Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

Quel est l’avenir des métiers créatifs avec l’essor de l’IA ?

L’essor de l’IA au sein des métiers créatifs bouscule les codes et fait bouger les lignes. GPT3, Midjourney ou encore Dall-E font partie de ces nouveaux outils qui agitent le...

Publié par Laura

L’essor de l’IA au sein des métiers créatifs bouscule les codes et fait bouger les lignes. GPT3, Midjourney ou encore Dall-E font partie de ces nouveaux outils qui agitent le monde de l’art.

Favorisez la création d’une charte graphique, d’une illustration ou d’un visuel sur mesure en faisant appel aux services d’un graphiste freelance.

Au travers de cet article, décryptons ensemble les conséquences de l’essor de l’IA dans le secteur du graphisme, comment l’intégrer au sein de son processus créatif, mais aussi quelles sont ses limites.

L’essor de l’IA dans le secteur du graphisme aujourd’hui

De nouveaux outils créatifs

L’essor de l’IA dans le secteur du graphisme aujourd’hui témoigne d’une extrême puissance. Des outils comme Dall-E, Midjourney ou encore Stable Diffusion sont désormais capables de générer des visuels graphiques réalistes ainsi que des designs innovants à partir d’un simple contenu textuel.

Grâce à la technologie du machine learning, ces outils peuvent aisément reproduire un courant artistique ou une peinture en reprenant le style d’un artiste célèbre.

Midjourney

Cet algorithme qui transforme vos textes en dessin a fait couler beaucoup d’encre ces derniers temps. Ce système d’intelligence artificielle est capable de créer des images à partir d’un texte rédigé par un utilisateur. Midjourney se distingue des autres IA parce qu’elle met en avant l’aspect artistique d’un visuel. Elle est moins tournée vers le réalisme des images.

Si vous vous demandez quel est le profil des personnes qui utilisent Midjourney, sachez que certains s’en servent dans un but professionnel tandis que d’autres l’utilisent uniquement pour s’amuser. Cela peut paraître curieux au premier abord, mais des personnes font appel à la puissance de Midjourney dans un but thérapeutique.

Stable Diffusion

Stable Diffusion est un programme d’intelligence artificielle qui, de la même manière que Midjourney, permet de générer des images à partir d’un simple contenu textuel en version open source. Pour obtenir le résultat escompté, il faut s’y prendre à plusieurs reprises et maîtriser l’art du prompting.

Puisqu’il s’agit d’un programme open source, l’avantage de Stable Diffusion est que n’importe qui peut reprendre le code source, l’installer en local sur son ordinateur et modifier le code en fonction de ses besoins. Cet outil est notamment utilisé par les professionnels du design et de la création graphique qui souhaitent gagner du temps dans le cadre de leur processus créatif.

Dall-E

Dall-E est également un outil générateur d’images à partir d’un contenu textuel. Tout comme GPT3, Dall-E a été conçu par OpenAI et mis à disposition gratuitement. Ses fonctionnalités sont nombreuses.

D’une part, il permet de créer des images à partir du prompting mais il offre également à ses utilisateurs la liberté d’effectuer des modifications de leurs images en ligne. Enfin, la particularité de Dall-E est que les utilisateurs peuvent demander plusieurs variantes d’une image originale.

À noter que la version gratuite de Dall-E dispose d’une limite de 15 crédits, soit 15 requêtes gratuites tous les mois.

L’intelligence artificielle dans les métiers créatifs

Lorsqu’elles sont utilisées en tant qu’assistants à la fois intelligents et particulièrement efficaces, les IA offrent de nombreux avantages aux professionnels des métiers créatifs. Il s’agit de précieux outils pour développer sa créativité, expérimenter des formes artistiques inattendues et aller au-delà de sa pensée créative.

Intégrés au sein de métiers créatifs, les programmes d’intelligence artificielle permettent de nous faire gagner du temps en effectuant une partie du travail à notre place. Pour vous donner un ordre d’idée, les architectes peuvent utiliser une intelligence artificielle pour élaborer des plans 3D dans les grandes lignes et leur inspirer ainsi une nouvelle manière de percevoir un espace.

Pour un graphiste, l’utilisation de l’IA peut être particulièrement intéressante dans le cadre de l’amorçage d’un nouveau projet pour trouver des pistes de développement intéressantes auxquelles ils n’auraient pas forcément pensé.

Les métiers créatifs qui risquent d’être impactés par l’IA

La liste n’est évidemment pas exhaustive tant les possibilités sont nombreuses en matière d’utilisation de l’intelligence artificielle. Mais faisons un tour d’horizon des métiers qui sont déjà impactés ou qui le seront à l’avenir.

Graphiste

Le terme graphiste englobe de nombreux métiers et il est certain que l’IA impacte déjà de nombreux métiers. Il est désormais possible de demander aux IA de créer des visuels originaux qui étaient jusqu’alors réservés à ceux qui maîtrisent des outils complexes de création graphique.

Les assistants alimentés à l’IA pour retoucher des photos ou créer des visuels sont disponibles gratuitement désormais. Mais la valeur ajoutée d’un professionnel du graphisme est toujours bien présente pour apporter une plus-value et une expertise dans l’aspect créatif.

Webdesigner

L’IA met autant en danger les métiers créatifs que ceux du développement. Il est aujourd’hui possible de demander à des outils comme ChatGPT de créer du code pour concevoir un site. Il ne faudra pas attendre longtemps pour que d’autres outils utilisant l’IA permettent de concevoir des interfaces qui seront ensuite automatiquement transposées en code.

Architecte

Certains logiciels payants permettent déjà de concevoir des plans de masse, de réaliser des schémas complexes pour concevoir des plans de maison ou de bâtiments. Le métier d’architecte et les activités qui en découlent devront s’adapter à l’apparition de ces outils.

Monteur vidéo

Il existe des outils qui permettent de créer des montages dynamiques à partir de vidéos plus longues. La création de vidéo est déjà impactée et le sera encore plus dans les mois et années à venir. Les monteurs vidéos doivent apprendre à se servir de ces outils pour gagner en efficacité tout en apportant une valeur ajoutée propre à leur savoir-faire pour se démarquer.

Artiste

Le métier d’artiste est déjà concurrencé par son équivalent numérique : IA artiste. Comment rester concurrentiel face à une IA qui produit en quelques secondes un visuel complexe qu’un artiste humain met plusieurs heures ou plusieurs jours à créer ? L’originalité est de mise et la différence dans le milieu artistique se fera sur le choix du support. Si l’art numérique est en danger, l’art réel reste un marché que l’IA ne peut pas (encore) atteindre.

Comment intégrer l’IA dans son processus créatif  ?

L’IA perçue comme un nouvel assistant créatif

Les évolutions technologiques sont amenées à transformer les métiers créatifs. Cela ne veut pas forcément dire que l’intelligence artificielle tente de remplacer le travail effectué par les graphistes. Au fil des années, on peut imaginer se tisser une étroite collaboration entre l’IA et les professionnels du graphisme et des artistes.

Plutôt que de percevoir l’essor de l’IA dans les métiers créatifs comme une menace, nombreux sont les graphistes et les artistes qui en ont fait un véritable outil de travail et une opportunité. Finalement, tout dépend de quel point de vue on se positionne.

La créativité représente la capacité à innover et à produire des idées originales. L’utilisation de l’IA, dans le cadre d’un processus créatif, est une manière de pousser les limites de la créativité humaine et de conférer encore plus d’originalité à un travail graphique en allant vers des pistes inattendues.

Les designers ont également un rôle majeur à jouer

Au travers de l’arrivée de l’IA dans le secteur des métiers créatifs, on assiste finalement à l’avènement d’un art nouveau qui dévoile une nouvelle facette du métier de graphiste ou d’artiste. L’essentiel pour ces derniers est d’appréhender leur manière de s’adresser aux algorithmes pour obtenir un résultat graphique satisfaisant.

Afin d’éviter que l’utilisation massive, et presque automatique, de l’IA ne parvienne à uniformiser le monde de l’art, le devoir des designers et des artistes et de continuer à promouvoir une expression artistique singulière.

Les limites de l’IA dans le secteur de la création graphique

L’IA se nourrit de données produites par des humains

Les images produites par une IA ne peuvent jamais être décorrélées de l’expression artistique humaine et donc être complètement authentiques. Les créations graphiques élaborées par le biais d’une IA ne représentent que les reflets des données que l’on retrouve sur le web. En ce sens, peut-on considérer un visuel ou une œuvre artistique générée par une intelligence artificielle comme étant 100 % originale ?

Il est également important de souligner que la génération d’images, par le biais de programmes d’intelligence artificielle, limite l’expression artistique. En effet, Midjourney interdit la représentation de contenu gore ou visuellement choquant par exemple.

L’éthique et la propriété intellectuelle

Puisque l’intelligence artificielle se nourrit principalement des données mises en ligne sur le web, cela pose de sérieux problèmes d’ordre éthique. Étant donné qu’un outil comme Midjourney peut aisément reproduire une image dans le style d’un peintre célèbre, se pose inévitablement la question de la propriété intellectuelle.

Même si les programmes d’intelligence artificielle ne sont qu’aux prémices de leur développement, on peut déjà entrevoir la présence d’une faille éthique dans leur utilisation. Les développeurs de ces programmes seront dans l’obligation de définir un cadre juridique adapté aux lois en vigueur pour les faire perdurer.

La fonctionnalité la plus attendue pour l’IA graphique

Le point faible principal des créations réalisées par l’IA, c’est que les rendus sont généralement des visuels au format JPG qu’il n’est pas possible de retravailler. Lorsque l’IA sera capable de livrer des fichiers avec des calques qu’il sera possible de modifier, l’expérience sera révolutionnée.

L’IA deviendra un véritable assistant pour les créateurs, plus seulement un outil gadget qui amuse le grand public. Il faudra alors que les professionnels s’en saisissent pour augmenter leur productivité et confier les tâches chronophages à l’IA. La plus-value se fera sur la capacité à imaginer des concepts créatifs originaux et à modifier les productions des intelligences artificielles.

Notre astuce pour réussir à travailler avec l’IA

L’essor des programmes d’intelligence artificielle bouleverse le secteur des métiers créatifs tout en leur offrant de nouvelles opportunités. L’IA peut être perçue comme un nouvel outil créatif, une véritable opportunité de gagner du temps et d’aller encore plus loin dans l’expérimentation de leur art pour les graphistes et des artistes. Ces derniers sont invités à collaborer avec les algorithmes d’IA afin de repousser les limites de leur créativité.

Pour vos besoins en communication et en graphisme, faire appel à un graphiste professionnel vous permettra d’obtenir un résultat à la fois qualitatif et original.

L’article Quel est l’avenir des métiers créatifs avec l’essor de l’IA  ? est apparu en premier sur Graphiste.com.

Lire la suite de l'article

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Graphisme

UX Design : 5 éléments pour optimiser une fiche produit sur mobile

À l’heure où 39 % des e-consommateurs achètent sur smartphones et où le chiffre d’affaires du m-commerce atteint 22 milliards...

Publié le par Jerome Dajoux
Graphisme

Ergonomie d’application web et mobile : 10 conseils pour l’améliorer

L’ergonomie est une notion essentielle dans le secteur des applications web et mobiles. La création et le développement d’une appli demandent une véritable réflexion sur son...

Publié le par Solenne Ricard