Navigation

Toutes les catégories

Filtrer par auteur

Voir les derniers articles

Quel format d’image choisir pour un fichier en haute qualité ?

PNG, JPEG, SVG, etc., il existe de nombreux formats d’images et toutes autant de raisons de s’y perdre ! Vous pourriez être tenté d’utiliser le premier format venu pour...

Publié par Elise Duret

PNG, JPEG, SVG, etc., il existe de nombreux formats d’images et toutes autant de raisons de s’y perdre ! Vous pourriez être tenté d’utiliser le premier format venu pour intégrer vos images à votre site web.

Pourtant il est indispensable de sélectionner le bon format pour vos visuels si vous ne voulez pas qu’ils ralentissent le chargement de vos pages Web.

Alors, quel format d’image choisir pour un fichier en haute qualité ? Voici les différentes caractéristiques des formats d’image pour faire le bon choix en fonction de vos projets créatifs.

Il existe deux grandes catégories de format d’image : les images matricielles et les images vectorielles.

 

Les images matricielles

Les fichiers d’images matricielles utilisent des pixels et sont dits statiques. Chaque pixel possède sa propre couleur et n’est disponible qu’en une seule taille. Ils dépendent de la résolution choisie au moment de la prise de vue.

Lorsque vous agrandissez une image matricielle, le logiciel va étirer chaque pixel pour combler les vides et à force, le résultat sera flou et déformé.

Les formats d’image de cette catégorie les plus connus sont : JPEG, PNG, GIF et TIFF.

 

Le format JPEG ou JPG pour le partage d’images

Très utilisé sur les sites Web ou les réseaux sociaux, le format JPEG (Joint Photographic Experts Group) à l’avantage de ne pas être trop lourd. Comme son nom l’indique, il est également beaucoup utilisé par les photographes, mais essentiellement comme un format de sortie (il existe également d’autres modes d’images préférés par les professionnels de ce domaine pour retravailler dans le détail leurs prises de vue). Il peut d’ailleurs s’écrire jpeg ou jpg, sans que cela modifie quoi que ce soit à ses qualités.

C’est un fichier universel qui est pris en charge par tous les navigateurs, car il peut être compressé.

Il s’agit d’un format de compression, qui cherche à occuper le moins de place possible dans la mémoire de votre ordinateur sans perdre trop de données du fichier de base. Nul besoin d’être expérimenté cependant pour comprendre qu’il y aura toujours un peu de perte de qualité… et encore plus si vous augmentez la compression. Si vous désirez une image de haute qualité, ne compressez pas trop votre fichier, vous perdriez en qualité et évitez l’édition d’image pour garder un visuel net.

Les fichiers générés restent assez légers, la palette de couleurs retenue est beaucoup plus large que pour le GIF (jusqu’à 16,7 millions de couleurs par image) et ce format est compatible avec tous les types d’outils informatiques (Mac, PC, Linux, appareils mobiles).

Malheureusement pour les amateurs de vidéo, le JPEG ne peut pas être animé.

 

Le format PNG pour une compression sans perte

Le PNG (Portable Network Graphics) a l’avantage de supporter une compression tout en gardant chaque détail de l’image.

Ce format tend à cumuler les avantages du JPEG et du GIF : il peut présenter 16,7 millions de couleurs, il supporte la transparence et il est peu lourd.

Il est le format matriciel à utiliser si vous souhaitez rendre vos arrière-plans transparents. Avec ce format, vous allez pouvoir régler le degré de transparence et il permet d’avoir de superbes profondeurs de couleurs.

C’est le format d’images parfait pour vos logotypes, vos infographies, vos bannières. Bref, pour toutes vos créations graphiques qui comprennent de l’image et du texte. L’espace mémoire nécessaire pour enregistrer une image sera moindre pour un PNG que pour un GIF mais… mais il ne permet pas l’animation et son niveau de qualité ne sera pas suffisant pour le choisir pour une impression papier.

En revanche, pour un fichier Web en haute qualité, ce n’est pas le format approprié, il reste très lourd.

 

Le format GIF pour les images animées

GIF est un acronyme. Littéralement, il signifie Graphic Interchange Format. Si ces termes ne vous parlent toujours pas, sachez qu’ils indiquent simplement que son nom vient de sa compression efficace, qui permet de charger (et d’échanger) rapidement les fichiers d’image. Ce qui explique sa popularité, de 1987 à aujourd’hui : le GIF est très apprécié sur les réseaux sociaux, dans les mails… partout où l’on a envie de profiter d’une image (ou de plusieurs, quand elles sont liées entre elles pour créer une animation) sans devoir patienter trop longtemps pour son chargement.

Le GIF n’est pas un bon choix pour des fichiers d’image de haute qualité. Il a l’avantage de pouvoir être compressé sans perte, mais l’image est limitée à 8 bits par pixel et à 256 couleurs, ce qui le rend peu adapté pour des photographies ou des dégradés. Si l’on veut le voir dans le détail, il apparaîtra très pixellisé, voire flou… Il ne convient absolument pas pour une affiche publicitaire en grand format, par exemple !

Par contre, la petite taille du fichier le rend intéressant pour créer des animations Web de petites tailles, faciles à partager sur les médias sociaux. Vous le réserverez uniquement pour de petits cadres ou détails (le GIF peut avoir un fond transparent) et presque essentiellement sur internet.

 

Le saviez-vous ?
Vous vous interrogez encore sur sa prononciation ? Retenez juste que les développeurs qui l’ont conçu l’appelaient « Jiff », mais que le nommer « guiff » est autorisé de nos jours. C’est à vous de choisir !

 

Le format TIFF pour une impression en haute qualité

Le format TIFF (Tagged Image File Format) est idéal pour une conception d’image sans perte. En effet, c’est un format qui n’est pas compressé et il est donc particulièrement adapté à la post-production d’images et à la création d’images numériques.

Si vous souhaitez imprimer une image en haute qualité, c’est le format à choisir. Par contre, ne l’utilisez pas pour le design d’un site web. Même si la plupart des navigateurs le prennent en charge, il est bien trop lourd pour ça.

 

Les images vectorielles

Les fichiers d’images vectorielles utilisent un ensemble de segments de lignes (des vecteurs). Ici, chaque vecteur peut être transformé indépendamment des autres, ce qui vous garantit une qualité d’image, quelle que soit la transformation effectuée.

Ces fichiers sont particulièrement prisés des web-designers lorsqu’ils travaillent sur un logo par exemple.

L’image peut être étirée ou rétrécie pour s’adapter aux différents supports de communication, elle est automatiquement mise à l’échelle par rapport à la surface totale. Il n’y a aucun risque qu’elle devienne floue ou distordue.

Les formats d’image vectorielle couramment utilisés sur Internet pour des fichiers en haute qualité sont : SVG, EPS, PDF et AI.

 

Le format SVG pour des visuels simples

SVG

Le format SVG (Scalable Vector Graphics) étant un format vectoriel, il a l’avantage de pouvoir être mis à l’échelle voulue sans perte de qualité.

Néanmoins, il n’est pas le format idéal pour des images complexes, mais si vous travaillez sur des visuels simples comme des icônes, des illustrations ou encore des logos, choisissez-le.

 

Le format EPS pour une résolution optimale

 

Le format EPS (Encapsulated PostScript) vous sera très utile pour enregistrer vos images lorsqu’elles sont agrandies. Quelle que soit sa taille ou sa qualité, le rendu sera le même sur tous les appareils où l’image doit être visualisée.

Le format permet surtout de stocker et imprimer vos images, car il n’est pas supporté par les principaux navigateurs. Pour diffuser et publier vos images en ligne, vous devrez les convertir en JPEG, PNG ou en GIF.

 

Le format PDF pour diffuser vos images sur le Web

PDF

Le format PDF (Portable Document Format) est parfait pour partager vos images. Quel que soit l’appareil utilisé, le fichier garde la même apparence.

C’est l’un des meilleurs formats pour un fichier en haute qualité, car il reste léger et a l’avantage d’être difficilement modifiable.

Par contre, si vous cherchez un format qui vous permet d’éditer une image facilement, le PDF n’est pas adapté.

 

Conclusion

Les trois formats les plus utilisés pour un fichier de haute qualité restent le PNG, le JPEG et le SVG. Le PNG est très présent sur les sites web, mais reste lourd à charger. Le JPEG perd en qualité, mais cela reste quasiment invisible pour l’internaute. Quant au SVG il est idéal pour les illustrations simples.

Finalement, il n’y a pas de meilleur format, mais plutôt un format adapté à chaque utilisation.

Enfin, n’oubliez pas de prendre en considération le SEO lors du choix de votre format d’image.

Si vous souhaitez concevoir le visuel parfait pour votre site Internet, faites appel à l’un de nos graphistes freelances !

 

Lire la suite de l'article
Afficher les commentaires (0)

Commentaires

Newsletter WebActus

Abonnez-vous pour recevoir notre sélection des meilleurs articles directement dans votre boîte mail.

Nous ne partagerons pas votre adresse e-mail.

Articles similaires

Graphisme

7 templates HTML à utiliser pour vos landing-pages

Les templates HTML destinés à la création de landing-pages sont parfaits pour vous faire gagner du temps. Leurs mises en page aérées simplifient la compréhension des informations...

Publié le par Solenne Ricard
Graphisme

Web design : les bonnes pratiques à respecter pour votre fil d’Ariane

Le fil d’Ariane est une pratique qui permet à l’utilisateur d’un site internet de mieux s’y retrouver au cours de sa navigation. Nous allons vous...

Publié le par Melanie De Coster