Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

3D : 6 étapes pour réaliser un personnage de jeu vidéo

Créer un personnage de jeu vidéo passe par différentes étapes de conception, depuis la définition de sa personnalité jusqu’à ses finitions. Recherche graphique, modélisation,...

Publié par Solenne Ricard

Créer un personnage de jeu vidéo passe par différentes étapes de conception, depuis la définition de sa personnalité jusqu’à ses finitions.

Recherche graphique, modélisation, animation…

Voici les 6 étapes pour réaliser un personnage de jeu vidéo en 3D.

 

1. Définir la personnalité du personnage de jeu vidéo

Un personnage de jeu vidéo est appelé « character » en anglais. Il dispose donc de son propre caractère et d’un rôle bien défini dans le jeu.

Toute création d’un personnage débute donc nécessairement par l’invention et l’écriture de sa personnalité :

  • Quel est son profil ?
  • Quelle est sa fonction ?
  • A-t-il un trait de caractère particulier ?
  • Quels sont ses pouvoirs ?
  • Dans quel environnement évolue-t-il ?

Il s’agit presque d’écrire sa biographie avant de le modéliser, en récoltant un maximum d’informations visant à donner vie au personnage qui est ensuite mis en forme.

 

2. La recherche graphique autour du personnage

Une fois la personnalité du personnage définie, vous commencez déjà à discerner son apparence. Il est donc temps d’imaginer la morphologie en adéquation avec le caractère du protagoniste de votre jeu vidéo.

Le saviez-vous ?
En général, les principaux traits de caractère d’un personnage sont retranscrits par son visage. Et c’est donc souvent par là que les graphistes débutent leur processus créatif. Bonhomie et gentillesse, sérieux et sévérité… Les expressions faciales permettent de véhiculer facilement les émotions du personnage.

C’est aussi durant cette phase de recherche et de tests graphiques, que le designer essaye différents looks sur son personnage.

La physionomie du personnage est ainsi définie, toujours en anticipant les étapes de modélisation 3D qui s’ensuivront afin de conserver :

  • une cohérence morphologique,
  • une cohérence de pose,
  • et une cohérence de mouvement.

En effet, l’étape de recherche graphique ne doit jamais perdre de vu que les postures du personnage doivent être prévues de façon à s’adapter à la modélisation 3D.

 

3. La modélisation 3D du personnage de jeu vidéo

Nous passons à présent du croquis à la sculpture 3D, en commençant par modeler le personnage en volume.

Le saviez-vous ?
Le graphiste travaille alors le maillage de son personnage à l’aide d’un quadrillage composé de points, d’arêtes et de faces. Ce quadrillage lui permet alors de modifier précisément chaque zone du corps pour créer un personnage à l’état d’argile numérique.

Cette étape peut être menée à l’aide de nombreux outils, comme le logiciel Zbrush, qui permet le sculpt d’un modèle haute définition.

 

4. Le travail des textures du personnage

À ce moment de la création, le personnage n’a encore ni couleur, ni matière. Le travail des textures intervient donc à la suite de cette étape de modélisation.

  • Peau, tissu, métal, bois… le graphiste commence par définir les matériaux dont il va avoir besoin.
  • Les pigments nécessaires à la modélisation de ces matières sont alors définis.
  • Le graphiste anticipe également ici la façon dont les surfaces vont réfléchir la lumière.

Matières, couleurs et lumière sont utilisées en couches successivement appliquées au personnage. Il existe là encore de nombreux logiciels permettant de créer les textures d’un personnage de jeu vidéo, dont par exemple l’outil Substance painter.

 

5. L’animation du personnage de jeu vidéo

Une fois fait, le modèle 3D est achevé et se présente dans une pose fixe, la plupart du temps dans la posture de Vitruve qui permet de mettre en exergue ses proportions. Il est donc temps de passer ce modèle figé à un modèle animé afin de le représenter sous toutes les postures.

L’animation du corps

Le squelette du personnage lui permet de se mouvoir. Son animation passe donc par la conception d’une armature enrichie de points de mouvement avec une amplitude bien définie. On pourrait comparer ce processus à des fils de marionnette version numérique.

L’animation du visage

D’un point de vue technique, le travail d’animation du visage est le même que celui du corps. Mais au lieu de mouvements, il s’agit là de mettre en place une palette d’expressions. Près d’une cinquantaine de contrôleurs sont ainsi placés sur le visage afin d’en manipuler les yeux, les sourcils, les pommettes, la bouche, la mâchoire, etc.

La bonne astuce
Outre les émotions, définies en fonction de celles qui sont nécessaires au déroulement du jeu vidéo, (joie, fatigue, colère…) C’est aussi au cours de cette étape que sont définies les expressions liées à la parole, conçues à partir de différents phonèmes.

 

6. Les finitions pour rendre le personnage animé plus crédible

Mouvement des cheveux, plis des vêtements, étirement de la peau, gonflement des muscles… Les finitions rendent les mouvements du personnage plus réalistes.

Ainsi, chaque mouvement de votre personnage de jeu vidéo comprend une foule de petites animations très détaillées sans lesquels il n’aurait aucune crédibilité.  C’est donc au bout de ces 6 étapes que vous obtenez un personnage 3D prêt à tenir différentes poses et à bouger.

 

Vous recherchez un graphiste 3D pour créer les personnages de vos jeux vidéo ? Consultez les nombreux profils présents sur Graphiste.com.

5
/
5
(
1

vote

)
Lire la suite de l'article
Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Graphisme

Packaging : minimalisme ou maximalisme, que choisir ?

Dans le domaine du packaging, deux écoles s’affrontent : le minimalisme et le maximalisme. Ces deux tendances mènent un combat sans merci, se disputent...

Publié le par Melanie De Coster
Graphisme

Les 7 supports indispensables pour booster votre communication en été

L’été est une période bien particulière pour les commerçants, les professionnels de la restauration, et tous ceux du tourisme. Les jours d’été sont ainsi l’occasion de booster...

Publié le par Solenne Ricard