Orange veut taxer les géants du web

logo orange

Vous avez une idée ? Trouvez gratuitement des développeurs sur Codeur.com !

Recevez des devis (gratuit)

Orange, FAI français équipant de nombreux domaine français, a ce weekend, défrayé la chronique en annonçant sa volonté de taxer les géants du web qui impact de manière significative son réseau. Pour faire simple, des sites comme Google, Facebook ou Twitter qui induise (de par leur popularité) un trafic important se verrait payer un impôt pour pouvoir exister en France. Mais quelle bonne idée!

Voilà les propos tenus par le directeur général de chez Orange:

« L’utilisation du réseau doit faire l’objet d’une tarification » a-t-il expliqué. « Les grands émetteurs de trafic » doivent contribuer en fonction du trafic qu’ils envoient, estimant qu’il s’agit d’un « enjeu » dans les relations entre l’Europe et les l’Amérique du Nord.

Oui vous avez bien lu, nous opérateurs français souhaitons que les sites qui induise de la charge sur notre joli réseau payent pour cela… Pourquoi je dis nous? Car il semblerait qu’Orange ne soit pas le seul dans cette histoire et qu’un autre FAI ait soutenu cette solution: FREE (induit par les soucis qui l’opposent à Youtube. La plateforme de vidéo s’atture son réseau et les investissements nécessaires pour remédier à cela coûte extrêmement cher. C’est pour cela qu’il envisage d’augmenter le forfait de l’abonné de quelques euros). Personnellement je suis assez surpris de voir ce FAI proposé une telle possibilité surtout que pour moi c’est celui qui nous (internautes) comprend le mieux. Mais bon on dirait que non…

Ce qui fait un peu peur, c’est qu’en France Orange de par son statut (d’ancien opérateur historique) peut avoir un impact non négligeable sur notre législation. Du coup si des gens du gouvernement comme nos chers ministres croient en cette possible version et surtout solution, il se peut qu’on voit un joli texte pondu par des gens qui ne mesurent pas forcement les conséquences d’un tel acte. Je pense qu’en termes de développement d’idées/projets/sites, il serait vraiment porteur de payer une taxe en fonction du nombre d’internautes qui visitent votre site… ça donne envi non?

Bref, j’attends de voir ce que cela va donné et comment les leaders du web vont réagir mais bon j’espère que d’autres solutions seront trouvées (même si je suis sûr que celle-ci ne sera pas adopté…enfin j’espère). Pour le coup faire payer les fournisseurs pour se financer c’est limite je trouve: s’il n’y avait pas de sites, on aurait pas besoin de leur réseau… il me semble quand même que c’est à eux de gérer cettaspect.

Source: Numerama

L'équipe de WebActus.net vous propose tous les jours des articles sur l'univers des startups, du e-commerce et du growth hacking.

Rejoignez la communauté Webactus

Recevez régulièrement les meilleures actus et ressources

Pas de spam, vous pouvez vous désabonner à tous moment.