Navigation

Toutes les catégories

Voir les derniers articles

4 étapes pour calculer sa capacité d’autofinancement

Le calcul de la capacité d’autofinancement (CAF) permet à l’entrepreneur de connaître le montant qu’il peut investir pour développer...

Publié par Audrey Clabeck

Le calcul de la capacité d’autofinancement (CAF) permet à l’entrepreneur de connaître le montant qu’il peut investir pour développer son entreprise, souscrire un prêt ou rembourser ses dettes.

Nous vous expliquons comment calculer la capacité d’autofinancement.

Qu’est-ce que la capacité d’autofinancement ?

Le montant relatif à la CAF (capacité d’autofinancement) représente les ressources créées par l’entreprise à un moment précis.

Son rôle est de définir si l’entreprise est apte à :

  • Sécuriser sa trésorerie
  • Se développer
  • Verser des dividendes
  • Payer ses dettes

Comment calculer la capacité d’autofinancement ?

Le montant de la capacité d’autofinancement représente : les produits encaissables – les charges décaissables.

Cependant, il peut se calculer de différentes façons :

1. Le calcul de la CAF à partir du résultat de l’exercice

La première étape pour calculer la capacité d’autofinancement à partir du résultat net de l’entreprise est de calculer le montant des produits et des charges :

  • Produits calculés : il s’agit du montant des produits non encaissables. Ceux-ci ne sont pas intégrés dans l’actif de la trésorerie. Ex. : reprises de provisions ou d’amortissement…
  • Charges calculées : il s’agit des charges non décaissables. Elles n’impactent pas la trésorerie. Ex. : les provisions.

Une fois les produits et charges calculés, le calcul de la CAF à partir de l’exercice sera le suivant :

Capacité d’autofinancement = Résultat net de l’exercice + (charges calculées + produits calculés) + valeur nette comptable des éléments d’actifs cédés.

2. Le calcul de la CAF à partir de l’excédent brut d’exploitation (EBE)

Pour calculer la capacité d’autofinancement à partir de l’EBE, nous avons besoin du montant des charges décaissées et des produits encaissés.

Charges et produits décaissables : il s’agit des entrées et sorties de trésoreries qui n’entrent pas en compte pour le calcul de l’EBE. Ex. : amendes, charges financières…

Le calcul de la CAF à partir de l’excédent brut d’exploitation est :

Capacité d’autofinancement = EBE + (produits encaissables – charges décaissables)

3. Analyser sa capacité d’autofinancement

Le calcul de la CAF sert à définir :

  • La capacité de remboursement d’une entreprise : le ratio s’obtient avec le calcul suivant : Dettes financières/CAF
  • La création de ressources internes vouées au financement de l’entreprise : le montant est calculé sur la base du chiffre d’affaires réalisé. Il se calcule comme ceci : CAF/CA

Pourquoi calculer sa capacité d’autofinancement

La CAF permet aux établissements bancaires de définir si une entreprise est apte à rembourser ses dettes.

Idéalement, la capacité d’endettement n’excédera pas 3 X le montant du résultat net.

Elle doit être recalculée à chaque fois que l’entreprise envisage de contracter une nouvelle dette.

Lire la suite de l'article
Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Entrepreneuriat

Marge brute, taux de marge, marge nette… quelles différences ?

Il est plutôt compliqué de différencier une marge brute, d’une marge nette ou d’un taux de marge quand on est entrepreneur. Nous vous expliquons...

Publié le par Audrey Clabeck
Entrepreneuriat

Comment faire une facture d’avoir ?

La facture d’avoir, communément appelée « note de crédit » est une facture créée pour rectifier une autre facture. Elle peut...

Publié le par Leo Chatillon