Free Mobile : les coûts explosent !

Bien sur, Free Mobile a fait le plus dur en convaincant des millions d’utilisateurs d’opter pour son service low-cost et en relevant, dans la difficulté, le défi de la...

Bien sur, Free Mobile a fait le plus dur en convaincant des millions d’utilisateurs d’opter pour son service low-cost et en relevant, dans la difficulté, le défi de la qualité… au bout de 3 mois tout de même.

Mais maintenant la facture arrive et la note est salée. Basé sur le réseau Orange pour la partie non couverte par Free Mobile, le réseau de l’opérateur transiterait à 97 % par celui de l’opérateur historique ce qui entrainerait une facturation astronomique de 2 milliards d’euros… contre 1 milliard « budgétisé ».

Finalement Orange se frotte les mains même si il a ouvert la porte à un concurrent de poids.

A noter que le réseau Free ne dessert actuellement en direct que 27 % de la population nationale, ce qui était le minimum légal exigé lors du lancement.

L’avis de WebActus : Xavier Niel ne peut pas tout avoir et, en ayant tout misé sur la communication et le marketing au détriment de la qualité technique en particulier, il s’attendait surement à devoir assumer des conséquences financières. Mais tant qu’il peut les assumer…

Afficher les commentaires (4)

Commentaires

  • Geek Nerd Fanboy

    tu m’étonnes qu’ils se frottent les mains chez Orange….expérience perso je suis chez free pas une seule fois j’ai été sur LE réseau Free….rien que moi je dois leur coûter cher 🙂

  • olahaye74

    rien qu’avec les abonnements à 0/2€, on est presque sur que les utilisateurs sont sur le réseau orange, car ces derniers utilisent souvent un vieux téléphone 2G only…..
     

  • Jsupejve

    Les couts explosent et pourtant, question qualité de service, le client n’en voit
    pas la couleur ! :/

    Abonné de la première heure chez free mobile, j’ai fini
    par me résigner hier à passer chez la concurrence, entre le démarrage plus
    que chaotique, l’espace web moisi, la boite vocale qui fonctionne quand elle à
    le temps, et surtout un débit H+ qui est passé de 700 kb/s à 30 kb/s durant le
    dernier mois, j’avoue que la coupe est pleine.

    Si free ne se ressaisit
    pas très vite nul doute, pour moi, que l’hémorragie va continuer.

    Il n’en
    demeure pas moins que, le consommateur que je suis, n’oublie pas ce qu’il doit à
    free, et que j’y reviendrais donc plus tard, lorsque son réseau sera composé d’autre
    chose que des bouts de ficelle.

  • NICOLAS M

    pas nouveau sa que que tout les contrat de peering sont evolutif sauf que contrairement au autre celui ci n’est pas cense etre permanet mais decroissant au fil de l’expanssion du réseau free 🙂

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

SEO : 4 outils pour surveiller vos backlinks

Parmi les nombreux éléments pris en compte par l’algorithme du moteur de recherches Google pour classer les pages Internet, se trouvent les backlinks,...

Publié le par Jerome Dajoux
Webmarketing

Jamespot : le réseau social d’entreprise enfin efficace et complet

Le segment des réseaux sociaux professionnels est largement occupé par des solutions « par défaut ». On pense évidemment à Yammer qui est...

Publié le par Fabian Ropars