Navigation

Toutes les catégories

Voir les derniers articles

SEO : 7 types de liens qui vous pénalisent sur Google

Aujourd’hui, Google est le moteur de recherche le plus utilisé pour les requêtes des internautes. Et pour cause  ! C’est un outil puissant qui...

Publié par Charlotte Chollat

Aujourd’hui, Google est le moteur de recherche le plus utilisé pour les requêtes des internautes. Et pour cause  ! C’est un outil puissant qui dispose de nombreux robots d’analyse.

L’enjeu numéro un est donc de bénéficier d’un positionnement SERP optimal. Peaufiner son SEO est en effet la meilleure façon d’améliorer votre visibilité sur le net et d’attirer des visiteurs. Pour y parvenir, il est nécessaire de respecter certaines règles essentielles, afin de ne pas être pénalisé par Google.

Vous craignez de faire chuter le trafic de votre site à cause d’une méconnaissance des pénalités Google  ? Pour vous assurer un bon positionnement, il est indispensable de choisir la stratégie SEO la plus adaptée. Focus sur les réflexes à éviter pour ne plus être pénalisé par votre moteur de recherche.

Le crawling Google

Google réalise, de manière régulière, une analyse des pages d’un site Internet. À l’aide de robots, le moteur de recherche évalue la pertinence et la qualité de ce que vous produisez.

Plusieurs critères peuvent avoir un impact négatif sur votre positionnement  :

  • Un temps de chargement élevé  : Google peut estimer qu’il se passe trop de temps entre le moment où l’internaute clique sur un site et le moment où les premières interactions sont possibles.
  • Une taille des ressources CSS et Javascript trop élevée  : cela vient alourdir le site et « coûte » du temps de chargement aux internautes.
  • L’ensemble des critères de référencement naturel, dits SEO1

Notons que Google dispose de deux filtres particulièrement redoutables, connus sous les appellations de Panda et Pingouin. Leur rôle est de lutter contre les sites ayant recours au référencement abusif.

Ces algorithmes s’attaquent notamment au netlinking agressif utilisé pour améliorer le classement d’une page web. La sanction la plus courante est de dégrader le positionnement des pages concernées pour l’éliminer des moteurs de recherche.

Grâce à ces outils, Google a pour mission de récompenser uniquement les contenus de qualité sur le web.

Les liens pénalisants à éviter

Afin de vous aider au mieux dans votre stratégie de référencement naturel, il est conseillé d’éviter les liens pénalisants suivants  :

  • Les backlinks de faible qualité
  • Les liens commercialisés
  • Les liens artificiels footer et header
  • Les liens en commentaire
  • Les liens cassés
  • Les liens riches en mots-clés
  • Les liens cloaking

1. Les backlinks de faible qualité

Les filtres de Google s’intéressent particulièrement à la pertinence des backlinks sur un site. En d’autres termes, il s’agit de vérifier la véracité et la qualité des liens qui mènent vers votre site.

N’hésitez pas à vous intéresser à certains aspects du site émetteur comme sa date de mise en ligne, l’historique de son domaine ou la ligne éditoriale mise en avant. Cette page doit bénéficier d’un contenu irréprochable tant sur la longueur des articles que sur la cohérence des sujets.

Il est donc essentiel de rechercher des backlinks de qualité pour apporter un flux de visiteurs intéressants.

2. Les liens commercialisés

Google privilégie toujours les liens naturels aux liens sponsorisés. Il convient donc d’éviter d’acheter des liens menant vers votre site ou de vendre des liens vers d’autres sites. Cette pratique est très bien détectée par le géant du web.

N’hésitez pas à procéder régulièrement à un nettoyage de liens pour améliorer votre SEO. Vous pouvez, par exemple, supprimer les liens provenant de sites pénalisés, les liens trop volumineux, ou ceux avec des ancres sur-optimisées.

Google lutte également contre les fermes à clics, c’est-à-dire les sites qui pratiquent massivement le renvoi de liens. La création de logiciels automatisés est également très pénalisée.

Certains outils, comme Google Webmaster Tools, pourront également vous aider à afficher vos liens pour vous faciliter la tâche.

3. Les liens artificiels footer et header

GoogleBot veille à ce que le haut et les pieds des pages web présentent une structure parfaite. Cela signifie que les liens artificiels positionnés ne vont pas être pris en compte dans le PageRank. Il est donc inutile de vouloir optimiser les contours de votre site avec des liens.

Vous pouvez, toutefois, y inscrire des informations pertinentes comme les contacts, la licence de droit d’auteur ou l’abonnement à votre newsletter.

4. Les liens en commentaire

Il s’agit de liens menant vers votre site qui sont laissés sur l’espace commentaire d’un Forum ou d’un autre site Internet.

Ce type de liens est considéré, par Google, comme étant du spam de blog. Votre site risque d’être pénalisé par les robots d’indexation de Google.

Le saviez-vous ?
Le site qui accueille ce type de commentaires peut également être sanctionné dans son positionnement SERP

Ces liens seront jugés NoFollow, c’est-à-dire comme étant sans intérêt. Il est donc important de vérifier régulièrement les différents commentaires publiés pour supprimer ceux qui ont ce type de pratique.

5. Les liens cassés

Il s’agit de liens (internes ou externes) qui ne renvoient sur aucune page. En règle générale, un internaute qui clique sur un lien cassé va atterrir sur une page « Erreur 404 ». Ces liens rompus ont deux inconvénients principaux  :

  • L’expérience utilisateur de l’internaute est très mauvaise, car il n’accède pas à l’information souhaitée. Le risque est qu’il quitte prématurément le site.
  • GoogleBot va avoir des difficultés à comprendre la structuration du site. Il va alors déclasser le site.
  • List item

Il est donc primordial d’éviter les liens cassés à travers un audit de son site et de ses différentes pages.

6. Les liens riches en mots-clés

L’accumulation de mots-clés sur une page web est une technique pénalisée par Google. L’heure n’est plus à la production de contenu de masse, mais à la création de contenu de qualité. En d’autres termes, Google valorise les contenus qui s’adressent aux Internautes non pas aux algorithmes.

Un mot-clé doit avoir une densité comprise entre 0.5 et 3  % par rapport au volume total du contenu.

7. Les liens cloaking

Il s’agit de liens qui renvoient vers des contenus dissimulés, c’est-à-dire que le contenu va différer si le visiteur est un internaute humain ou un robot d’indexation.

Tout site présentant un contenu différent de celui destiné au robot des moteurs de recherche est pénalisé.

 

L’ensemble des techniques qui visent à améliorer artificiellement le PageRank sont sanctionnés par Google. Ce dernier estime qu’il s’agit de pratiques frauduleuses assimilables au Black Hat. Ces liens pénalisants aboutissent donc à l’inverse de ce qui est recherché.

Lire la suite de l'article
Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

[Infographie] – L’histoire de la pub sur Twitter

Twitter a su trouver rapidement sa place dans la cours des réseaux sociaux. Très appréciés des personnes souhaitant converser et suivre de l’actualité en temps réel, le...

Publié le par Team WebActus
Webmarketing

Orange annonce son propre App Shop

C’est aujourd’hui à la conférence de LeWeb que Christophe Francois, Vice Président Mobile Multimédia à Orange, a annoncé la sortie de l’App Store Shop...

Publié le par Team WebActus