Navigation

Toutes les catégories

Voir les derniers articles

Comment traduire une application mobile ?

Le monde des applications mobile a explosé ces dernières années grâce à la multiplication des smartphones et tablettes dans nos vies. C’est...

Publié par Thomas Lazzaroni

Le monde des applications mobile a explosé ces dernières années grâce à la multiplication des smartphones et tablettes dans nos vies. C’est simple  : désormais le trafic sur Internet est davantage mobile que desktop.

De fait, les applications mobiles sont utiles et utilisés par les mobinautes qui se rendent sur leurs favorites plusieurs fois par jour.

Si vous même vous possédez votre propre application mobile, alors vous pouvez la gérer de la même façon qu’un site web. De l’administration au suivi du trafic, elle se comporte de façon très similaire au site web, et ce même concernant certaines particularités comme la traduction. Alors vous vous demandez surement si il est temps de se lancer dans un projet de traduction  ?

 

Pourquoi proposer différentes langues sur son application  ?

Nous l’évoquions dans cet article, la traduction peut permettre de faire vivre un site web en dehors de son territoire de prédilection, et d’ainsi l’ouvrir à de nouveaux internautes. Il en est de même avec l’application mobile.

Traduire l’intégralité de son application en anglais, espagnol ou chinois entre autres, va offrir la possibilité à des internautes, qui n’étaient pas destinés à utiliser l’application, de la découvrir. En effet, en tant qu’amateur d’application, avez-vous déjà téléchargé et utilisé dans le temps des applications qui n’étaient pas dans votre langue  ? Généralement non  !

C’est essentiellement ce blocage que cherche à lever la traduction de votre application mobile, à travers les langues qui vous permettront d’élargir vos utilisateurs, et de développer le nombre de téléchargements.

 

Comment faire pour traduire son application mobile  ?

La traduction d’une application mobile, comme un site web, n’est pas aussi simple que ce que l’on peut penser, c’est pour cela qu’il faut être extrêmement rigoureux pendant la confection du brief traducteur. Au-delà même de la traduction des contenus dans la bonne langue et de façon correcte, il faut prendre en compte le contexte, l’expérience utilisateur, ainsi que la façon dont un utilisateur pourra changer de langue.

Afin de traduire votre application, deux solutions différentes s’offrent à vous.

 

Traduire votre application par vous-même

C’est la solution la moins coûteuse mais la plus compliquée.

Au-delà même de correctement traduire les textes dans la bonne langue, chaque élément doit être pris en compte et adapté en fonction de son emplacement et des standards linguistiques du pays.

En effet, il ne faut pas simplement traduire, mais comprendre le contexte et l’adapter au nouveau public destinataire de ces contenus traduits. C’est ce qui peut parfois être compliqué à appréhender.

 

Traduire votre application grâce à un expert

Les experts en traduction possèdent l’expérience et les compétences pour s’adapter à la mission de traduction, au contexte de l’application, et ainsi retranscrire fidèlement chaque texte traduit.

L’expert va évidemment demander une rémunération, mais cela peut vous permettre de gagner du temps et d’obtenir un résultat plus satisfaisant que si vous le faisiez vous-même.

D’ailleurs Traduc.com vous propose ses experts en traduction pour vous accompagner dans tous vos besoins de traduction, notamment d’applications mobiles.

Attention toutefois à ne pas penser que le traducteur peut tout faire d’un claquement de doigts  : il a besoin d’un minimum de travail de votre part pour s’en sortir. C’est ce que l’on appelle “préparer les fichiers de traduction”.

 

Comment préparer les fichiers de traduction  ?

Préparer les fichiers de traduction va consister à réunir tous les éléments à traduire sur un seul et même document, mentionnant le contexte et les visuels associés.

Sur ce document, nous retrouvons une hiérarchisation de l’information en fonction des différents écrans de l’application mobile.

Cette phase de pré-traduction va simplifier le travail du traducteur et lui éviter de se perdre dans les divers contenus de l’application.

Concernant le format, préférez un standard de type .doc avec une mise en forme minimum (juste pour la compréhension du traducteur).

 

Comment bien intégrer les différentes langues dans votre application  ?

Une fois les contenus traduits, vous allez pouvoir les intégrer au sein de votre application. Toutefois, il ne suffit pas de remplacer les contenus français par ceux traduits, sinon les originaux seraient écrasés.

De fait, une solution technique doit être mise en place pour permettre le changement de langue.

Pour ce faire, le développeur de votre application va pouvoir mettre en place un outil qui va, en un clic, offrir le “switch” de langue à l’utilisateur. Généralement et pour une navigation la plus fluide possible,  Il est conseillé de  :

  • demander la langue dès la première utilisation  ;
  • offrir la possibilité de changer au sein des paramètre d’utilisation.

De votre côté, il sera très simple d’intégrer les contenus via un back-office et de les mettre à jour régulièrement comme ceux dans votre langue originale.

 

Pour terminer sur cet article, nous avons bien observé l’importance de la traduction de votre application mobile pour gagner en visibilité. N’oubliez pas que cette traduction se doit d’être parfaitement réalisée et intégrée pour être réellement efficace.

L’article Comment traduire une application mobile  ? est apparu en premier sur Traduc.com.

Lire la suite de l'article
Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Les vidéos Vimeo intégrées sur LinkedIn

Vimeo et LinkedIn viennent d’annoncer un partenariat permettant de partager sur le réseau social professionnel, et plus particulièrement les pages entreprises,...

Publié le par Fabian Ropars
Webmarketing

Google Person Finder vous permet d’aider les identifications des survivants haïtiens

Google ne fait pas semblant de s’impliquer dans la catastrophe que connaît Haïti. Après avoir versé 1 million de dollars et avoir promu des associations (UNICEF et CARE)...

Publié le par Team WebActus