Google lance officiellement Honeycomb

Hier soir (2 février), Google annonçait enfin officiellement le lancement de son système d’exploitation dédiée aux tablettes: Android Honeycomb 3.0. Conférence à laquelle j’ai assisté (via internet) et sur laquelle je vais essayer de résumer les principales nouveautés et fonctionnalités. Même si les principales nouveautés avaient été dévoilées lors du CES de Las Vegas, Google nous a réservé quelques surprises. Outre le lancement de l’Android Market sur le web, les premières minutes ont commencé par l’apparition rapide de Andy Rubin, le créateur d’Android, et dont les propos laissent supposer des perspectives d’évolutions énormes pour Google: « Il y a beaucoup de possibilités futures pour voir Android dans de nouveaux horizons. Une chose que vous allez voir, c’est comment les services cloud de Google sont liés ensemble. Vous pouvez littéralement perdre votre portable, votre téléphone ou votre tablette et toutes vos données sont en sécurité. »

Vous avez une idée ? Trouvez gratuitement des développeurs sur Codeur.com !

Recevez des devis (gratuit)

Je m’attendai donc à avoir une démonstration d’une tablette reliée à un Smartphone ou à un ordinateur tournant sous Chrome OS (système d’exploitation pour ordinateur) et de voir les possibilités que le Cloud de Google permettra de réaliser à l’avenir, mais finalement aucune démonstration n’a été faite…

Ensuite, la parole a été prise par Hugo Barra, le directeur du projet d’Android 3.0 (Honeycomb). Une chose m’a particulièrement dérangé, c’est l’expression « amazing » (incroyable en Français), que Hugo Barra répétait à chaque fois qu’il présentait une fonctionnalité, même si je sais pertinemment que celà n’était qu’une opération marketing.

Je ne citerai pas toutes les nouveautés qu’offre ce système d’exploitation, mais seulement celles qui m’ont le plus intéressée.

Tout d’abord, la simplicité de l’écran est toujours incroyable, on se repère rapidement sur l’écran d’affichage, la navigation est totalement intuitive. Google a fait le choix de déplacer sa barre de notification vers le bas de l’écran et de simplifier son utilisation avec seulement 3 boutons. Le premier permettant de revenir en arrière (un classique d’Android), le deuxième nous fait retourner à la page d’accueil, puis un dernier bouton qui affiche l’ensemble des applications utilisées. Le reste étant entièrement dédié aux applications et surtout aux widgets…

Les widgets ont en effet été revus pour plus de simplicité, ainsi il est possible désormais d’accéder à une importante quantité de données et ainsi ne plus être limités à l’affichage des 25 derniers mails reçus sur le widget Gmail. Certains widgets sont désormais « scrollables » comme les vidéos Youtube ou les photos, cette fonctionnalité a notamment été utilisée par HTC pour l’affichage des mails et sms mais n’a jamais convaincu le grand public, particulièrement du fait de sa difficulté d’utilisation et du manque de fluidité de certains Smartphones. Android a donc nettement amélioré son système de widgets, un réel avantage par rapport à ses concurrents.


Le système de notification a également été retravaillée, ainsi lorsque vous recevrez une notification (mail, sms, appel manqué…), une sorte de popup s’affichera en bas à droite avec un bouton de fermeture. Le traditionnel bouton « effacer » a disparu de cette version, permettant ainsi de n’effacer que les notifications peu importantes et laisser présente les notifications qui semble le plus importante. L’introduction de photos et contrôle multimédia a également fait son apparition (voir photo).

Google a ensuite présenté son application Gmail pour tablettes, même si je trouve qu’elle ressemble énormément à celle crée par Apple pour l’Ipad, la réalisation et surtout la finition est beaucoup plus aboutie du côté de Google. Lorsque vous ouvrez votre boîte mail, l’interface est divisée en 2 parties, à l’image de Gmail sur le web: le menu à gauche (Boîte de réception, messages envoyés, favoris, dossiers…) et à droite, sur la plus grande partie de l’écran les derniers mails reçus.

Une fois un mail ouvert, l’affichage bascule (j’ai été impressionné par la fluidité du basculement) et les mails reçus s’affichent sur la gauche, la partie de droite étant désormais réservée à la lecture de l’e-mail et la réponse.

Là ou Google à mis l’accent, c’est sur la possibilité de déplacer ses e-mails par un simple geste de drag-and-drop (glisser et déposer) facilitant énormément l’utilisation de Gmail. Sur les versions pour Smartphones, vous deviez cliquer sur Menu>changer de libellés… la procédure est longue et pas très fluide. Cette fonctionnalité n’a pas été développé par l’application mais elle fait partie intégrante du cadre de Honeycomb, ainsi tous les développeurs d’application auront la possibilité d’utiliser cette fonctionnalité sur leurs applications.

Google est également revenu sur l’accélération matérielle et les performances du système d’exploitation, notamment avec les animations qui seront introduites. L’idée semblait correcte, mais le projet est apparemment toujours en développement car Hugo Barra n’a pas énormément insisté sur cette amélioration.

Une bibliothèque fait également son apparition avec l’utilisation d’un RenderScript étonnant, qui permet également de se déplacer sur « un mur de vidéos Youtube » ou de découvrir le corps humain avec Google Body.

Enfin, une présentation des prochains jeux supportées par la tablette ont été présentées, comme le jeu Monster Madness sur PS3 qui a été porté sur Honeycomb (une modification du code a du être effectuée car il me semble peu probable que Google réussisse par une simple opération de portage à mettre à disposition une majorité des jeux de PS3 sur l’Android Market…).

Nous avons également eu la présentation d’un autre jeu: Great Battles Medieval. Ce jeu de stratégie reprend la guerre de cent ans nécessitent l’utilisation des deux coeurs du processeur Nvidia Tegra 2 car plus de 100 unités peuvent être affichés simultanément sur l’écran !

La présentation s’est enfin terminée par l’aspect multimédia du système, comme la caméra, l’utilisation de Google Talk ou la nouvelle application musique.

Google semble avoir mis toutes les chances de son côte pour gagner des parts de marché, surtout que la concurrence risque d’être très difficile avec les sorties prochaines de l’Ipad 2 et du BlackBerry Playbook.

Retrouvez la vidéo de présentation de Android 3.0 Honeycomb:

[youtube width= »550″ height= »334″]http://www.youtube.com/watch?v=RfJuigJebRg[/youtube]

Source

L’équipe de WebActus.net vous propose tous les jours des articles sur l’univers des startups, du e-commerce et du growth hacking.

Rejoignez la communauté Webactus

Recevez régulièrement les meilleures actus et ressources

Pas de spam, vous pouvez vous désabonner à tous moment.