Quelle stratégie pour Free avec la Freebox Révolution?

Design nouvelle freebox

Vous avez une idée ? Trouvez gratuitement des développeurs sur Codeur.com !

Recevez des devis (gratuit)

Free a dévoilé hier la nouvelle mouture de sa freebox, nommée Freebox Révolution. Avec un show à l’américaine (qui ressemblait étrangement à une keynote, ce que les fans boys connaissent), l’effet a été saisissant et pour le coup tout le monde s’accorde pour dire que c’est une vraie avancée dans le domaine. Mais quelle stratégie se cache derrière cette annonce? La réponse ne semble pas si simple…

Bon on est d’accord cette freebox porte bien son nom, c’est une révolution. Elle est clairement en avance sur son temps et semble vouloir réitérer ce qui a fait son succès. Il y a quelques années, Free avait mis un coup de pied important dans les offres Internet, rendant l’accès accessible à tout le monde notamment grâce à une politique des prix à la baisse. C’est alors que les offres tripleplay se sont généralisées et se sont articulées autour du prix emblématique des 29,99€. Pour le coup, cela faisait quelques temps que cela n’avait pas bougé et Free veut profiter de sa bonne position sur le marché pour remettre un coup de pied dans cette fourmilière.

Maintenant je me demande comment la concurrence va réagir, d’autant plus que SFR a présenté récemment sa nouvelle box (bien plus cher) qui n’amène même pas le quart de ce que la Freebox v6 sera capable de le faire. En tout cas, c’est une stratégie intéressante de la part de Free qui s’invite auprès d’une nouvelle cible.

L’idée ici serait de légitimer sa place de leader comme fournisseur d’accès à internet en récupérant un maximum d’abonnés de ses concurrents. D’ailleurs, Free vous propose à travers d’un simple formulaire de résilier facilement votre fournisseur actuel, ce que je trouve limite comme pratique. Du coup, si les concurrents de Free ne veulent pas perdre leurs abonnées, ils vont devoir réagir et se concentrer sur le développement d’une offre équivalente ou tout aussi performante. Cela devrait donc permettre à Free de récupérer un peu de temps pour d’autres développement comme celui de son réseau mobile. Car pendant le temps où SFR ou Orange travaille sur ses offres Internet, il ne travaille pas sur son réseau mobile (les budgets alloués découlent de la stratégie et des priorités choisies).

Parallèlement, cette Freebox Révolution va permettre à Free d’engranger un maximum de cash, surtout qu’il n’a presque rien à dépenser à côté. En effet, pour les abonnés en zone totalement dégroupés, ceux-ci devront s’acquitter d’une taxe mensuelle supplémentaire de 5,99€ (permettant de payer la mise en place de la boucle locale). Cela ramène donc le forfait à 36€. Il faudra d’ailleurs compter sur une taxe supplémentaire dans les mois qui viennent qui devrait rapprocher votre forfait internet des 40€… Ça commence à douiller non? Enfin bon savoir que l’on peut appeler de manière illimité sur les mobiles et qu’on a désormais une assistance sous 10H devrait pouvoir faire passer la pilule.

Là où c’est d’autant plus intéressant, c’est que les autres internautes continueront à payer 29,99€ permettant à Free de garder dans ses publicités ce prix emblématique et d’annoncer aucune inflation (comme c’était le cas lors de la conférence), même si la tendance va aller vers des forfaits plus chers. Bouygues avait d’ailleurs commencé à pousser l’idée avec son offre quadriplay.

Par contre, je suis très étonné de ne pas avoir entendu parlé de femtocell (technologie permettant de diffuser un réseau 3G directement chez vous et de faire passer par exemple vos communications mobiles par votre freebox donc gratuit dans la majorité des appels). Cela ne m’étonnerait pas de voir ça dans les fonctionnalités non annoncées pour le moment par Free, ce qui serait d’autant plus pertinent pour  lui pour développer son réseau mobile à moindre coût qu’il peine à mettre en place (très cher). Pour rappel, on attend les premières offres mobiles dans une petite année et Free Mobile est très attendu sur la politique de prix qu’il va mettre en place (notamment sur le prix de la DATA).

Alors au final, ça ne semble plus aussi bleu…toujours aussi enthousiaste? Maintenant il faut savoir ce que vous voulez, être à la pointe de la technologie coûte cher et Free semble vouloir exploiter ce domaine!

L'équipe de WebActus.net vous propose tous les jours des articles sur l'univers des startups, du e-commerce et du growth hacking.
  • nane

    je me suis lancée ma free avait 10 ans, c’est l’occasion…

Rejoignez la communauté Webactus

Recevez régulièrement les meilleures actus et ressources

Pas de spam, vous pouvez vous désabonner à tous moment.