[Interview] – Trouvissimo, le moteur de recherche humain

trouvissimo

Vous avez une idée ? Trouvez gratuitement des développeurs sur Codeur.com !

Recevez des devis (gratuit)

Alors que je me baladais sur un salon de recrutement sur Lyon, je suis tombé sur la société éditant le service Trouvissimo. Après une présentation rapide, je me suis dit que ce service web mériterait d’être connu. Le principe est vraiment simple. Vous souhaitez rechercher quelque chose et malheureusement n’arrivez à rien trouver de probants (résultats incomplets, inexistants ou incompréhensibles), alors trouvissimo se propose de vous trouver des réponses qualifiées à votre question et ce gratuitement! Sympa, non?

Effectivement, trouvissimo se base sur une communauté de chercheurs qui auront pour simple but de trouver les meilleures réponses possibles et de les qualifier par leurs expériences ou expertises. Bien évidemment, ce « travail » n’est pas gratuit puisque chaque réponse validée donnera lieu à une rémunération du chercheur par le biais d’une monnaie virtuelle. L’idée est d’ensuite de leur permettre de s’acheter des tickets pour participer à des loteries où les lots sont très intéressants.

Alors au lieu de vous présenter le fonctionnement du projet en long et en large, j’ai sauté sur l’occasion pour interviewer le porteur de projet, Gilles que je remercie d’ailleurs pour sa disponibilité:

WA: Pouvez-vous vous présenter rapidement ?

Gilles Regad (initiateur du projet) – Diplômé de l’ICN (Nancy) en 2008, et fort de mon expérience en web marketing dans des sociétés de nouvelles technologies,  je travaille depuis 2009 sur le projet web Trouvissimo lancé par Sigmalid, en tant que chef de projet/chef de produit web. Pour plus de renseignements, vous pouvez consulter ce lien : http://www.alumnicn.com/actualites/un-specialiste-du-e-marketing-gilles-regad-icn-2007.html

Sébastien MERMET (co-fondateur du site) – Diplômé en 2002 de l’école d’ingénieur INSA de Lyon, département Informatique. Il a travaillé successivement en tant qu’ingénieur développement dans une société de services à Lyon, puis auprès d’une organisation internationale à Genève.

Aurélien GISBERT (co-fondateur du site) – Lui aussi diplômé en 2002 de l’école d’ingénieur INSA de Lyon, département Informatique, il a tout d’abord occupé un poste d’ingénieur développement dans une société de services sur Genève. Il a ensuite rejoint travaillé en tant qu’ingénieur Business Intelligence, puis business analyst et project manager.

WA: Pouvez-vous présenter Trouvissimo à ceux qui ne le connaîtrait pas encore?

Trouvissimo a été lancé par Sigmalid en novembre 2010. Trouvissimo est un service de recherche gratuit 100 % humain. Il est destiné à toutes les personnes désireuses d’effectuer un achat, et qui devant l’immensité du Net, se retrouvent perdues au milieu d’une quantité d’offres.  Lorsque vous allez dans un magasin, si vous êtes perdus, désirez un conseil ou que vous cherchez la meilleure offre, vous pouvez toujours demander à un vendeur. Sur Internet, ce n’est pas le cas. L’acheteur est livré à lui-même, d’où l’intérêt de Trouvissimo.

Le concept Trouvissimo, unique en son genre, est composé de deux sites web :Ø  Un site grand public destiné aux internautes « demandeurs » qui posent leurs questions : www.trouvissimo.com

Un site communautaire destiné aux « chercheurs » qui répondent aux demandes des internautes : www.trouvissimoandco.com.

WA: D’où vient le nom?

Trouvissimo vient tout d’abord, et vous l’aviez surement deviné, du verbe « trouver ». Ensuite, l’utilisation du superlatif traduit notre volonté d’apporter une plus-value qualitative par rapport à un moteur de recherche classique, ou des forums de discussion classique. Cela apporte aussi une touche de service à l’italienne : « Bellissimo ! ». Notre différence : nous souhaitons être plus humain et fournir des solutions adaptées et personnalisées à l’utilisateur.

WA: Comment ça fonctionne ?

Trouvissimo fonctionne grâce à un réseau humain : une communauté de Web-chercheurs et l’équipe de Trouvissimo.Un internaute souhaite acquérir un produit spécifique, connaître son meilleur prix, sonder le marché, avoir des idées d’achat. Il saisit sa question qui sera ensuite validée par une personne de notre équipe appelée e-conseiller.  L’e-conseiller soumet la demande à la communauté de web-chercheurs. Ces derniers surfent sur Internet, en se référant à leurs connaissances et envoient une réponse synthétique des meilleurs liens trouvés.La communauté de Web-chercheurs est composée d’internautes qui sont notés en fonction de la qualité et de la pertinence des réponses apportées. Ils sont ensuite récompensés par des cadeaux, accessibles par l’accumulation de points (Trooviz).

WA: Pourquoi et comment avez-vous eu une telle idée ?

Ce site web a pour objectif de répondre à un réel besoin des utilisateurs d’internet qui, aujourd’hui dès qu’ils effectuent une recherche sur internet, croulent sous des informations dont la pertinence laisse parfois à désirer.Tandis qu’un moteur de recherche est exhaustif mais ne s’adapte pas entièrement aux besoins de chacun, Trouvissimo apporte une réponse personnalisée à chaque demande, avec une dimension de conseil et de recommandation. Un moteur de recherche ne peut pas remplacer le bon sens que possède l’être humain.

WA: Comment vous rémunérez-vous?

Nous sommes encore en phase bêta,  pour nous permet de constituer une communauté autour de Trouvissimo, sans la mise en place de rémunération pour cette première phase. Pour le moment, nos efforts sont focalisés sur l’optimisation du service actuel.Cela dit, nous allons mettre en place plusieurs moyens de rémunération :

  • Un système de chercheurs « pro », c’est-à-dire des employés de certaines enseignes de distribution ou de fournisseurs, qui répondraient aux questions portant sur leurs produits, et qui s’ajouteraient aux réponses des internautes (mais de manière visible)
  • Un modèle « freemium », où des services premium seront payants mais le système de base restera gratuit.
  • Une intégration de publicité sur le site

WA: Le service est lancé depuis quelques temps en béta, quels sont les retours que vous avez eu depuis?

L’accueil de Trouvissimo par le public est très positif, de part son côté innovant et répondant à un besoin que chacun peut ressentir. Grâce à une enquête de satisfaction menée auprès de nos utilisateurs, nous avons pu constater que 87 % des personnes interrogées souhaitent réutiliser Trouvissimo dans le mois.Nous avons en outre constaté que les besoins sont divers et variés : manque de temps, confirmation de recherches, impossibilité de trouver un objet, pénibilité de la recherche.

De même, la typologie de la population utilisatrice de Trouvissimo est variée, et donc représente ces différents besoins.L’utilisation du site semble satisfaire les utilisateurs, puisque l’ensemble des personnes interrogées semblent satisfaites. En revanche, nous souhaitons ajouter du contenu supplémentaire afin d’ajouter encore d’autres valeurs ajoutées sur Trouvissimo.

WA: Combien de personnes travaillent actuellement sur le projet et quelles sont leurs fonctions?

Actuellement, nous sommes une dizaine de personnes à travailler sur le projet Trouvissimo, en comptant les deux dirigeants de Sigmalid. L’équipe marketing est composée d’un community manager et de deux assistants chef de produit, ainsi que de moi-même, chef de produit.  A cet aspect marketing et communication,  s’ajoute une équipe technique composée d’un responsable technique, deux développeurs web, un webdesigner.

WA: Quels sont vos projets à courts termes? Long terme?

Nous prévoyons à court terme d’augmenter le trafic sur Trouvissimo.com par des actions de communication, de mettre en place de nouvelles fonctionnalités, de développer des applications mobiles pour être présents sur les smartphones.Concernant le long terme, nous ne comptons pas nous limiter à Trouvissimo, et nous travaillons sur d’autres projets innovants.

WA: Avez-vous quelque chose à ajouter?

Je vous remercie pour cet interview, et longue vie à Webactus et  à Trouvissimo ! Venez rejoindre notre aventure!

Voilà donc un service web innovant qui apporte une réponse viable à un souci de plus en plus présent. Suivant vos recherches, les bonnes réponses ne sont pas si simples à trouver. Alors comment faire? Il me semble donc que revenir à l’humain, sa capacité de discernement et de connecter plusieurs sources d’informations, ainsi que son expérience est une stratégie intéressante. Il y a surement quelqu’un qui est passé par là ou qui a l’expertise pour vous conseiller au mieux. Je le vois notamment sur les achats en ligne (équipements informatiques, voyages…).

En tout cas, je leur souhaite donc une bonne continuation et n’hésitez donc pas à vous inscrire pour tester tout ça!

L'équipe de WebActus.net vous propose tous les jours des articles sur l'univers des startups, du e-commerce et du growth hacking.

Rejoignez la communauté Webactus

Recevez régulièrement les meilleures actus et ressources

Pas de spam, vous pouvez vous désabonner à tous moment.