque la plupart des gens fréquente les réseaux sociaux pour cet aspect là aussi.

Une des choses essentielles et difficile à faire est bel est bien de mettre en place des indicateurs précis de retours, vous permettant de mesurer la pertinence de vos actions. Cela passe par la mise en place d’objectifs à différents niveaux et de veiller qu’effectivement ceux-ci sont remplis. Pour cela il faudra utiliser certains outils vous permettant de récupérer ce genre d’informations rapidement et souvent en temps réel.

Pour finir, je rejoins ce qui s’est dit par Naro. Il faut effectivement au préalable analyser ce qui se fait déjà sur le terrain pour proposer un nouveau contenu intéressant et innovant. Je conçois que ce n’est jamais facile à faire, surtout lorsque l’on est dans des domaines à forte concurrence (site de news High-Tech pour prendre le cas de webactus). De plus, il est vrai qu’il va vous falloir maîtriser les différents outils mis à disposition pour pouvoir être ensuite efficace. Chaque outil a un but précis pour lequel il faut l’employer. Être méthodologique est un premier axe obligatoire de réponse pour maitriser le pouvoir des réseaux sociaux.

Si on résume, mes trois conseils seraient donc:

  • Adapter sa communication et les contenus partagés aux internautes qui vous suivent/lisent et ne pas hésiter à s’impliquer dans cette conversation.
  • Avoir une stratégie établie avec des objectifs clairs, précis et mesurables. Il faudra pour ça savoir utiliser la plupart des outils à disposition
  • Voir ce que fait la concurrence et tenter d’amener des fonctionnalités/approches innovantes

Maintenant voyons avec eux, ce qu’il faut absolument éviter.

Les pièges à éviter

De la même manière j’ai posé la question inverse à ses mêmes professionnels du métier, leur demandant quels pièges éviter:

Quels sont, pour toi, les trois pièges/facilités à vraiment éviter pour développer son activité sur les réseaux sociaux?

Voici donc leurs réponses retranscrites directement de nos échanges:

D’après blogmotion:

  • Piège n°1: Ne pas se précipiter au risque de tout foutre en l’air. Même s’il est simple de communiquer il n’est pas simple de s’assurer que la communication passe bien. Il faut prendre du temps pour analyser, écouter et développer son activité.
  • Piège n°2: prendre de position dans des débats sans fin et divisant les utilisateurs qui vous lisent (un tweet est vite parti)
  • Piège n°3: sous estimer la puissance des réseaux est une grave erreur. Ils permettent de court-circuiter les méthodes de communications actuelles et c’est tout à fait génial. Autant pour les sociétés que pour les clients.

Pour Blog Communauté:

  • Ne parler que de soi
  • Solliciter les autres pour son intérêt propre
  • Se dire qu’on n’a plus le temps d’y être

FredZone explique:

Bon, là encore ce n’est que mon avis personnel, mais je dirais :

  • Se contenter de balancer son contenu sur les réseaux sociaux. Utiliser un outil comme Socialize pour diffuser votre contenu sur ces derniers, c’est pratique, mais si vous ne faites que ça, ça va vite devenir lassant pour ceux qui vous lisent et ça les poussera même à aller voir ailleurs.
  • Afficher une tonne de widgets de partage. Là encore, les boutons permettant aux internautes de voter pour vos articles sont importants, mais il ne faut pas non plus submerger votre thème. Ciblez les réseaux les plus pertinents en fonction de votre activité et évitez de trop en faire.
  • Ne pas accepter la critique. A partir du moment où vous êtes lus, vous serez forcément critiqué. Restez courtois, acceptez les remarques constructives et ne prêtez pas attention à ceux qui souhaitent simplement vous dégommer.

Kriisiis conseille:

  • Se limiter à de la pousse d’information : une présence apporte à l’entreprise, aux consommateurs, de manière bilatérale
  • Ne pas toujours être présent, ne pas être réactif : les consommateurs ne dorment jamais !
  • Ne pas faire l’effort d’optimiser sa présence : chaque entreprise à besoin d’outils appropriés, spécifiques

Naro propose:

  • ne pas différencier information et conversation
  • ne pas se donner d’objectif précis
  • penser que cela va vite, que l’on peut donner un objectif de vente à court terme

Pour Reyt, il faut:

  • Ne pas s’intéresser aux interactions avec les internautes, ne pas écouter leurs commentaires.
  • Penser que les réseaux sociaux sont un monde où tout est instantané et facile.
  • Perdre toute crédibilité en utilisant des moyens douteux pour trafiquer son audience, son nombre de followers, etc.
  • Paniquer, exagérer l’importance des avis négatifs

Keeg pense que:

  • Communication unilatérale : Il est important de ne pas renter dans ce type de relation. Nombreux sont ceux à faire l’erreur, sans doute par manque de temps. L’interaction est pourtant un aspect primordial.
  • Sur-présence : A vouloir être trop présent, on risque de lasser son auditoire… Attention à ne pas trop en faire.
  • Négliger les « petits » : Volontairement, les humains accordent bien plus d’importance aux personnes d’influences. Sur les réseaux sociaux, la donne est légèrement différente. Même un « petit » peut déclencher un bad buzz à grande vitesse dans sa propre sphère. Il ne faut négliger personne

Pour finir, Blog du moderator explique:

Les pièges sont nombreux, comme les bonnes pratiques. Mais les principales erreurs à éviter sont pour moi celles-ci :

  • Automatiser ses contributions. Dans réseaux sociaux il y a social, on ne parle pas à un robot. Plus globalement, parler tout seul et ne pas s’intéresser aux autres. C’est la suite logique du premier point, il est nécessaire de provoquer l’échange pour se faire connaître.
  • Ne pas se faire passer pour ce qu’on n’est pas. Et donc éviter l’hypocrisie ou l’opportunisme. Si vous souhaitez construire des relations avec les gens, autant être vrai, cela représente quand même une partie importante de votre vie. Développer des contacts par affinité sera le meilleur moyen de vous épanouir et de développer un réseau solide.
  • Abandonner trop vite. Ce n’est pas forcément évident de s’accrocher quand on n’a pas les retours espérés. Mais dans ce cas, sil faut revoir son utilisation de l’outil plutôt que de le remettre en cause.

On voit là encore une certaine cohésion entre leurs conseils. Je partage pleinement l’avis qui consiste à dire que l’internaute ne dors jamais, qu’il faut être assez réactif et qu’il ne faut surtout pas éviter la conversation/les critiques, que ce soit avec des « petits internautes » (entendez par là que vous ne connaissez ni d’Ève ni d’Adam) ni même ceux avec qui vous communiquez souvent. L’un des buts premiers des réseaux sociaux est bien évidement la communication.

Attention aussi à trop vouloir communiquer, on peut tomber dans une certaine facilité qui consiste à partager simplement de l’information, ce que Kriisiis appelle ici du pousse information. Comme on l’a vu précédemment, il est obligatoire d’avoir une stratégie et une ligne directrice (thèmes abordés régulièrement). Il ne fait pas tomber dans l’extrême en partageant tout et n’importe quand sur le sujet sans une plus valus certaine.

Pour finir, je pense qu’il faut aussi faire très attention à ce que l’on dit et que sur les réseaux sociaux si le message est mal interprété ou peu clair, il peut se révéler comme une arme destructive. Il faut prendre le temps d’écrire et de s’assurer que ce que vous tentez de dire sera compris de tous. Aujourd’hui les partages d’avis vont très vite et les « bad buzz » se diffusent encore plus vite que les « good buzz ». Ne sous estimez jamais le réseau social que vous avez en face de vous.

Si je résume donc, mes 3 conseilles pour éviter les pièges ou toute action qui ne serait pas bénéfique pour vous:

  • Il faut rester alerte, ne pas refuser la conversation et accepter les critiques pour en discuter et tenter de vous améliorer
  • Ne pas faire de pousse information, facilité qui peut nuire à votre image
  • Faire attention à ce que l’on dit et s’assurer derrière que c’est bien le message que l’on souhaite faire passer. Les messages se répandent vite!

Au final, je tiens à remercier mes collègues qui ont gentiment répondu à toutes mes questions! J’espère que l’article leur plaira. Je pense que maintenant vous êtes paré pour affronter les réseaux sociaux. En suivant ces conseils avisés et si vous travaillez dur, vous aurez toutes les clés  pour vous  ouvrir les portes de la réussite. Sinon si vous avez la moindre question, interrogation sur le sujet, n’hésitez pas nous laisser un commentaire et je suis sûr qu’il y aura toujours quelqu’un dans le coin pour vous apporter la réponse.

L'équipe de WebActus.net vous propose tous les jours des articles sur l'univers des startups, du e-commerce et du growth hacking.
  • Tour d’horizon très sympa, c’est intéressant de voir les différents points de vue se confronter. Merci pour l’invitation au débat.

  • Matias Grenn

    Pour ma part je partage la plupart des remarques sur les réflexions en amont, le travail au jour le jour pour affirmer humainement sa présence… mais cependant il ne faut pas non plus négliger sur du court terme l’impact d’une présence même robotique sur certains réseaux pour booster le référencement dun site par exemple. Même si les démarches un peu black hat (genre spambot sur réseaux sociaux…) ne sont pas à laisser entre toutes les mains, d’y jeter un oeil pour ne serait-ce que comprendre les mécanismes me semblent aussi important. Donc oui, je suis d’accord avec vous mais…

    • Anonyme

      Oui c’est vrai que cette pratique est aussi beaucoup employé même si je pense que ce n’est pas le but premier des réseaux sociaux. Pour moi, établir une relation privilégiée avec des consommateurs, lecteurs ou tout internaute est la priorité même si effectivement ils ont un impact non négligeable sur le référencement d’un site.

      Attention aussi aux pratiques adoptées qui peuvent avoir aussi un effet négatif. Par exemple voir un compte qui « interpelle » tous les comptes qu’il trouve pour vanter son site, n’a pas des meilleurs effets. Dans le meilleur des cas, je l’ignorais sinon le reporterais en SPAM. Il faut là aussi que ce soit fait avec intelligence.

      • Là entièrement d’accord, ce n’est pas le but premier des réseaux sociaux, c’est une manière pas toujours très clean de détourner. Moi aussi j’ai plutôt tendance à ignorer voire reporter en spam des robots qui balancent des liens sur certains mots clés mais il semblerait que ça rapporte malgré tout du traffic. Pour moi, je préfère mettre en avant un rapport humain avec les personnes sur les réseaux et, même si c’est plus long, à créer tranquilement mais plus sûrement des liens et des dialogues. Ces techniques un peu « à côté » sont cependant à connaître, il me semble, pour aussi éviter certains travers.

  • Wow ça c’est du billet intéressant ! Merci d’avoir pris le temps de recueillir l’avis de chacun

  • Excellent billet, avec des pontes sur le sujet ! J’aurais également participé avec plaisir ^^ Une prochaine fois peut-être?

  • Pingback: Comment développer votre visibilité grâce aux réseaux sociaux … « Pierre Rouarch()

  • Pingback: le meilleur des blogs semaine 6 | MetroSapiens()

  • Pingback: BlOg'X Office 79 : petit medley du Web | Autour du Web()

  • Pingback: Revue de Presse E-marketing Semaine n° 44 | 2010 | Emarketinglicious.fr()

  • Louis-serge Real del Sarte

    Bel article de fond qui méritao

  • Merci pour ces conseils enrichissants

Rejoignez la communauté Webactus

Recevez régulièrement les meilleures actus et ressources

Pas de spam, vous pouvez vous désabonner à tous moment.