Facebook preparait-il un « Photo Memories »?

Photo memories

Vous avez une idée ? Trouvez gratuitement des développeurs sur Codeur.com !

Recevez des devis (gratuit)

Certains utilisateurs de Facebook Places, donc américains, ont découvert un onglet qui pour le moment n’est pas disponible pour tout le monde. Facebook serait donc encore pour le moment en phase de tests.Cet onglet, intitulé « Photo Memories » permet de grouper vos photos suivant l’endroit où elles ont été prise. Un moyen simple pour (re)trouver rapidement ce que vous chercher. Il suffit de se rappeler l’endroit où elle a été prise et c’est hop en deux clics, vous la retrouvez.

Au lancement de Facebook Places, Chris Cox, vice président du produit, l’avait plus ou moins annoncé en parlant de Facebook Places comme d’un outil central pour les données. Il avait pris l’exemple d’enfant capable de revoir le premier baiser de leur parent via une simple recherche. Un moyen d’amener l’image dans nos souvenirs.

Cette fonctionnalité sera disponible à tous les utilisateurs très rapidement. Il est évident que Facebook ne va pas laisser son outil de géo-localisation en l’état. Il est normal de voir de nouvelles fonctionnalités s’intégrer comme les photos et la vidéo. Cela lui permet de concurrencer directement d’autres services qui pour le moment avait cette plus-valu. D’ailleurs il ne serait pas étonnant (même fort probable) de voir de nouvelles fonctionnalités arrivées dans les prochaines semaines.

Cependant j’espère vraiment qu’il va réussir à se différencier de ses concurrents. Foursquare vient de connaître un record d’inscription ce dernier mois, l’amenant à 3 millions de membres. Or les utilisateurs sont souvent fidèles aux premiers services qu’ils jugent intéressant et utile. Pour détrôner un service, il faut amener une réelle plus-valu et dans le cas de Facebook cela sera surement des fonctionnalités (en plus d’être déjà intégré dans une seule interface vis à vis de ses amis).

Pour l’instant l’outil est très jeune et que disponible pour les américains. Attendons donc de voir comment le reste des internautes vont appréhender le service et dans quel sens Facebook va le développer car s’il n’arrive pas à analyser et répondre aux besoins des utilisateurs, des services tiers alors se jèteront sur le créneaux comme c’est déjà le cas avec Foursquare (Une chose intéressante serait de savoir la nationalité des derniers 500 000 membres inscrits sur le service. Voir si c’est de la curiosité des utilisateurs mondiaux ou si ce sont majoritairement des américains qui préfèrent un site spécialisé).

Source: Mashable

L'équipe de WebActus.net vous propose tous les jours des articles sur l'univers des startups, du e-commerce et du growth hacking.

Rejoignez la communauté Webactus

Recevez régulièrement les meilleures actus et ressources

Pas de spam, vous pouvez vous désabonner à tous moment.