Navigation

Toutes les catégories

Voir les derniers articles

4 étapes pour calculer sa capacité d’autofinancement

Le calcul de la capacité d’autofinancement (CAF) permet à l’entrepreneur de connaître le montant qu’il peut investir pour développer...

Publié par Audrey Clabeck

Le calcul de la capacité d’autofinancement (CAF) permet à l’entrepreneur de connaître le montant qu’il peut investir pour développer son entreprise, souscrire un prêt ou rembourser ses dettes.

Nous vous expliquons comment calculer la capacité d’autofinancement.

Qu’est-ce que la capacité d’autofinancement ?

Le montant relatif à la CAF (capacité d’autofinancement) représente les ressources créées par l’entreprise à un moment précis.

Son rôle est de définir si l’entreprise est apte à :

  • Sécuriser sa trésorerie
  • Se développer
  • Verser des dividendes
  • Payer ses dettes

Comment calculer la capacité d’autofinancement ?

Le montant de la capacité d’autofinancement représente : les produits encaissables – les charges décaissables.

Cependant, il peut se calculer de différentes façons :

1. Le calcul de la CAF à partir du résultat de l’exercice

La première étape pour calculer la capacité d’autofinancement à partir du résultat net de l’entreprise est de calculer le montant des produits et des charges :

  • Produits calculés : il s’agit du montant des produits non encaissables. Ceux-ci ne sont pas intégrés dans l’actif de la trésorerie. Ex. : reprises de provisions ou d’amortissement…
  • Charges calculées : il s’agit des charges non décaissables. Elles n’impactent pas la trésorerie. Ex. : les provisions.

Une fois les produits et charges calculés, le calcul de la CAF à partir de l’exercice sera le suivant :

Capacité d’autofinancement = Résultat net de l’exercice + (charges calculées + produits calculés) + valeur nette comptable des éléments d’actifs cédés.

2. Le calcul de la CAF à partir de l’excédent brut d’exploitation (EBE)

Pour calculer la capacité d’autofinancement à partir de l’EBE, nous avons besoin du montant des charges décaissées et des produits encaissés.

Charges et produits décaissables : il s’agit des entrées et sorties de trésoreries qui n’entrent pas en compte pour le calcul de l’EBE. Ex. : amendes, charges financières…

Le calcul de la CAF à partir de l’excédent brut d’exploitation est :

Capacité d’autofinancement = EBE + (produits encaissables – charges décaissables)

3. Analyser sa capacité d’autofinancement

Le calcul de la CAF sert à définir :

  • La capacité de remboursement d’une entreprise : le ratio s’obtient avec le calcul suivant : Dettes financières/CAF
  • La création de ressources internes vouées au financement de l’entreprise : le montant est calculé sur la base du chiffre d’affaires réalisé. Il se calcule comme ceci : CAF/CA

Pourquoi calculer sa capacité d’autofinancement

La CAF permet aux établissements bancaires de définir si une entreprise est apte à rembourser ses dettes.

Idéalement, la capacité d’endettement n’excédera pas 3 X le montant du résultat net.

Elle doit être recalculée à chaque fois que l’entreprise envisage de contracter une nouvelle dette.

Lire la suite de l'article
Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Entrepreneuriat

Créateur d’entreprise : comment protéger son patrimoine personnel ?

Lorsque vous créez votre entreprise, vos biens professionnels et personnels constituent un seul et unique patrimoine. Par conséquent, vous exposez vos biens...

Publié le par Charlene Lardy-Vella
Entrepreneuriat

Comment réussir l’embauche d’un premier salarié ?

Engager son premier salarié est une étape importante pour un entrepreneur. Quelles sont mes obligations  ? Pour quel type de contrat opter  ?...

Publié le par Audrey Clabeck