Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

Taxonomie sur WordPress : comment organiser vos articles ?&nbsp

WordPress est un CMS utilisé par près de 43 % de sites web dans le monde. Sa popularité s’explique notamment par les nombreux thèmes, plug-ins et fonctionnalités qu’il...

Publié par Laura

WordPress est un CMS utilisé par près de 43 % de sites web dans le monde. Sa popularité s’explique notamment par les nombreux thèmes, plug-ins et fonctionnalités qu’il propose et dont font partie les taxonomies.

Faites appel à un développeur WordPress en freelance pour optimiser les fonctionnalités de votre site web !

Au travers de ce guide complet, apprenez-en plus au sujet des taxonomies WordPress, comment les utiliser et les personnaliser à l’aide d’un plug-in.

Qu’est-ce qu’une taxonomie  ?

On parle de taxonomies quand on fait référence à des outils permettant d’organiser et de catégoriser le contenu d’un site web. Sur un site e-commerce, un site vitrine ou un blog, les taxonomies sont particulièrement utiles pour faciliter la navigation des internautes. Grâce à la classification du contenu, ils peuvent plus rapidement effectuer des recherches.

Pour vous donner un ordre d’idées, vous pouvez utiliser des taxonomies afin de regrouper des articles de blog de la même thématique afin d’aiguiller vos lecteurs vers des articles pertinents en fonction de leurs centres d’intérêt. Sur un site e-commerce, on favorise la création de taxonomies pour regrouper les produits en vente appartenant à la même catégorie.

Vous l’aurez compris, les taxonomies sont utilisées sur les CMS WordPress pour permettre aux webmasters d’organiser leur contenu et d’optimiser l’expérience utilisateur de leur site web.

Quelles sont les taxonomies par défaut sur WordPress  ?

Lorsqu’on utilise WordPress, on a la possibilité d’utiliser les taxonomies par défaut suivantes : les catégories, les étiquettes, les catégories de liens et les formats d’articles. Chaque taxonomie possède sa propre spécificité. Découvrez leur utilité pour guider au mieux les utilisateurs qui naviguent sur votre site web.

Les catégories sur WordPress

La première taxonomie WordPress par défaut que nous souhaitions vous présenter n’est autre que les catégories. Ces dernières permettent aux propriétaires de sites WordPress de regrouper du contenu (articles, produits) en catégories hiérarchiques.

Concrètement, sur WordPress vous avez la possibilité de définir les catégories de vos articles de blog en vous rendant dans la section « Articles » puis « Catégories » de votre site web. À cet endroit précis, définissez vos catégories et sous-catégories afin d’organiser vos articles.

D’autre part, vous pouvez également créer des catégories lorsque vous êtes en train d’éditer un nouvel article. Il vous suffit de les ajouter en cliquant sur « Ajouter une nouvelle catégorie » sur la barre latérale de droite. Néanmoins, vous n’aurez pas la liberté de rédiger la description ou de choisir le slug de votre catégorie en choisissant cette option.

Dans le cas où vous seriez tenté d’ajouter plusieurs catégories à vos articles, nous vous conseillons de modifier votre système de hiérarchisation en choisissant des catégories principales plus générales. Affinez la recherche de vos utilisateurs en créant par la suite des sous-catégories plus précises.

Les étiquettes sur WordPress

Sur WordPress, les étiquettes, autrement appelées les Tags, sont très utiles pour regrouper des articles au contenu similaire. Pour vous donner un exemple concret, alors qu’on associera la catégorie “Jardinage” à un article, les étiquettes comme “potager”, “mobilier de jardin” ou “compostage” viendront préciser la thématique de l’article.

On distingue les étiquettes des catégories parce qu’elles ne permettent pas la création d’une hiérarchisation de contenu. Ainsi, on considère les étiquettes comme facultatives par rapport aux catégories.

Les Tags ou étiquettes sont destinés à expliciter la nature du contenu de manière précise alors que les catégories permettent de regrouper plus largement du contenu. Parfois, on peut utiliser une étiquette pour un seul article de blog ou produit, ce qui n’est pas le cas pour les catégories.

Les catégories de liens sur WordPress

Les catégories de liens sont des taxonomies WordPress vous permettant de créer des typologies de liens pour classer vos sources par exemple. Ces taxonomies sont particulièrement intéressantes lorsqu’on souhaite afficher ses sources de manière ordonnée à la fin d’un article de blog par exemple.

Les formats d’article sur WordPress

Face à la démocratisation du format audio et à la viralité constante du format vidéo, nombreuses sont les entreprises et les particuliers qui souhaitent enrichir leurs articles de blog par le biais d’un contenu plus illustré et plus facile à consommer qu’un contenu textuel. En raison de son large nombre d’utilisateurs, WordPress s’adapte aux différentes exigences en créant plusieurs formats d’articles.

Il est important de mentionner aussi les taxonomies représentées par les formats d’articles WordPress. Elles vous offrent la liberté de classer vos articles en fonction de leur format. Pour vous donner un ordre d’idées, vous pouvez classer vos articles en fonction de s’il s’agit d’un article vidéo, d’un article standard ou même d’un article audio.

En hiérarchisant vos formats d’articles de cette manière, vous faciliterez la navigation des internautes sur votre site WordPress et améliorerez ainsi leur expérience utilisateur.

Comment utiliser les taxonomies sur WordPress  ?

Pour bien utiliser les taxonomies WordPress, le premier conseil que nous avons à vous donné est de vous concentrer sur l’expérience utilisateur. C’est en vous concentrant sur la manière dont les internautes font des recherches sur votre site que vous parviendrez à optimiser vos taxonomies.

La seconde étape consiste en la définition des catégories. Dans le cadre d’un blog, commencez par définir les catégories principales en fonction des thématiques majeures abordées. Puis, prenez le soin de créer des sous-catégories qui découlent de vos catégories générales.

Gardez en tête que les catégories de votre site web doivent faciliter les recherches des internautes. Si vous souhaitez définir les catégories de votre site e-commerce, déterminez vos catégories de produits générales (électroménager, vêtements, meubles, chaussures) et prévoyez la création de sous-catégories de produits (fours, vestes, tables, baskets).

Dès lors que vous avez défini l’ensemble de vos catégories, il est l’heure de passer à la création des étiquettes. Comme nous l’avons précisé un peu plus haut, les étiquettes ne sont pas obligatoires dans la définition des taxonomies. Elles sont utilisées pour préciser le contenu des articles de blog ou des fiches produits.

Pour vous donner un exemple, dans le cadre d’un article de blog, utilisez-les pour préciser les thématiques abordées. Sur une fiche produit e-commerce, créez des étiquettes pour donner des informations concernant la matière, la taille ou l’origine du produit.

Enfin, si vous souhaitez afficher vos catégories ou étiquettes sur le front end de votre site WordPress, il existe des widgets adaptés. Rendez-vous dans l’onglet apparence de votre back-office puis dans les widgets. Faites glisser le widget « Catégories » et le widget « Tags » dans la sidebar de droite. Une fois que c’est fait, n’oubliez pas d’enregistrer vos récentes modifications.

Astuce : de manière à clarifier l’affichage de votre arborescence, privilégiez la suppression des suffixes des catégories pour éviter les URL à rallonge. Pour cela, il vous suffit d’utiliser l’extension WordPress Remove Category URL ou les extensions spécialisées dans le référencement web comme Yoast SEO et SEO Press pour désactiver facilement ces préfixes.

Créer des taxonomies personnalisées à l’aide d’un plugin

Afin de créer des catégories correspondant parfaitement aux besoins de votre site web, il est possible de personnaliser vos taxonomies. Vous souhaitez organiser le contenu de votre site WordPress en personnalisant vos taxonomies à l’aide d’un plugin ou manuellement ? Voici la marche à suivre.

En utilisant des plug-ins, vous gagnerez du temps dans la personnalisation de vos catégories. Nous vous recommandons d’utiliser les extensions les plus populaires telles que Custom Post Type UI, Toolset Types ou encore Pods. Commencez par télécharger l’une de ces extensions et à l’activer sur votre site web.

Dans les paramètres, vous aurez la possibilité de créer des nouvelles taxonomies spécifiques en choisissant son slug et son post type. À noter que pour la personnalisation des taxonomies, les trois plug-ins que nous vous conseillons sont faciles à utiliser, rapides à installer et bien supportés par les sites développés sous WordPress.

Si vous souhaitez personnaliser vos taxonomies WordPress manuellement, il vous suffit d’utiliser la fonction register_taxonomy() et de l’ajouter dans le fichier functions.php du répertoire de votre site web.

Cette méthode de personnalisation nécessite une bonne connaissance du codage, autrement, privilégiez l’utilisation des extensions. À noter que les langages diffèrent lorsque vous souhaitez créer des étiquettes (non hiérarchisées) et des catégories (hiérarchisées).

Notre astuce pour bien utiliser la taxonomie sur WordPress

Il existe différentes typologies de taxonomies sur WordPress. Il est essentiel de faire la différence entre les catégories, les étiquettes, les catégories de liens et les formats des articles. Ces taxonomies possèdent leurs propres spécificités. Vous devez les choisir avec le plus de pertinence possible afin de mieux guider vos utilisateurs lorsqu’ils naviguent sur votre site.

Si vous êtes à la recherche d’une personne capable de vous accompagner dans l’optimisation de votre site sous WordPress, vous avez la possibilité de vous tourner vers notre plateforme de freelance afin de trouver un expert disponible rapidement.

Lire la suite de l'article

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Visibrain livre les 4 indicateurs pour évaluer la gravité d’une crise sur les réseaux sociaux

Aucune marque n’est à l’abri d’une crise ou d’un bad buzz sur les réseaux sociaux. Il suffit parfois d’une maladresse, d’une...

Publié le par Cyrielle Maurice
E-commerce

Loi de finances : les nouvelles obligations des sites e-commerce (logiciels de caisse)

La loi n°2017-1837 du 30 décembre 2017 de finances pour 2018, dite loi de finances 2018, est entrée en vigueur ce lundi 1er janvier 2018. Elle modifie en partie...

Publié le par Thomas Coeffe