Navigation

Toutes les catégories

Voir les derniers articles

Apple autorisera-t-il finalement Flash sur iPhone ?

Apple autorisera-t-il finalement Flash sur iPhone dans un avenir très proche ? C’est en tout cas ce qu’affirme la société un analyste de la société Ovum. Il...

Mort de Flash sur les équipements Apple

Apple autorisera-t-il finalement Flash sur iPhone dans un avenir très proche ? C’est en tout cas ce qu’affirme la société un analyste de la société Ovum. Il explique que ce changement de politique (pour le moins étrange quand on connait leur deux antécédents) sera dicté par le marché clients (malgré que jusque là cette possible pression n’a rien fait) mais aussi  par les fournisseurs qui vont devenir de plus en plus exigent avec le leader actuel des smartphones.

« Les utilisateurs vont être habitués à avoir une expérience de navigation sur le net similaire, tant au niveau des terminaux mobiles que fixes ; cela finira par affecter l’attractivité de l’offre d’Apple. Flash semble bien gagner du terrain à travers les vendeurs de mobiles, et Apple devra peut-être réévaluer sa position si sa domination finit par être menacée » a-t-il expliqué à TechEye.

Cette technologie proscrite sur les équipements mobiles d’Apple est cependant disponible sur les autres systèmes d’exploitation du marché : BlackBerry OS, Symbian, WebOS ou encore Windows Phone. Il semble donc que seul le leader n’ait pas encore cette fonctionnalité qui pourrait améliorer le confort des utilisateurs et notamment ceux qui visitent de nombreux sites web où Flash est employé. Il n’est rien de plus frustrant que de ce rendre sur un site de la sorte et de ne pas pouvoir le vision correctement.

Pour l’heure actuelle, Apple campe sur ses positions et se justifie en expliquant qu’il n’est pas le leader pour rien. Cela signifie bien que le Flash n’est donc pas nécessaire… Pour lui, la technologie Flash « a été créé à l’ère du PC, pour des PC avec des souris. Mais à l’ère du mobile, c’est une faible consommation en énergie, des interfaces tactiles et des standards web ouverts. Tous des domaines où Flash échoue« .

Personnellement je pense qu’il mélange plusieurs choses. Il n’est à mon sens leader dans son domaine car il a réussi à devancer ses concurrents en proposant des smartphones de bonnes qualités poussant les possibilités mobiles à un autre niveau. Comme Steve Wozniak (co-fondateur d’apple mais qui ne fait plus parti de l’entreprise), je pense que son système fermé sera l’une des raisons de son futur échec… sauf s’il arrive à créer une rupture technologique à chaque nouvelle version.

En effet, les concurrents proposent actuellement des équipements matériels d’aussi bonnes factures et en plus propose des fonctionnalités supplémentaires et de manière native (disponible sans l’ajout d’application ou encore sans jailbreakage de l’appareil). D’ailleurs, Android profite de cette nouvelle situation et connait actuellement une forte progression.

Bien évidemment l’avenir confirmera tout ça mais il se peut qu’effectivement que dans quelques semaines/mois, Apple annonce (contraint et forcé) l’ajout des technologies Flash sur ces équipements… Maintenant si c’est une histoire de performances médiocres des produits Adobe (c’est entre autre ce qu’il reproche) pourquoi ne pas travailler ensemble pour produire une version optimisée et tout le monde sera content, non ?

Source : Numerama

Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Webmarketing

Le marché du numérique poursuit sa croissance : plus de 50 000 recrutements de cadres sont prévus cette année

Syntec, le syndicat professionnel des entreprises de service du numérique, des éditeurs de logiciel et des conseillers en technologie diffuse son baromètre...

Publié le par Cyrielle Maurice
Webmarketing

Comment adapter l’UX de son site aux seniors ?

Vous pensez que les séniors et le web font deux  ? Vous avez tort. C’est même tout l’inverse. Aujourd’hui, les seniors représentent...

Publié le par Charlene Vella