Facebook: 6 ans de controverse

6 ans de controverse sur le vie privée

Vous avez une idée ? Trouvez gratuitement des développeurs sur Codeur.com !

Recevez des devis (gratuit)

Déjà 6 ans que Facebook est lancé! Très controversé sur certains points notamment en ce qui concerne la gestion de la vie privée, le réseau social ne cesse de se développer et d’intéresser de nouveaux membres. Avec la sortie récente de Facebook Places, la question de la vie privée est relancée. Cette infographie reprend donc l’histoire du leader des réseaux sociaux et rappelle chaque point sombre ou controverser qu’il a connu. Pas sympa dis donc! On y retrouve donc:

  • L’histoire que le fondateur a eu avec son école quand au pirate du réseau informatique scolaire
  • La mise en place de la fonctionnalité de statut qui a l’époque était très mal perçue (preuve que tout le monde évolue)
  • Mise en place du projet Beacon qui exposait vos derniers achats
  • Ouverture au public de certaines informations  privées (liées au compte)
  • Dernièrement Facebook a mis en place la géo-localisation qui attaque directement la vie privée des membres (savoir où l’on se trouve en temps réel)

Je vous laisse découvrir le reste de l’image. Chose intéressante, une fonctionnalité passée dans les mœurs comme le système de statut était jugé trop intrusif à l’époque (système d’espionnage de ses amis). Alors est ce que les fonctionnalités ajoutées récemment comme  Facebook Places et qui semblent faire peur à certaines personnes seront dans un avenir proche, une fonctionnalité lambda et très utile au point que tout le monde l’utilisera? Personnellement j’en suis persuadé! Et vous que pensez-vous de tout ça? Facebook va-t-il trop loin? Votre avis nous intéresse, alors commenté!

Source: Mashable

L’équipe de WebActus.net vous propose tous les jours des articles sur l’univers des startups, du e-commerce et du growth hacking.

  • Moi je ne comprend pas qu’on stigmatise sans cesse Facebook! Certes il faut surveillé et corrigé les dérives des réseaux sociaux! Mais en même temps Mark Zuckerberg ne force personne à tout dévoilé de lui sur son profile! Moi par exemple je limites mes infos de profil au strict minimum, j’ai utilisé une adresse « spam » pour m’inscrire, je stock mes photos sur des sites alternatifs (Picasa ou Flickr en mode privé) et je balance un lien de temps à autre pour les partager!

    Je pense que le problème de vie privée des réseaux sociaux est avant tout un problème d’éducation. Surtout en ce qui concerne les jeunes qui aiment bien se la montrer et balance un peu tout et n’importe quoi, ou les personnes plus âgées, mal à l’aise avec l’outil informatique et qui ne comprennent pas forcément les réseaux sociaux!

    Puis je voit « Graphic by x FOR MASHABLE » en bas de l’image et ça me fait bien marrer vu que la page Facebook Mashable compte pas moins de 258 664 membres. C’est un peu se foutre de la charité.

  • Justement, oranjinha, les raisons de la stigmatisation de Facebook sont évoqués par vous même dans votre deuxième paragraphe !

    Le problème est bien, outre les actuelles dérives de ce réseau social, la futur utilisation que les gens vont en faire. Sachant que la nouvelle génération est née dans un univers relativement fliqué – disons les années ’90 – son seuil de tolérance vis à vis de Big Brother est beaucoup plus élevé que celles nées avant. De la TV réalité à Skyblog et passant par les magazines people la pudeur est morte pour le plus grand bonheur des publicitaires qui décortiquent ainsi un peu mieux, voir complètement, votre personnalité de consommateur (publicitaires qui vous demandent de « liker » ou non leur pub, première utilisation de cette m.a.j et non, à la base, pour « liker » un statut ou une photo…).

    De plus, la possibilité de choisir à qui l’on révèle l’information (géolocalisation, photos etc.) est complètement virtuelle car Facebook, lui, enregistre tout, que vous vouliez partager l’information avec X et non avec Y, Facebook s’en tape et fait des bases de données (vendable et aussi « piratable »).

    Pour ne pas passer pour un adepte de la théorie du complot extra-terrestre je vous invite à vous renseigner sur les personnes ayant apporté leur financement à Facebook et plus particulièrement à leur parcours professionnel. Cela mériterait un article de la part de ce site.

    Enfin, sachant que les observateurs d’internet prédisent la mort de l’e-mail, supplanté par Facebook et le réseau social temps-réel, c’est aussi la mort d’un certain anonymat. Effectivement, si, culturellement, la nouvelle génération n’utilise plus d’e-mail (il ne manque plus qu’un vrai programme de chat à la MSN sur Facebook pour que les jeunes deviennent totalement accroc) mais des sites de type Facebook (avec vrai NOM) pour communiquer et partager, pas besoin de loi, comme Sarkozy (= le Système) le voulait, pour limiter l’anonymat des internautes (et blogeur dans le cadre du projet de projet de loi évoqué par le gouvernement français il y a de ça quelques mois).

    Voilà, pas besoin de lois coercitives pour forcer les gens, il faut simplement changer leur culture, leur dire que c’est pour « s’ouvrir sur le monde », que c’est « branché ». Plus besoin d’attendre 100ans, une génération (25ans) change désormais plusieurs fois d’orientation culturelle. Le pire, c’est qu’en faisant ça, elle se croient au summum de la liberté….

    Cordialement.

    • Je vous remercie de votre participation qui est pour le moins très intéressante. Effectivement je partage votre avis sur l’évolution rapide de nos cultures et qu’entre une génération seulement, les modes de communication évoluent même si je suis moins d’accord avec la mort de l’email.

      Effectivement je pense qu’un article autour des investisseurs de Facebook pourraient être intéressant et surtout essayer de deviner les intentions derrière leurs stratégies. D’ailleurs si vous vous sentez prêt, je serais honoré de pouvoir publier votre article (en votre nom bien sûr).

      • Article en cours. Il y aura plusieurs sources, des liens et une bibliographie. Je vous transmettrai le tout par l’intermédiaire de la rubrique « contact » courant vendredi.

        Bon fin d’après-midi.

Rejoignez la communauté Webactus

Recevez régulièrement les meilleures actus et ressources

Pas de spam, vous pouvez vous désabonner à tous moment.