Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

Où trouver un traducteur assermenté  ?

Où trouver un traducteur assermenté ? En général, quand la question surgit dans votre esprit, c’est que vous vous trouvez dans une situation relativement urgente. En effet,...

Publié par Elodie

Où trouver un traducteur assermenté ? En général, quand la question surgit dans votre esprit, c’est que vous vous trouvez dans une situation relativement urgente. En effet, une traduction assermentée officielle est nécessaire dans certains cas juridiques, diplomatiques et professionnels.

Autant anticiper, donc, en se posant la question avant que l’urgence ne se présente. Vous n’avez plus le temps de comprendre le pourquoi du comment, car vous devez obtenir une traduction dûment assermentée dans un délai extrêmement court ? Cet article s’adresse à vous aussi.

Car il est l’occasion à la fois de proposer un tour d’horizon sur ce qu’est aujourd’hui un traducteur assermenté, et de vous donner 4 pistes très concrètes pour savoir où trouver un traducteur assermenté.

 

Qu’est-ce qu’un traducteur assermenté ?

Arrêtons-nous un moment pour savoir ce qui distingue un traducteur assermenté d’un traducteur classique. Le traducteur assermenté a prêté serment à une Cour d’appel : il est reconnu officiellement par la Justice.

Par conséquent, celle-ci peut avoir recours à lui pour traduire des interrogatoires, des rapports de police, voire des preuves criminelles. Au quotidien, ces interventions sont rares : le traducteur assermenté est plus fréquemment sollicité pour traduire des documents administratifs à fort enjeu pour celui qui fait la demande de traduction.

Parmi ces documents, on trouve les pièces d’état-civil (carte d’identité, passeport, permis de conduire), les documents confidentiels de santé, mais aussi les documents professionnels individuels (diplômes, CV, brevets déposés) ou d’entreprise (extrait K-bis, statuts d’entreprise…).

Ces traductions assermentées de documents officiels n’ont pas pour seule valeur d’assurer au demandeur une validité : elles sont surtout nécessaires auprès des institutions des pays que vous visez, que vous y soyez résident ou que vous envisagiez de vous y établir.

Qu’est-ce qui distingue une traduction assermentée d’une traduction qui ne l’est pas ? La traduction assermentée possède obligatoirement le nom, la signature, le cachet et le numéro d’identification du traducteur. Cela lui confère donc une valeur officielle et incontestable.

A contrario, une traduction classique n’a pas à être signée nommément par son traducteur.

Compte tenu de ce caractère de preuve judiciaire incontestable, la traduction assermentée doit obligatoirement avoir été réalisée dans son intégralité par le seul traducteur assermenté qui garantit son exactitude : il ne peut en aucun cas reprendre (même pour l’améliorer) la traduction d’un autre, fût-ce un professionnel.

 

Comment devient-on traducteur assermenté ?

Devenir traducteur assermenté est un destin convoité, mais qui ne relève d’aucun diplôme. Toute personne majeure peut d’ailleurs y prétendre. En effet, il faut se faire connaître auprès de la Cour d’appel la plus proche. Attention toutefois : il y a peu d’élus pour beaucoup d’appelés…

Et même si aucun diplôme n’est demandé, mieux vaut s’assurer une solide formation, assortie d’une expérience en traduction avant de postuler au statut de traducteur assermenté.

En plus de diplômes universitaires validant ses compétences linguistiques, il est fortement conseillé au traducteur de traduire d’abord dans des situations différentes et pour des clients variés avant de se présenter à la Cour d’appel pour devenir traducteur assermenté.

L’idéal est, en outre, de privilégier un domaine de traduction, qui deviendra peu à peu son domaine de spécialité. Si un traducteur vise la Cour d’appel, il devrait donc privilégier les traductions dans le domaine juridique.

Au fil de ses missions, il accumulera ainsi tout un glossaire terminologique de termes juridiques précis et mis à jour, qu’il pourra réactiver et enrichir à chaque nouvelle traduction juridique.

Si la Cour d’appel retient la candidature d’un traducteur potentiel, s’ensuit une « enquête de moralité » menée par la police, puis le traducteur doit prêter serment devant la Cour d’appel elle-même.

Dès lors, il pourra être appelé par la Justice pour les missions qu’on a évoquées plus haut (traduction de compte-rendu d’enquête, d’interrogatoire, de preuve, de procès…) et, de manière générale, fournir des traductions de documents en y apposant explicitement son nom, sa signature et son numéro de traducteur assermenté.

 

4 pistes concrètes pour savoir où trouver un traducteur assermenté

Maintenant que vous en savez plus sur l’accréditation et sur le travail du quotidien d’un traducteur assermenté, vous serez sans doute intéressé par ces 4 pistes concrètes pour savoir où trouver un traducteur assermenté. On peut les résumer comme suit : les réseaux sociaux, les réseaux et syndicats de traducteurs professionnels, les Cours d’appel, et enfin les agences de traduction.

 

1. Via les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux professionnels (de type LinkedIn ou Viadeo) sont aujourd’hui propulsés sur le devant de la scène, tant en matière de recherche d’emploi que de recherche de prestataires de services.

L’avantage ? Selon le principe séculaire de la cooptation, vous pourrez voir tout à loisir sur le profil du traducteur assermenté que vous visez des contacts, des retours clients, des publications propres à confirmer son statut, son expérience effective et sa fiabilité. Vous pouvez opérer une recherche vous-même, ou faire appel à vos collègues et contacts pour obtenir un retour client direct.

Réseaux sociaux
source : freepik

2. Via les réseaux et syndicats de traducteurs professionnels

On peut aussi viser directement une plateforme bien plus spécialisée qu’un réseau social professionnel généraliste. Par exemple, on peut se rapprocher de la SFT (Société française des Traducteurs). Ce syndicat regroupe plus de 1600 traducteurs, et son interface bénéficie aussi bien aux traducteurs (formations, annonces, conseils…) qu’à leurs clients.

En effet, le site de la SFT propose un onglet « Trouvez votre prestataire » très pratique, avec la rubrique « Acheter une prestation », mais aussi un annuaire avec un filtrage possible selon la langue maternelle, le domaine d’activité, le niveau d’expérience, le lieu d’exercice…

En outre, on appréciera le fait que tous les traducteurs référencés dans l’annuaire de la SFT sont signataires du Code de déontologie des interprètes.

 

3. Auprès des Cours d’Appel

Une autre option est de passer non pas par l’aspect linguistique, mais par l’aspect juridique pour trouver un traducteur assermenté. On citera en premier lieu les sites www.service-public.fr et www.courdecassation.fr. Le site officiel de l’administration française propose plusieurs fiches pratiques ainsi qu’un module de recherche de traducteur assermenté dans les villes les plus proches de chez vous.

Cette sous-rubrique se trouve dans la rubrique « Services en ligne et formulaires », et vient comme un appoint aux personnes qui sont dans une démarche administrative telle que la reconnaissance de papiers d’identité en langue étrangère.

Quant au site de la cour de cassation, il présente une liste de tous les experts judiciaires disponibles par ville. Une astuce pour gagner du temps à la lecture, d’autant que la liste des experts est longue ? Rendez-vous directement au chapitre H. Interprétariat.

 

4. Via les agences de traduction

Enfin, la quatrième piste à explorer en priorité est certainement celle des agences de traduction. L’avantage ? Les agences de traduction sérieuses sont rompues à l’exercice de la traduction, elles connaissent aussi vos impératifs de client.

La plupart d’entre elles, dès qu’elles ont une équipe de traducteurs conséquente, intègrent un traducteur assermenté pour proposer ce service de traduction officielle des documents administratifs et juridiques.

L’intérêt pour vous est que vous avez affaire à une structure bien rodée, capable de vous mettre en lien avec un chef de projet, de mobiliser plusieurs traducteurs assermentés si la demande est multilingue, ou encore de mobiliser simultanément plusieurs traducteurs vers la même langue si le volume à traduire est important et le délai contraint.

L’agence de traduction est un choix éclairé et qui joue la carte de la prudence, puisque vous avez d’une part la garantie d’un traducteur assermenté (qui engage son nom en signant votre document) et d’autre part la garantie d’efficacité et de professionnalisme de l’agence tout au long du processus de traduction.

 

Agence de traduction
source : freepik

Conseils pour bien choisir son traducteur assermenté

On l’aura compris, un traducteur assermenté est nécessaire pour bien des démarches administratives et juridiques. Ce besoin peut même revêtir un caractère crucial et urgent s’il s’agit de la légalité de votre séjour dans un pays par exemple, ou de votre prétention à un poste.

C’est pourquoi la seule garantie qu’un traducteur est assermenté (même si c’est indispensable puisque réclamé par les autorités du pays) ne devrait pas vous suffire.

En outre, il y a quelques conseils qu’il est bon d’avoir en tête au moment de choisir son traducteur assermenté. Tout d’abord, il est recommandé de choisir un traducteur spécialisé dans son domaine. C’est-à-dire, le plus souvent, un traducteur expérimenté, voire diplômé, dans le domaine juridique.

Mais si par exemple il s’agit de traduire des brevets très techniques, il serait indiqué de choisir un traducteur spécialisé dans le domaine industriel. Si vous avez besoin de traduire un C.V. universitaire complexe, il sera recommandé de faire appel à un traducteur spécialisé dans le domaine scientifique et ainsi de suite…

Ensuite, l’idéal est toujours de recourir à un traducteur traduisant vers sa langue maternelle. C’est en effet la garantie d’une fluidité optimale du document final.

Un traducteur traduisant vers sa langue maternelle sera toujours, intuitivement, à jour des infimes nuances de sens ainsi que de l’évolution des termes les plus récents. Ce n’est pas un détail, étant donné l’importance capitale pour vous d’avoir un document officiel parfaitement exact, employant les termes précis en usage dans le pays cible.

 

Notre conseil

On a vu au fil de cet article l’importance que peut revêtir un traducteur assermenté, lorsqu’on se trouve face à un besoin de traduction officielle, par exemple pour des documents d’état-civil réclamés par une administration étrangère. L’idéal est en plus de choisir son traducteur assermenté spécialiste et natif.

Vous recherchez un traducteur assermenté compétent, spécialiste du domaine juridique et traduisant vers sa langue maternelle ? Vous pouvez confier vos projets de traduction assermentée aux linguistes professionnels de chez Traduc.com.

Lire la suite de l'article

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Regarder Rolland Garros via internet

Vous pouvez regarder le tournoi de Rolland Garros 2009 depuis n’importe quel ordinateur connecté à internet. Il vous faudra au préalable disposer du logiciel VLC (installé)...

Publié le par Team WebActus
Webmarketing

SEO : comment migrer vers un nouveau site sans perdre son trafic  ?

Voici une question à fort enjeu SEO : comment migrer vers un nouveau site sans perdre de trafic ? En effet, la migration d’un site est une manœuvre utile mais délicate....

Publié le par Elodie